Mortalité

Les principales causes de décès dans l'UE sont:

  • les maladies cardiovasculaires;
  • le cancer;
  • les maladies des voies respiratoires.

Ces maladies sont souvent évitables. Il est donc important de disposer de données fiables sur les causes de décès pour améliorer les politiques de santé, promouvoir une bonne santé et réduire les inégalités dans ce domaine.

Le rôle de la Commission consiste à fournir aux responsables politiques et au grand public des outils permettant de suivre l'évolution des statistiques en matière de mortalité.

Sources

Les données relatives aux causes de décès Choisir les traductions du lien précédent English (en) proviennent des certificats de décès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Eurostat recueille les données nationales et régionales et publie des statistiques en utilisant la classification internationale des maladies (CIM) de l'OMS.

Données d’Eurostat

Le règlement (UE) n° 328/2011 de la Commission relatif aux statistiques sur les causes de décès définit les modalités de collecte de données d'Eurostat à ce sujet. En 2012, Eurostat a révisé la «liste européenne succincte» et fournit aujourd'hui des données relatives à 86 causes de décès sélectionnées à partir de la CIM. En dehors des valeurs absolues ou du taux brut de mortalité (TBM) sur les causes de décès, Eurostat publie:

  • des données sur le taux de mortalité standardisé (TMS), calculé sur la base de la population standard européenne en 2012, afin d'améliorer la comparabilité dans le temps et entre les pays;
  • des données de mortalité régionales dans l'Atlas de la mortalité dans l'UE ou dans les mises à jour annuelles partielles de l'Atlas statistique – annuaire régional d'Eurostat;
  • des données sur les causes de décès.

Améliorer l'analyse grâce au financement de l’UE

Les projets financés par la Commission pour améliorer l'analyse des causes de décès Choisir les traductions du lien précédent English (en) visent à:

  • automatiser la collecte de données;
  • définir des indicateurs qui permettront de normaliser les données sur la mortalité à l'échelle de l'UE et de détecter les inégalités en matière de santé.