Coopération entre laboratoires de l'UE

De graves menaces telles que les pandémies de grippe peuvent toucher de nombreux pays; l'intervention de l'Union européenne est alors nécessaire pour diagnostiquer et détecter les agents pathogènes. Dans de telles situations, les laboratoires de toute l'Union doivent collaborer en vue d'évaluer les risques et de gérer efficacement les menaces pour la santé.

Laboratoires de référence pour les agents pathogènes humains

De nombreux États membres de l'Union européenne disposent de «laboratoires de référence nationaux», spécialisés dans certains agents pathogènes et sélectionnés pour leur excellence dans leur domaine d'activité particulier. Ces laboratoires fournissent des services de surveillance et de diagnostic de qualité concernant divers agents pathogènes humains, c'est-à-dire des agents infectieux tels que des virus et des bactéries responsables de maladies chez l'homme.

Rôle de l'UE

L'Union européenne aide les États membres à renforcer leurs capacités nationales en matière de laboratoires et examine les possibilités de contribuer à une meilleure collaboration en réseau des laboratoires nationaux spécialisés dans les agents pathogènes humains au niveau de l'Union.

La Commission, le réseau de surveillance épidémiologique et de contrôle des maladies transmissibles Choisir les traductions du lien précédent English (en) de l'Union, le centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM) et l'Agence exécutive pour la santé et les consommateurs (EAHC) coopèrent étroitement avec les États membres pour renforcer la surveillance européenne des maladies infectieuses.

Le comité de sécurité sanitaire de l'Union contribue également à améliorer la coopération entre laboratoires et leur collaboration en réseau.

Pour en savoir plus: déclaration 2011 de la Commission et du CEPCM sur les laboratoires spécialisés dans les agents pathogènes humains Choisir les traductions du lien précédent English (en) .

Projets

Les programmes de santé publique 2003-2008 Choisir les traductions du lien précédent English (en) et 2008-2013 Choisir les traductions du lien précédent English (en) ont:

  • fait de l'amélioration de la sécurité sanitaire des citoyens leur priorité;
  • appelé à une coopération entre les laboratoires des États membres en matière de diagnostics;
  • appelé à soutenir les laboratoires dont les travaux s'inscrivent dans le cadre des efforts de l'UE visant à mettre en place un réseau de laboratoires de référence.

Tant le CEPCM que l'EAHC contribuent à renforcer la coopération entre laboratoires européens et leurs capacités Choisir les traductions du lien précédent English (en) en soutenant un large éventail de projets menés à l'échelle de toute l'Union européenne Choisir les traductions du lien précédent English (en) .

Exercices

La Commission organise des exercices concernant des questions spécifiques relatives aux laboratoires, afin d'améliorer leur préparation Choisir les traductions du lien précédent български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) et de renforcer leurs capacités Choisir les traductions du lien précédent English (en) opérationnelles.

Collaboration en réseau

Les autorités de santé publique ont mis en place plusieurs réseaux de coopération entre laboratoires Choisir les traductions du lien précédent English (en) , couvrant des domaines sanitaires spécifiques, tant au niveau de l'Union européenne qu'entre certains États membres.

Ces réseaux permettent de partager rapidement les informations, ainsi que de surveiller et diagnostiquer les menaces pour la santé.