L'action de l'UE

Le document de travail sur les effets du changement climatique sur la santé humaine, animale et végétalepdf(435 KB) Choisir les traductions du lien précédent български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) , publié par la Commission en 2009, explique:

  • comment le changement climatique affectera la santé humaine, animale et végétale;
  • quelles mesures doivent prendre l'UE et ses États membres en réponse à ces changements;
  • quels sont les outils et les moyens de financement déjà disponibles pour relever les défis à venir.

Ce document se fonde sur le cadre général établi dans le livre blanc sur l'adaptation au changement climatique Choisir les traductions du lien précédent English (en)

Santé humaine

Le changement climatique aura:

  • des effets directs sur la santé humaine, en modifiant par exemple l'incidence des maladies transmises par les insectes (moustiques et tiques);
  • des effets indirects, en altérant par exemple la qualité de l'eau et de l'air, ou en créant des conditions météorologiques extrêmes.

Les pays de l'UE sont encouragés à coopérer pour agir plus efficacement dans ce contexte. La planification de la préparation Choisir les traductions du lien précédent български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) a été révisée pour tenir compte du changement climatique. Des tests seront effectués pour apprécier la capacité de réaction des États membres et leur coordination, en mettant plus particulièrement l'accent sur les plans de préparation nationaux.

Santé animale

Des évolutions récentes indiquent que le changement climatique influe sur la santé animale, avec par exemple l'émergence de la fièvre catarrhale, transmise par un vecteur, en 2006, et sa propagation jusqu'en Suède — en dehors de son aire de distribution précédemment connue.

La nouvelle stratégie de santé animale pour l’Union européenne donne la priorité à la prévention des maladies des animaux, plutôt qu'à la réaction. Son plan d'action prend en considération l'influence du changement climatique sur la santé animale.

Un nouveau système d’information sur les maladies des animaux est en cours d'élaboration, afin d'améliorer la collecte des données épidémiologiques. Le renforcement des mesures de surveillance des maladies animales et la constitution de nouvelles banques de vaccins pour certaines de ces maladies permettront aux responsables de la gestion des risques de mieux réagir à l'apparition de maladies.

Santé végétale

Le changement climatique influence la vulnérabilité des végétaux aux insectes nuisibles et aux maladies. En outre, les étés plus chauds et les hivers plus courts se traduiront, d'une manière générale, par une augmentation des populations d'organismes nuisibles et par une extension de leur distribution géographique, qui permettra à de nouvelles espèces de s'introduire dans l'UE. Les plantes cultivées évolueront aussi en réponse au changement climatique, créant de nouvelles opportunités pour les insectes nuisibles et les maladies.

L'actuel régime phytosanitaire de l'UE, en cours de révision, traite des mesures de quarantaine destinées à lutter contre les nuisibles et les maladies qui peuvent affecter l'agriculture, l'exploitation forestière et l'environnement naturel. Une nouvelle stratégie phytosanitaire sera élaborée, afin notamment d'adapter la législation de l'UE en la matière aux conséquences du changement climatique.

Coopération avec les organisations internationales

La Commission coopère étroitement avec des organisations internationales telles que l'OMS (Organisation mondiale de la santé), l'OIE (Office international des épizooties), la CIPV (Convention internationale pour la protection des végétaux) et la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture).

Promotion et soutien financier

Le programme de santé publique de la Commission finance des projets Choisir les traductions du lien précédent български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) et d'autres initiatives concernant le changement climatique.

La Commission soutient aussi les initiatives nationales de surveillance et d'information (sur la pollution, les émissions d'allergènes et leurs variations saisonnières, l'exposition au rayonnement ultraviolet, etc.).

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a lancé plusieurs projets relatifs au changement climatique, notamment le Réseau E3, qui établit des modèles et des cartes des divers types de risques de maladies infectieuses.

L'UE finance aussi des recherches sur les maladies émergentes au titre du 7e programme-cadre (ARBO-ZOONET)