Project funded in 2005 - Strand 1: Health Information

CANICULE - Etude de l’impact de la canicule d’août 2003 sur la population européenne

Description

Action
Health information

Area of activity
Developing strategies and mechanisms for preventing, exchanging information on and responding to non-communicable disease threats, including gender specific health threats and rare diseases

Summary
This project aims to determine the magnitude of excess mortality (number of deaths) in Europe during the heatwave of Summer 2003, specifying the countries and periods in question. It then aims to determine its impact on the population of very old people. What fraction died during the summer? This study should assist in understanding better the impact of temperatures on mortality trajectories in the highest ages. Whereas heatwaves are relatively frequent in Europe, with clearly-identified effects, and numerous articles have been published on global warming, we were taken completely unawares by the summer heatwave, that left us floundering faced with the magnitude of the human catastrophe that hit the oldest-old in Europe. Almost two years after the disaster, we still do not know how many old people died during Summer 2003. At best, the public health authorities think that the number of deaths increased by 35,000 approximately, whereas currently available figures exceed 60,000. The numbers increase continuously and we do not even know exactly which countries are concerned. Several European countries set up a heatwave plan in Summer 2004, but few scientific studies have been performed. In particular, no study has focused on the impact of the heatwave on old populations, for this assumes a link between death and populations, which is more difficult and time-consuming to achieve. Nevertheless, these studies underline that old people were the first victims. According to meteorologists, heatwaves may well occur more frequently in the future - more intense and longer. It seems relevant in these conditions to study the impact of heatwaves on the mortality of the very old, whose numbers have increased radically over the past few years.

Financing

Leader organisation
Centre régional de Lutte contre le Cancer (CRLC)
208, rue des Apothicaires
Parc Euromédecine
F-34298 Montpellier Cedex 5
FRANCE
Tel:+33.467.613.113
Fax:+33.467.613.073
Web site: www.valdorel.fnclcc.fr
Contact Person
Jean-Marie ROBINE
Tel: 00 33 467613027
E-mail: robine@valdorel.fnclcc.fr
 

Associated beneficiaries
  • Wetenschappelijk Instituut Volksgezondheid – Institut scientifique de Santé publique - established in Belgium
  • Office of National Statistics (ONS) – established in the United Kingdom
Starting date and duration of project
- 01/04/2006
- 18 months

Total cost
311.840 €

Subsidy from the Commission
174.240 €

Outcomes

Results to be achieved
Work package 1: Coordination of the project
L’objectif de ce ‘work package’ est de s’assurer que le projet se déroule bien, en respectant les échéances programmées.
Sous la direction du ‘Main Partner’, le ‘work package 1’ est assuré par le comité de pilotage composé de Jean-Marie Robine, Herman van Oyen et Clare Griffith.
Le comité de pilotage se réunira trois fois : (i) Une première fois en début d’action pour fixer le protocole définitif de l’étude ; (ii) une seconde fois au cours du 9ième mois, pour évaluer la qualité des analyses effectuées et pour arrêter le programme de la conférence ; (iii) une troisième fois, à Montpellier, à l’issue de la conférence, au cours du 12ième mois pour planifier la réalisation de l’ouvrage collectif.

Work package 2: Dissemination of the results
L’objectif de ce ‘work package’ est de s’assurer de la bonne diffusion des résultats de l’étude.
Sous la direction du ‘Main Partner’, le ‘work package 2’ est assuré par l’équipe Démographie et Santé, en collaboration étroite avec le comité de pilotage.
Les objectifs de ce ‘work package’ seront assurés au moyen de trois actions :
  1. une conférence européenne sur l’impact de la canicule de l’été 2003 ;
  2. un ouvrage collectif sur l’impact de la canicule de l’été 2003 en Europe ;
  3. un article scientifique sur l’impact de la canicule en Europe.

Work package 3: Evaluation of the project
L’objectif de ce ‘work package’ est d’évaluer la qualité du projet réalisé.
Sous la direction du ‘Main Partner’, le ‘work package' 3 est assuré par le comité de pilotage.
Le comité de pilotage se réunira trois fois : (i) Une première fois en début d’action ; (ii) une seconde fois au cours du 9ième mois ; (iii) une troisième fois au cours du 12ième mois. A chaque comité de pilotage, une évaluation de la qualité du travail effectué sera réalisée grâce aux indicateurs qualitatifs et quantitatifs retenus pour ce projet. Enfin, une évaluation finale sera réalisée au cours du 18ième mois.

Work package 4: Constitution of the database
L’objectif de ce ‘work package’ est de (i) constituer une base de données et (ii) rassembler les données de mortalité et de population nécessaires à l’étude.
Sous la direction du ‘Main Partner’, le ‘work package' 4 est assuré par l’équipe Démographie et Santé, en collaboration étroite avec le comité de pilotage.

Work package 5: Analyse de la canicule
Ce ‘work package’ est au cœur de notre étude. Il s’agit d’analyser les données rassemblées sur la canicule en Europe pendant le ‘work package’ 4.
Sous la direction du ‘Main Partner’, le ‘work package’ 5 est assuré par l’équipe Démographie et Santé, en collaboration étroite avec le comité de pilotage.
Il aboutira au background paper (D5) qui sera discuté lors de la conférence européenne (D7) et servira de base pour l’article scientifique (D10).

Work package 6: Organisation d'une conférence
L’organisation d’une conférence vise à présenter et discuter les résultats de l’étude européenne et des différentes études nationales. Cette conférence rassemblera (i) nos correspondants (data providers) qui le souhaitent, (ii) les experts nationaux ayant réalisé des études de la canicule à l’échelle de leur pays (y compris ceux qui nous fournissent des données), et (iii) des responsables européens de santé publique à l’échelle nationale ou européenne.
Sous la direction du ‘Main Partner’, le ‘work package’ 6 est assuré par l’équipe Démographie et Santé, en collaboration étroite avec le comité de pilotage.
A priori nous fixons le nombre des participants entre 40 et 50, une vingtaine de ‘data providers’, une dizaine d’experts nationaux et de 10 à 20 responsables de santé publique.

Work package 7: Proposition d'un système de surveillance
Proposer un système ou une méthode de surveillance des excès de mortalité liés aux conditions climatiques.
Sous la direction de Herman Van Oyen, le ‘work package’ 7 est assuré par l’équipe l’Institut Scientifique de Santé publique de Bruxelles, en collaboration étroite avec le comité de pilotage.

Work package 8: Publication scientifique
Préparer un article scientifique sur l’impact de la canicule en Europe.
Sous la direction du ‘Main Partner’, le ‘work package’ 7 est assuré par l’équipe Démographie et Santé, en collaboration étroite avec le comité de pilotage.

Work package 9: Publication d'un ouvrage collectif
Préparer un ouvrage collectif sur l’impact de la canicule en Europe.
Sous la direction du ‘Main Partner’, le ‘work package’ 9 est assuré par l’équipe Démographie et Santé, en collaboration étroite avec le comité de pilotage.

Interim reportpdf(84 KB) (85 KB)

Annexes of the Interim report:

More info

Statement of project aim(s) and objectives
General objectives
Etude de l’impact de la canicule à l’échelle européenne
Notre projet vise d’abord à déterminer l’ampleur de la surmortalité totale en Europe au cours de la canicule de l’été 2003 en terme de nombre de décès, en précisant les pays et les périodes concernés.
Il vise ensuite à déterminer l’impact de la canicule sur la population des personnes très âgées en terme de taux de mortalité par année d’âge. Quelle fraction des plus âgés sont morts au cours de l’été 2003 ?
Il vise aussi à étudier les effets tardifs de la canicule. L’excès de mortalité est-il suivi ou non d’une phase de sous mortalité ? La canicule élimine-t-elle ou non les plus fragiles ? La canicule affaiblit elle ou non les survivants à la vieille de l’hiver ?
Cette étude permettra de mesurer précisément l’impact des différentes températures et de leurs variations sur la mortalité des personnes âgées. On pourra ainsi apprécier le rôle de l’environnement dans les trajectoires de mortalité que nous observons aujourd’hui aux âges extrêmes.
Notre projet vise enfin à organiser une conférence européenne pour présenter et discuter les résultats de l’étude européenne ainsi que ceux des différentes études nationales en cours. Un des ‘ouputs’ de la conférence pourra être la proposition d’un système ou d’une méthode de surveillance des excès de mortalité liés aux conditions climatiques.

Specific objectives
Les objectifs de l’étude sont de :
  1. Mieux préciser l’ampleur de la canicule en décomptant l’excès de décès au niveau européen;
  2. Mieux la situer dans l’espace en s’affranchissant des frontières nationales et en travaillant au niveau des régions;
  3. Mieux la situer dans le temps au cours de l’été 2003;
  4. Etudier son impact sur la population des personnes très âgées, Quelles proportions sont décédées?
  5. Etudier ses effets tardifs sur la mortalité;
  6. Etudier l’impact sur les trajectoires de mortalités aux grands âges;
  7. Mettre en évidence et mesurer la plasticité des trajectoires de mortalité par rapport aux conditions environnementales;
  8. Utiliser une même méthodologie pour tous les pays européens;
  9. Organiser une conférence européenne pour présenter et discuter les résultats;
  10. Proposer un système ou une méthode de surveillance des excès de mortalité liés aux conditions climatiques.


L’étude organisée en neuf « Working Packages » se composera de deux grandes parties :
  1. L’étude de la canicule à l’échelle européenne suppose d’abord de constituer une base de données et de rassembler les données de mortalité et de population nécessaires (WP4). Le choix des stratégies d’analyse et l’étude des données à l’échelle européenne est l’objet du « Working Package Analyse » (WP5). Les résultats seront alors soumis pour publication dans un journal scientifique majeur (WP8). L’étude portera sur l’ensemble de l’Europe. Un premier cercle est constitué des cinq pays au cœur de la canicule (Allemagne, Espagne, France, Italie et Suisse). Un second cercle inclut les pays voisins touchés par la canicule (Angleterre, Belgique, Pays-Bas et Portugal) ou suspectés d’être concernés (Luxembourg, Danemark, Pologne, République Tchèque, Autriche, Slovénie et Croatie). Enfin, un troisième cercle inclut les pays européens plus éloignés.
  2. Une conférence sera organisée pour discuter les résultats de l’étude européenne et des différentes études nationales (WP6). Elle rassemblera donc tous les experts nationaux ayant réalisé des études de la canicule à l’échelle de leur pays et des responsables européens de santé publique. Un output pourra être la proposition d’une méthode de surveillance des excès de mortalité liés aux conditions climatiques (WP7) un autre sera un ouvrage collectif sur la canicule en europe (WP9).Il sera demandé aux experts nationaux invités de fournir une information pertinente sur l’impact de la canicule dans les différentes régions de leur pays. Pour ce faire, nous leur proposerons une méthodologie commune. Même si le thème central de la conférence sera la mesure de l’impact de la canicule en termes de mortalité, nous accueillerons, dans la mesure du possible, quelles présentations sur des thèmes associés comme le climat, les pollutions associées et les réponses à apporter en termes de prévention et d’organisation sanitaire.

Methods
Les études sur la canicule, actuellement disponibles, utilisent toutes des méthodologies et des choix différents que ce soit pour la période de l’été étudiée (du 4 au 13 août en Angleterre , du 1 au 20 août en France, du 30 juillet au 15 août au Portugal, du 16 juillet au 15 août en Italie, tout l’été en Belgique ou aux Pays-Bas…), les périodes de référence (cinq ans en Angleterre 1998-2002 ou au Portugal 1997-2001, quatre ans en Suisse, trois ans en France, un an en Espagne ou en Italie…), les méthodes pour calculer l’excès de mortalité et les groupes d’âges sélectionnés (65+, 75+, 80+…). Or l’excès de mortalité estimé est très sensible au choix de la méthode (Koppe et al, 2004) ; ce qui rend pour le moins difficile la comparaison des études existantes sur la canicule de 2003.
  1. La période de l’été étudiée : En fait, à la lecture des ces études, il apparaît que la canicule a d’abord sévi en juillet dans le nord de l’Europe, entraînant une importante surmortalité en Belgique et Pays-Bas, avant de frapper la France et ses voisins dans la première quinzaine d’août. En Italie, la période de surmortalité s’étend du 15 juillet au 31 août. Des pays ont encore enregistré une surmortalité importante en septembre. Nous chercherons donc d’abord à mieux délimiter la ou les période(s) de canicule(s) en étudiant la mortalité journalière de juin à septembre 2003.
  2. La période de référence : Pour apprécier la surmortalité de l’été 2003, nous choisirons une période de référence de 3 ou 5 ans (de 1998 à 2002), en fonction de la disponibilité des données pour l’ensemble des pays. Nous ajusterons le nombre des décès ‘attendus’ pour 2003 afin de tenir compte des tendances (à la hausse ou à la baisse) observées au cours de la période de référence.
  3. Les groupes d’âges : Nous calculerons les ratios de surmortalité par âge pour tous les âges et utiliserons des techniques biomathématiques classiques pour modéliser l’allure des courbes par âge. Nous calculerons aussi les ratios par groupe d’âge de 5 ans jusqu’au groupe d’âge ouvert ‘105 et plus’.
  4. Les taux de mortalité : A partir des estimations de population en milieu d’année, nous estimerons l’effectif des populations exposées à la canicule au cours de l’été et calculerons les années personnes (dénominateurs). Cela permettra d’estimer les taux de mortalité avec grande précision. La dimension des taux, mensuelle ou hebdomadaire, sera fixée ultérieurement après la première phase d’analyse. Les trajectoires de mortalité par âge observées au cours de la canicule seront comparées avec les trajectoires observées en 2003 ‘hors période de canicule’ et au cours de la période de référence (1998-2002).
  5. Les données climatiques : Les trajectoires de mortalité seront analysées en fonctions des données climatiques journalières : température maximale, température minimale, xième jour de canicule. Nous rechercherons l’existence de seuil, combinant ces variables, déclencheur de surmortalité.