Chemin de navigation


Rencontrez l'Europe
CIED
Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive
l'Europe s'engage en France
Les commissaires européens
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
La politique d'élargissement est au cœur du projet européen
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

La politique d'élargissement est au cœur du projet européen. Elle a uni progressivement les peuples d'Europe de l'Ouest, du Nord, du Sud puis enfin de l'Est après la chute du bloc soviétique, autour des six pays fondateurs de l'Union européenne, dont la France faisait partie en 1957. Le prochain pays à rejoindre l'Union européenne sera la Croatie le 1er juillet 2013.
L'élargissement de l'Union européenne aura permis l'instauration d'une Europe unie, prospère et en paix pour ses 500 millions de citoyens, ce qui a valu à l'Union européenne le prix Nobel de la Paix 2012. Aujourd'hui cette politique reste d'actualité, notamment à travers les débats sur les éventuelles adhésions des pays des Balkans, de l'Islande mais aussi de la Turquie.
En effet, "tout État européen qui respecte les principes de liberté, de démocratie, de respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, ainsi que de l'État de droit, peut demander à devenir membre de l'Union." Ces conditions sont établies dans le traité sur l'Union européenne.
La demande de candidature, qui se situe toujours dans le prolongement d'une relation bilatérale étroite avec l'Union, marque le point de départ officiel de la procédure. Une demande valable entraîne une succession de procédures d'évaluation qui aboutit, le cas échéant, à une invitation à devenir membre. Le rythme de progression de chaque pays dépend exclusivement de ses progrès pour atteindre les objectifs communs de l'Union.
La Commission européenne fournit un avis officiel sur la demande de candidature d'un pays et le Conseil des Ministres se prononce pour ou contre. Une fois que le Conseil a accepté le mandat de négociation à l'unanimité, les négociations entre le pays candidat et les États membres peuvent officiellement démarrer, à condition toutefois que celui-ci respecte un certain nombre de critères.
Des critères stricts et transparents régissant la procédure d'adhésion:
Selon ces critères, dits « critères de Copenhague »  et définis en décembre 1993 lors du Conseil européen de Copenhague, un pays candidat doit présenter:
• Des institutions stables garantissant la démocratie, la primauté du droit, les droits de l'homme, ainsi que le respect des minorités et leur protection;
• Une économie de marché viable ainsi que la capacité de faire face à la pression concurrentielle et aux forces du marché à l’intérieur de l’Union;
• La capacité d'assumer les obligations découlant de la qualité d’État membre, notamment le respect des objectifs politiques, économiques et monétaires.
De plus, le 10 octobre 2012, la Commission européenne a adopté un "Paquet Elargissement". Un ensemble de documents qui expliquent sa politique ce qui concerne l'élargissement de l'Union et qui présentent les progrès accomplis dans chaque pays.
Le Paquet contient également des "rapports d'avancement", dans lesquels les services de la Commission présentent une évaluation des réalisations de chaque pays et candidat potentiel pendant cette année.

 

 

 

Liens



Dernière mise à jour : 16/11/2012  |Haut de la page