Chemin de navigation


Rencontrez l'Europe
Année Européenne des citoyens 2013
CIED
Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
Transformer des étudiants parisiens en chefs d’Etat et de gouvernement européens
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

6o étudiants, 2 universités, 6 sponsors, 16 Ambassades et 1 ministère se sont réunis pour soutenir un projet unique : la première simulation parisienne du Conseil européen organisée par les associations Nouvelle Europe, Franchement Europe et l’AMAE.

    Transformer des étudiants parisiens en chefs d’Etat et de gouvernement européens

    En mars 2009 la Commission européenne publie un rapport sur sa politique de communication. Un an après les étudiants de deux grandes universités parisiennes ont relevé le défi de « faire mieux connaître l’Union ». Pour ce faire ils ont décidé de porter un intérêt tout particulier à l’institution consacrée par le Traité de Lisbonne.

    Le Conseil européen éveille aujourd’hui la curiosité et les interrogations du plus grand nombre. Comment le processus décisionnel sera-t-il influencé par l’introduction d’une présidence stable ? Quelles interactions entre cette dernière et la présidence tournante ? Est-ce que la dynamique de l’unanimité, remise en cause suite à l’échec de Copenhague, peut être considérée comme un mode de décision viable ?

    Afin d’avoir des réponses concrètes, les associations Nouvelle Europe, Franchement Europe et l’Association du Master en Affaires Européennes de Sciences po Paris (AMAE) ont décidé d’organiser la première simulation parisienne du Conseil européen.

    Un projet inédit rassemblant des acteurs d’envergure : sous le patronage de la Commission européenne en France et le parrainage du Sénateur Badinter, IRENE-ESSEC, Paris III, Sciences Po, Total, GDF Suez, Gazprom, G plus, l’Essec, le Mouvement Européen, les 16 Ambassades des pays représentés et le MEDAD ont appuyé cette opération avec un enthousiasme unique.

    Les grands protagonistes restent cependant les participants. Réunis en 16 délégations nationales, les étudiants en master d’Etudes européennes de la Sorbonne Nouvelle et de Sciences Po Paris se rencontrent dans ce cadre fictif pour discuter de problèmes réels. Objet de ce Conseil extraordinaire : la recherche d’un accord sur les différents projets de gazoducs en Europe.

    Le rythme des négociations sera très serré. Trois tables rondes et un cocktail diplomatique attendent nos délégations. Seront-elles à la hauteur de leur rôle institutionnel ? Le 6 mars, dernier jour des négociations, nous aurons toutes les réponses. ARTE, RFI et Euradionantes seront là pour immortaliser l’événement.

     

    Liens



    Dernière mise à jour : 14/05/2012  |Haut de la page