Chemin de navigation


Élections européennes 2014
Année Européenne des citoyens 2013
CIED
Touteleurope.eu
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
Moins de produits dangereux sur le marché de l'Union européenne !
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

L’amélioration du système d’alerte rapide pour les produits de consommation non-alimentaires (RAPEX) permet de détecter plus tôt et plus efficacement les produits dangereux et de les retirer plus rapidement du marché européen.

    Moins de produits dangereux sur le marché de l'Union européenne !

    Le système européen d'échange rapide d'informations (RAPEX) vise à contribuer à la sécurité des consommateurs et à la protection de leur santé par la mise en place d'un système d'information sur les produits dangereux.

    Ce système s’est nettement développé depuis 2004, lorsque la directive sur la sécurité générale des produits a été transposée en droit national. Il permet de détecter plus tôt et plus efficacement les produits dangereux afin de les retirer plus rapidement du marché intérieur de l'Union européenne.

    Le rapport 2011 montre que la détection est de plus en plus rapide. En effet, la surveillance des marchés s'est améliorée et il existe une meilleure évaluation des risques par les autorités. De même, la coopération accrue entre les autorités douanières a permis aux Etats membres de contribuer au système RAPEX, en notifiant les nouveaux produits dangereux détectés et en prenant les mesures appropriées. Les pays qui ont activé le plus le système sont: l’Espagne (189 notifications), la Bulgarie (162), la Hongrie (155), l’Allemagne (130) et le Royaume-Uni (105). Les produits les plus notifiés sont les vêtements et textiles, les jouets, les véhicules à moteur, les appareils électriques et les cosmétiques.

    La Chine demeure le pays donnant lieu au plus grand nombre de notifications (54%), même si ce nombre a diminué. 19% des notifications ont concerné des produits d'origine européenne, 15% des produits originaires d'autres pays et 8% des produits d'origine inconnue, pourcentage qui a beaucoup diminué.

    Pour continuer sur cette voie, il faut améliorer la coopération avec les pays tiers, notamment la coopération bilatérale avec la Chine et la coopération trilatérale avec les Etats-Unis et la Chine. La prochaine réunion trilatérale doit avoir lieu en juin 2012.



    Dernière mise à jour : 31/05/2012  |Haut de la page