Chemin de navigation


Rencontrez l'Europe
Année Européenne des citoyens 2013
CIED
Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
Des propositions en faveur d’une reprise génératrice d’emplois dans l’Union européenne
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

Des mesures pour favoriser l'emploi dans l’Union européenne

Pour répondre à la crise de l'emploi dans l'Union européenne, la Commission européenne a proposé le 18 avril un paquet sur l'emploi.

    En février 2012, le taux de chômage dans l'Union européenne a atteint 10,2%, le taux le plus élevé depuis le début de l'euro. Pour remplir l'objectif de la stratégie d'Europe 2020 du taux d'emploi à 75% dans l'Union européenne d'ici 2020, il est nécessaire de prendre des mesures au niveau européen. C’est ce que fait la Commission européenne avec ce paquet sur l'emploi, décliné en neuf documents

    Cliquez ici pour plus d'informations

    Créer les conditions pour créer l'emploi

    Le paquet emploi demande aux Etats membres de renforcer leurs politiques nationales d'emploi afin de créer de bonnes conditions pour la création d'emplois et la demande de travail. Des mesures telles que la réduction de la pression fiscale sur le travail ou l’octroi d’aides à la création d’entreprises ainsi que des aides aux personnes souhaitant se mettre à leur compte sont avancées. La Commission ne mentionne nulle part ni l'établissement d'un salaire minimum européen ni la diminution des salaires minimums nationaux. Elle affirme l'importance d'un tel mécanisme dans la lutte contre la pauvreté et contre les inégalités. C'est en effet une question d'économie et de justice sociale. 

    20 millions d'emplois supplémentaires d'ici 2020 dans 3 secteurs clé.

    La proposition identifie des secteurs où il pourrait y avoir de grandes améliorations: le secteur de la santé, celui des technologies de l'information et de la communication ainsi que l'économie verte. En effet, ces secteurs ont continué à croître malgré la crise et donc à recruter. 20 millions d'emplois pourraient être crées d'ici 2020 dans l'économie verte, 8 millions de remplacements sont prévus jusqu'en 2020 dans le secteur de la santé et les emplois dans le secteur des technologies et de l'information et de la communication ont augmenté de 3% par an malgré la crise.

    Afin d'établir un véritable marché unique de l'emploi, le paquet propose d'améliorer EURES, le réseau de coopération entre la Commission européenne et les services publics de l’emploi des États membres. Le portail EURES (mettre un lien vers la page "réseaux") sur la mobilité de l'emploi offre des informations et des conseils à tout citoyen qui veut travailler dans un autre Etat de l'Union européenne. La proposition vise à améliorer ce service afin de répondre aux offres et demandes de travail et faire en sorte qu'elles se rencontrent.

    Le paquet sur l'emploi cherche aussi à renforcer la coordination des politiques d'emploi au niveau européen sur le modèle de la gouvernance économique de l'Union. Un "tableau de bord" permettra devoir le progrès des Etats membres dans la mise en place de leurs plans d'emploi national. En outre, le paquet souligne qu'il faut faire intervenir les instruments de financement de l'Union, tel le Fonds social européen, à l'appui des mesures à prendre afin d'aider les Etats membres à définir les priorités en terme d'emploi et à mener les réformes nécessaires. De même, il réaffirme la nécessité d'associer les partenaires sociaux à l'élaboration des politiques d'emploi de l'Union européenne.



    Dernière mise à jour : 14/05/2012  |Haut de la page