Chemin de navigation


Élections européennes 2014
Année Européenne des citoyens 2013
CIED
Touteleurope.eu
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
Lutter encore plus fermement contre les abus sexuels envers les enfants
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

La Commission européenne s'attaque aux abus sexuels et à la pédopornographie et incite les Etats membres à réagir plus fermement face à ces activités criminelles.

    Lutter encore plus fermement contre les abus sexuels envers les enfants

    Pour lutter plus efficacement contre les abus sexuels envers les mineurs, la Commission européenne vient de présenter une proposition obligeant les Etats membres à réagir plus fermement face à des activités considérées comme hautement criminelles. La Commission européenne s'attaque aux abus sexuels à proprement parler mais aussi à la pédopornographie qui consiste notamment à utiliser des images pédophiles et pornographiques concernant des mineurs, souvent par le biais d'Internet. La pratique du tourisme sexuel est également visée par le texte.

    Les statistiques montrent la gravité de la situation: en Europe, entre 10% et 20% des enfants seront victimes d'abus sexuels, que ce soit l'exploitation sexuelle directe ou la pédopornographie. Ces deux aspects de l'abus sexuel sont étroitement liés: comme le souligne la Commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, "le téléchargement ou l'augmentation de matériel pédopornographique sur Internet a pour conséquence l'augmentation des viols d'enfants pour produire ces images".

    La Commission européenne, qui a bien pris la mesure de la gravité des choses, demande des sanctions pénales maximales pour les auteurs de ces actes criminels. De plus, des dispositifs spéciaux comme l'obligation de soin doivent être mis en place pour éviter la récidive. La pratique du tourisme sexuel doit également être fortement réprimée même si les activités ont lieu dans des Etats extérieurs de l'Union européenne.

    Enfin, la Commission demande également la protection maximale des victimes d'abus sexuels que ce soit pendant ou après la procédure d'enquête qui peut s'avérer traumatisante pour un enfant.

    Liens



    Dernière mise à jour : 14/05/2012  |Haut de la page