Chemin de navigation


Élections européennes 2014
Année Européenne des citoyens 2013
CIED
Touteleurope.eu
Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

En mars 2010, la Commission européenne a présenté sa nouvelle stratégie sur dix ans, destinée à relancer l'économie européenne. Intitulée Europe 2020, celle-ci réforme et prolonge la précédente stratégie de Lisbonne par une gouvernance plus étroite au sein de l'Union. Elle vise à développer une croissance "intelligente, durable et inclusive" s'appuyant sur une plus grande coordination entre les politiques nationales et européennes.

Fruit d'une large consultation publique lancée du 24 novembre 2009 au 15 janvier 2010 par le secrétariat général de la Commission européenne, la stratégie Europe 2020 est le reflet des besoins et demandes des citoyens européens et gouvernements.

    Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive

    Actualités

    La Représentation en France de la Commission européenne et l'Institut de l'Europe d'HEC ont organisé le 10 septembre une conférence intitulée "Europe 2020 et la France : au-delà de la crise, préparer l'avenir" au Conseil économique, sociale et environnemental(consulter la synthèse, le programme, etc.) 

    Site consacré à la stratégie Europe 2020

    Salle de presse virtuelle : retrouvez les derniers développement de la stratégie

    Actes pdf - 2 MB [2 MB]

    La Stratégie Europe 2020 en bref

     

    Pourquoi une stratégie Europe 2020

    Alors que le monde sort de la plus forte récession économique connue depuis les années 30, la stratégie Europe 2020 dévoile les réponses européennes pour rebondir après la crise qui a dévoilé les faiblesses économiques structurelles de l'Europe et faire face aux contraintes de la mondialisation, de la raréfaction des ressources et du vieillissement de la population. La Commission européenne estime que ces problèmes peuvent être surmontés, à condition que l'Europe s'engage sur la voie de la transformation qui fera d'elle un marché plus innovant et respectueux de l'environnement, favorisant le bien-être social.

    La coordination de l'Union européenne pour une croissance intelligente, durable et inclusive offre trois priorités majeures pour renforcer l'économie européenne : développer une économie basée sur la connaissance et l'innovation ; promouvoir une économie renouvelable, plus verte et plus compétitive et une croissance inclusive ; soutenir une économie créatrice d'emplois, de cohésion sociale et territoriale.

    Les axes de la stratégie Europe 2020

    Les grands axes de la stratégie sont la promotion des industries sobres en carbone, l'investissement dans le développement de nouveaux produits, l'exploitation des possibilités de l'économie numérique et la modernisation de l'éducation et de la formation.

    L'Union a également fixé 5 objectifs liés entre eux pour guider et orienter les progrès :

    • remonter le taux d'emploi à au moins 75 % contre 69 % aujourd'hui ;
    • consacrer 3 % du produit intérieur brut à la recherche et au développement, au lieu des 2 % actuels, qui laissent l'Union loin derrière les Etats-Unis et le Japon ;
    • réaffirmer les objectifs de l'Union européenne en matière de lutte contre le changement climatique (dits "20/20/20"), qui sont déjà parmi les plus ambitieux du monde ;
    • proposer de réduire le taux de pauvreté de 25 %, ce qui reviendrait à faire sortir 20 millions de personnes de la pauvreté ;
    • améliorer les niveaux d'éducation en réduisant le taux d'abandon scolaire à 10 % et en portant à 40 % la proportion des personnes de 30 à 34 ans ayant obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur ou atteint un niveau d'études équivalent.

    Pour une meilleure gouvernance

    Pour réaliser les transformations voulues, la stratégie Europe 2020 propose aux Etats membres d'adopter des objectifs nationaux à travers la mise en place de programmes de réforme propres à chacun d'eux. Par ailleurs, la stratégie Europe 2020 sera institutionnalisée dans un ensemble de lignes directrices intégrées. La Commission suivra les progrès accomplis et avertira les pays qui ne prendraient pas les mesures appropriées. Elle s'attache également à ce que la société civile, les parlements nationaux et les partenaires sociaux soient associés à la mise en œuvre de la stratégie.

    La stratégie envisage sept initiatives phares qui visent à stimuler les progrès en termes de croissance et d'emploi, par exemple, l'instrument européen de micro financement grâce auquel l'UE a approuvé 45 000 microcrédits aux chômeurs et aux petites entreprises le 8 mars 2010.

    Il s'agit également de favoriser des programmes visant à améliorer les politiques de recherche et développement et à faciliter le financement de la R&D, à accélérer le déploiement de l'internet à haut débit, et à promouvoir l'utilisation d'énergies renouvelables. A cet égard, la Commission a annoncé qu'elle allait investir près de 6,4 milliards d'euros dans la recherche et l'innovation, soit le plus grand investissement jamais réalisé par l'Europe dans ce domaine.

    Après l'aide européenne apportée à la Grèce pour pallier la crise, la stratégie Europe 2020 prend encore plus de sens et le Conseil européen réuni en juin a réaffirmé les objectifs d'une croissance intelligente, durable et inclusive, avec la mise en place d'une gouvernance économique, tout en insistant sur la nécessité pour les Etats membres d'assainir leurs finances publiques.

     

    Europe 2020 en France

     

    Contexte et objectif pour la France

    Les attentes des Français à l'égard de l'Europe, et plus spécifiquement d'une nouvelle stratégie économique, sont bien résumées dans la contribution présentée par la France à la Stratégie UE2020 : "Une Europe forte, moderne, innovante qui protège les citoyens face à la crise préserve et crée des emplois de qualité, une Europe qui leur donne les moyens de vivre dignement, de s'épanouir dans leurs métiers et d'en changer facilement s'ils le souhaitent".

    La crise économique a mis en avant de nombreuses inquiétudes de la société française liées à la mondialisation concernant, notamment:

    • La crise économique a mis en avant de nombreuses inquiétudes de la société française liées à la mondialisation concernant, notamment:
    • Les délocalisations et l'avenir du secteur industriel en France
    • La place du secteur financier dans l'économie.
    • L'emploi est au cœur des préoccupations des français. La crise a en effet eu pour conséquence une augmentation importante du taux de chômage qui atteint aujourd'hui 9,9% de la population active (chiffre premier semestre 2010)
    • La sauvegarde du système de protection sociale dont les déficits sont aggravés par la crise, et notamment la modification du système des retraites.

    Ces réformes suscitent une grande méfiance des citoyens notamment vis-à-vis du concept de flexicurité.

    Les réponses de la stratégie Europe 2020

    • Donner à l'Union européenne une politique industrielle qui vise à améliorer l’environnement des entreprises, en particulier des PME, et à soutenir le développement d'une assise industrielle forte et durable, à même d'affronter la concurrence mondiale;
    • Mettre en place une politique ambitieuse qui permettra à l'Union européenne de mieux prévenir et de mieux gérer d’éventuelles crises, en comblant les lacunes de la réglementation, en favorisant la transparence, la stabilité et la responsabilité du secteur financier;
    • Soutenir une stratégie pour les nouvelles compétences et les nouveaux emplois qui a pour but de moderniser les marchés du travail, en favorisant la mobilité professionnelle et le développement de compétences tout au long de la vie, afin d'améliorer la participation au marché du travail et d'établir une meilleure adéquation entre l'offre et la demande.
    • Encourager une croissance inclusive favorisant l’autonomie des citoyens grâce à un taux d’emploi élevé, la modernisation des systèmes de protection sociale, le renforcement de la cohésion sociale et la lutte contre la pauvreté

    La stratégie Europe 2020 bénéficie ainsi non seulement aux acteurs économiques,entreprises et salariés mais aussi aux jeunes, l'éducation et la formation faisant partie des objectifs principaux d'Europe 2020.

     



    Dernière mise à jour : 14/05/2012  |Haut de la page