Chemin de navigation


Rencontrez l'Europe
CIED
Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive
l'Europe s'engage en France
Les commissaires européens
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
Quelle est l'empreinte carbone de vos tweets ?
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

Les produits et services TIC consomment aujourd’hui 8 à 10 % de l’électricité dans l’UE et produisent jusqu’à 4 % de ses émissions de carbone. Afin de pouvoir évaluer l’impact environnemental du secteur des technologies de l'information et des communications (TIC) et favoriser une utilisation plus durable des ressources énergétiques à l'échelle mondiale, il est nécessaire de disposer de mesures transparentes et, point essentiel, comparables entre elles. La Commission européenne promeut, et ce en étroite collaboration avec les acteurs clé du secteur des TIC, la comparabilité des méthodes de mesure de l'empreinte carbone.

    Quelle est l'empreinte carbone de vos tweets ?

    Selon certaines estimations*, 48 heures de nouveaux contenus vidéo sont téléchargés chaque minute sur YouTube, 700 000 utilisateurs Facebook partagent des contenus, plus de 2 millions de requêtes de recherche sont traitées par Google et 200 millions de courriels sont envoyés, sans compter les tweets, etc. Si l’on songe qu’une seule requête peut produire entre quelques dixièmes de grammes et quelques grammes d’émissions de CO2, selon le type d’énergie assurant le fonctionnement des appareils utilisés, il est clair que les rejets de CO2 résultant de ces usages peuvent être substantiels. Les estimations actuelles de ces émissions varient fortement selon la méthode utilisée.

    Question de comparabilité de méthodes

    Il existe une série de méthodes mises au point par des organisations de normalisation et organismes sectoriels internationaux pour mesurer l’empreinte du secteur des TIC, mais la plupart de ces méthodes ne sont pas comparables, car basées sur des prémisses différentes et peu connues en dehors de ces organisations. C’est pourquoi la Commission a publié en 2009 une communication proposant des mesures destinées à exploiter pleinement le potentiel des TIC.  Afin de faciliter le passage à une économie à haut rendement énergétique et à faible taux d'émission de carbone, elle a invité ce secteur à développer un cadre pour la mesure de ses performances en matière énergétique et d’émissions de carbone, ainsi qu'à adopter des méthodologies communes.

    Vers un cadre commun de mesures pour mieux évaluer les émissions de CO2

    Dans le cadre de la Stratégique numérique pour l'Europe, l’un des sept piliers de la stratégie Europe 2020, et en collaboration avec des entreprises de haute technologie d’envergure mondiale, la Commission européenne a lancé une initiative pour mesurer l’empreinte carbone que ces opérateurs économiques laissent quand ils fabriquent, transportent ou vendent des produits, des réseaux et des services TIC.
    Dans ce cadre, des essais pilotes sur la comparabilité des méthodes de mesure des émissions ont été conduits par des entreprises et associations du secteur des TIC** sur une période de 10 mois (de décembre 2011 à septembre 2012). Les essais ont porté sur 10 normes internationales présentées par des organismes de normalisation comme l'UIT (Union internationale des télécommunications) et l'ETSI (Institut européen des normes de télécommunications).
    Sur la base des résultats de ce projet pilote une étude, commandée par la Commission et publiée hier, a conclu à la comparabilité de 10 instruments de mesure et normes ayant fait l’objet d’essais pilotes.

    La prochaine étape consistera à faire en sorte que le secteur des TIC et les autres secteurs concernés emploient ces méthodes au quotidien. C'est pourquoi la Commission procédera à des consultations avec toutes les parties prenantes dans les mois à venir.

    *Selon le centre pour les médias sociaux de l’Association internationale des chefs de police (IACP).
    http://www.iacpsocialmedia.org/Resources/FunFacts.aspx

    **Alcatel-Lucent, AMD, AUO, BT, Cisco, Dassault Systèmes, Dell, EECA-ESIA, Ericsson, GSMA, Hitachi, HP, Huawei, Intel, Lenovo, NEC, Nokia, Nokia Siemens Networks, Orange, Sagemcom, SAP, Telecom Italia, Telefónica et TeliaSonera. Trois autres participants ont demandé à garder l’anonymat.

    Liens


    • Remarque : les liens suivants n'existent qu'en anglais :
      Site de Mme Neelie Kroes, Vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique :
      http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/kroes/index_en.htm

      Rapport sur les essais pilotes de comparabilité des méthodes de mesure de l'empreinte carbone du secteur des TIC :
      Report on "Pilot Testing on Methodologies for Energy Consumption and Carbon Footprint of the ICT-sector"

      Initiative ICT footprint :
      http://www.ict-footprint.com



    Dernière mise à jour : 20/03/2013  |Haut de la page