Chemin de navigation


Rencontrez l'Europe
CIED
Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive
l'Europe s'engage en France
Les commissaires européens
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
Cinema et multilinguisme
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

Table ronde sur l'importance du sous-titrage pour la circulation du cinéma européen

    Le sous-titrage, outil du multilinguisme


    En coopération avec l'Association Anteprima et l'Institut culturel italien de Paris, l'antenne à Paris de la Direction générale de la traduction de la Commission européenne organise un débat sur l'importance du sous-titrage pour la circulation du cinéma européen. La rencontre avec Paolo Modugno, fondateur d'Anteprima et professeur à Sciences Po, Massimo Galimberti, directeur de programmation du cinéma KINO de ROME, Didier Ruiller, chargé de cours de sous-titrage à l'ISIT, Pierre Janin, chargé de mission pour le plurilinguisme à la DGLFLF, et d'autres connaisseurs des dynamiques du marché européen de l'audiovisuel, se tiendra le 19 octobre à 11.30 à l'Institut culturel italien de Paris.

    Les débats serons suivis d'un verre de l'amitié.
    Confirmation: mojca.bozic@ec.europa.eu

    Samedi, 20 octobre à 11h la projection du film italien L'Uomo che verrà (Giorgio Diritti, 2009), inédit en France, aura lieu au cinéma du Panthéon (VO, sous-titres en français), Paris 5ème. Il sera possible de réserver quelques places gratuites pour la projection à la table ronde du vendredi.

    Le film raconte la vie d'une famille en Emilie Romagne à travers le regard d'une petite fille qui a perdu la parole à la mort de son petit frère en 1944, l'année du massacre de Marzabotto où plus de 770 civils ont été exécutés entre le 29 septembre et le 5 octobre en représailles aux actions de résistance menées dans la région. Les dialogues ont été tournés en 'emiliàn-rumagnòl', langue régionale italienne de la famille gallo-italique. Le réalisateur Giorgio Diritti (1959) a travaillé avec plusieurs réalisateurs italiens dont Pupi Avati. Il a rejoint l’équipe et les activités de l’école de cinéma IPOSETI, institution coordonnée par Ermanno OLMI formant de jeunes auteurs et réalisateurs au cinéma basé sur l’observation de la réalité. Il est auteur de nombreux documentaires. Son premier long-métrage Il vento fa il suo giro (2005) a été récompensé lors de plusieurs festivals.

    Liens



    Dernière mise à jour : 17/10/2012  |Haut de la page