Chemin de navigation


Élections européennes 2014
Année Européenne des citoyens 2013
CIED
Touteleurope.eu
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
Le français, langue rare? Pénurie d'interprètes aux institutions européennes
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

Les institutions de l'UE perdront près de la moitié de leurs interprètes francophones dans les dix années à venir du fait des départs à la retraite. Pour lutter contre ce phénomène, une campagne de sensibilisation auprès des jeunes est lancée en France.

    DG Interprétation

    La Direction Générale Interprétation de la Commission européenne tient à s'assurer que les jeunes gens sachent que l’interprétation peut être un choix de carrière intéressant pour des diplômés de l’enseignement supérieur ayant une bonne connaissance des langues.

    En collaboration avec ses homologues du Parlement européen et de la Cour de Justice européenne, la DG Interprétation a réalisé un clip vidéo pour aider les jeunes francophones à en apprendre un peu plus sur la profession d’interprète. Ce clip, "Interpréter pour l'Europe – en français", destiné essentiellement à un public français, belge et luxembourgeois, est lancé ce mercredi 23 Septembre 2009 sur YouTube.

    Il existe, pour l'avenir, un déficit potentiellement sérieux du nombre d’interprètes de langue française à la disposition de la DG Interprétation vu le nombre de départ à la retraite et vu les perspectives de relève. Bien que les universités commencent à assurer un flux constant de candidats de valeur pour nos tests d’aptitude, ce flux ne suffit pas à répondre à la demande actuelle ou projetée, notamment si l’on considère la pyramide des âges au sein des unités d’interprétation de langue française.

    Les effectifs de l’unité française sont critiques pour le fonctionnement du service d’interprétation de la Commission européenne – et au-delà pour les institutions et organismes qu’il dessert. 75% de toutes les réunions des instances européennes sont interprétées vers le français (pratiquement toutes les réunions en ce qui concerne le Conseil de l'Union, le Parlement européen et la Cour de Justice).

    En tenant compte de la tendance actuelle de la demande et de la construction de plus grands centres de conférence pour l’avenir, nous envisageons un besoin d’environ 200 interprètes de conférence de langue française pour les dix prochaines années. Nous devons ajouter à cela les besoins d’autres organisations internationales et, évidemment, des entreprises.

     

    Liens



    Dernière mise à jour : 18/06/2014  |Haut de la page