Chemin de navigation


Rencontrez l'Europe
CIED
Europe 2020 : une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive
l'Europe s'engage en France
Les commissaires européens
  • Instagram de la Représentation en France de la Commission européenne
Travailler pour l'Union européenne
Envoyer cette page par e-mailEnvoyer cette page par e-mailImprimerImprimer

L'Union européenne a complètement revu la procédure de sélection de ses fonctionnaires, en mettant l'accent sur leurs compétences et non plus sur leurs connaissances formelles.

    Une interprète au travail © UE

    L'Office européen de sélection du personnel (EPSO) espère que ses nouvelles méthodes permettront d'accélérer la procédure de recrutement et d'attirer des candidats dotés d'une expérience et de compétences accrues.

    Chaque année, des dizaines de milliers de personnes postulent pour un emploi dans la fonction publique européenne. Les postes y sont variés: interprètes, traducteurs, juristes, secrétaires, administrateurs, …

    Auparavant, la procédure de recrutement pouvait durer jusqu'à deux ans et commençait par toute une série d'examens. Il y avait de quoi décourager les candidats potentiels, ce qui désavantageait les institutions de l'Union européenne par rapport à d'autres employeurs potentiels.

    «Dans un marché de l'emploi sans cesse plus concurrentiel, les institutions européennes doivent pouvoir attirer un large éventail de candidats de haut niveau», a déclaré Maroš Šefčovič, nouveau commissaire chargé des relations interinstitutionnelles et de l'administration.

    Et d'ajouter: «Il importe également d'inciter ces personnes à rester à notre service, ce qui ne sera possible qu'en leur offrant la perspective de décrocher un poste attractif dans un délai raisonnable.»

    La nouvelle procédure ne durera pas plus de 5 à 9 mois, notamment parce que les concours pour les emplois courants (administrateurs, assistants et linguistes) seront dorénavant organisés plus fréquemment, à savoir chaque année. En outre, les candidats ne seront plus obligés de mémoriser une pléthore d'informations et de chiffres sur l'histoire de la construction européenne — du moins pas dès le départ.

    Cette nouvelle procédure comporte deux étapes. Dans un premier temps, les compétences professionnelles et les capacités de réflexion des candidats seront évaluées dans leur pays. Les candidats retenus seront ensuite invités à Bruxelles. Ce n'est qu'alors que sera évaluée leur connaissance de l'Union européenne. Pendant cette deuxième phase, ils seront également invités à réaliser des exercices liés aux postes à pourvoir, afin de démontrer leurs capacités en matière de résolution de problèmes, de travail d'équipe et de communication.

    Les candidats recevront des informations détaillées sur leurs performances et, si celles-ci sont jugées satisfaisantes, pourront être invités à un entretien d'embauche. Les candidats retenus qui ne sont pas immédiatement recrutés seront placés sur une liste de réserve, dont la période de validité est d'une année.

    Related Information

    Liens



    Dernière mise à jour : 14/05/2012  |Haut de la page