EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection > Overview  A to Z Index | Site Map | Search | Mailbox 
 
  

de fr

Food Safety

IMPORTANT NOTICE:
This is an archive of inspection reports. These pages are not updated anymore.
PLEASE GO TO: http://ec.europa.eu/food/fvo/index_en.htm for the latest information.

Inspection reports Food and Veterinary Office Food of non-animal origin Inspections Pesticides Monitoring reports

Surveillance des résidus de pesticides dans les produits alimentaires d'origine végétale dans l'Union européenne et en Norvège - Rapport 1997

NB. Le présent document est une traduction succincte d'une partie du rapport original (réf. n° XXIV/1423/99). Il est destiné à aider les visiteurs du site, mais n'a aucun caractère officiel. Il faudra toujours se référer au texte intégral du rapport original.

Résumé

Programmes de surveillance nationaux

L'ensemble des quinze états membres et la Norvège ont procédé à la surveillance des résidus de pesticides dans les denrées alimentaires d'origine végétale. Environ 46.000 échantillons en tout ont été analysés pour, en moyenne, 126 pesticides différents.

Dans 36 % des échantillons, des résidus de pesticides égaux ou inférieurs aux teneurs maximales ont été détectés dans des échantillons de fruits, de légumes et de céréales. Dans 3,4 % environ de la totalité des échantillons, des résidus supérieurs aux teneurs maximales (prescrites tant par la législation nationale que par la législation communautaire harmonisée) ont été trouvés, principalement dans des fruits et des légumes.

Dans 16 % des échantillons, des résidus de plus d'un pesticide ont été trouvés et dans 1,5 % des échantillons on a pu détecter des résidus de quatre pesticides ou plus. Les pesticides trouvés étaient le plus souvent essentiellement des fongicides. Dans un cas, une notification d'informations (qui n'était pas une notification d'alerte) a été faite pour un produit contaminé par des pesticides dans le cadre du système communautaire d'alerte rapide denrées alimentaires.

Les résultats de 1997 ne peuvent être comparés directement à ceux de 1996, car le rapport de 1996 n'inclut pas les céréales. En 1996, des résidus de pesticides ont été trouvés dans environ 40 % des échantillons de fruits et de légumes, avec un dépassement des teneurs maximales dans 3 % des cas et une présence de résidus multiples dans 13 % des échantillons. Les pesticides le plus fréquemment trouvés étaient à peu près les mêmes en 1996 et en 1997.

Programme de surveillance coordonné de l'UE

Au cours d'un programme spécial coordonné, cinq denrées (mandarines, poires, bananes, haricots et pommes de terre) ont été analysées pour treize pesticides différents (acéphate, carbendazime, chlorothalonil, chlorpyriphos, DDT, diazinon, endosulfan, iprodione, métalaxyl, méthamidophos, méthidathion, thiabendazole et triazophos). Dans ce programme, environ 6.000 échantillons ont été analysés, mais chacun des échantillons n'a pas fait l'objet d'une recherche de l'ensemble des treize pesticides. Dans 23 % des échantillons, des résidus de l'un des treize pesticides a été trouvé et dans 0,5 % des échantillons, les taux dépassaient les teneurs maximales admises.

Dans ce programme coordonné, des résidus de l'un des treize pesticides ont été trouvés le plus fréquemment dans les mandarines, puis par ordre décroissant dans les bananes, les poires, les haricots et les pommes de terre. Toutefois, des résidus supérieurs aux teneurs maximales ont été trouvés le plus fréquemment dans les haricots (0,18 %), puis, par ordre décroissant, dans les mandarines (0,15 %) et les bananes (0,03 %). Parmi les treize pesticides visés par le programme coordonné, les résidus trouvés le plus fréquemment étaient des résidus de thiabendazole (17,7 %), puis de chlorpyriphos (6,5 %), de méthidathion (5,9 %) et de carbendazime (4,5 %). Cependant, ce sont les résidus de chlorpyriphos qui dépassaient le plus fréquemment les valeurs maximales (0,24 %), suivis par les résidus de méthamidophos (0,18 %) et d'iprodione (0,13 %). Le résidu trouvé au taux le plus élevé dans ce programme coordonné était 5,5 mg de thiabendazole/kg dans les mandarines. Les calculs des doses ingérées ont montré que ni les doses journalières admissibles (DJA) ni les doses de référence aiguës (DRF) 1 n'étaient dépassées pour ces combinaisons de pesticides/denrées alimentaires.

Garantie de la qualité et échantillonnage

Les échantillons pour le programme national et pour le programme coordonné de l'UE ont été collectés en différents points tels que détaillants, grossistes, marchés, points d'entrée et industries alimentaires. Des plans d'échantillonnage nationaux existent dans la plupart des pays, qui tiennent compte par exemple des dates limites de consommation, des chiffres de production, du rapport importation/exportation et des risques (par exemple, résultats des années précédentes).

L'accréditation des laboratoires et des mesures garantissant la qualité ont été mis en œuvre dans la plupart des pays; certains pays, toutefois, étaient encore dans une phase préparatoire en 1997. En 1999, la situation sera encore améliorée grâce à un atelier de travail visant à développer encore davantage les mesures garantissant la qualité et l'organisation d'un test de compétences pour les laboratoires.

----------------------------------------

1 Il n'existe pas de méthodologie universellement acceptée pour évaluer les risques d'une exposition aiguë. Le calcul utilisé pour le présent rapport est basé sur le Modèle d'Exposition des Consommateurs du RU. Aucun facteur de variabilité n'a été pris en compte.


Inspection reports Food and Veterinary Office Food of non-animal origin Inspections Pesticides Monitoring reports
FOOD SAFETY | PUBLIC HEALTH | CONSUMER PROTECTION | DIRECTORATE GENERAL "HEALTH & CONSUMER PROTECTION"

 

  printable version