EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection > Overview  A to Z Index | Site Map | Search | Mailbox 
 
  

de fr

Food Safety

Inspection reports Food and Veterinary Office Food of non-animal origin Inspections Pesticides Monitoring Reports

Programmes de contrôle nationaux - Résumé

Les quinze États membres et la Norvège ont procédé au contrôle des résidus de pesticides dans les aliments d'origine végétale. Dans l'ensemble, quelque 44 000 échantillons ont été examinés et l'analyse a porté sur 148 pesticides différents en moyenne.

Des résidus de pesticides à des niveaux égaux ou inférieurs à la LMR ont été détectés dans 36 % des échantillons de fruits, de légumes et de céréales. Pour environ 3,1 % des échantillons, les teneurs en résidus dépassaient la LMR (LMR nationale ou harmonisée), principalement dans des fruits et des légumes. 61 % des échantillons ne contenaient aucun résidu de pesticides.

Dans 14 % des échantillons, les résidus de plus d'un pesticide (résidus multiples) ont été découverts et, dans 2,0 %, les résidus de 4 pesticides ou plus ont été détectés. Les pesticides les plus fréquents étaient principalement des fongicides.

En 1997, des résidus de pesticides à des niveaux inférieurs ou égaux à la LMR ont été détectés dans environ 36 % des échantillons de fruits, de légumes et de céréales, les LMR étant dépassées dans 3,4 % des cas. Des résidus multiples ont été détectés dans 16% des échantillons. Les pesticides découverts le plus souvent étaient quasiment identiques à ceux découverts en 1997 et 1998.

Une comparaison des années 1996 à 1998 indique que la situation générale en matière de résidus n'a pas évolué de façon sensible, même si l'on peut observer une diminution du nombre d'échantillons à résidus multiples entre 1996 et 1998. Cependant, il y a lieu de tenir compte du fait que 11 pays seulement communiquaient des données pour cette évaluation des résidus multiples en 1996, contre 15 en 1997 et 1998.

Programme communautaire coordonné de contrôle

Dans le cadre d'un programme coordonné spécial, 20 pesticides différents ont été recherchés sur quatre produits (oranges, pêches, carottes et épinards) et environ 5 200 échantillons ont été analysés. Cependant, les 20 pesticides n'ont pas été recherchés sur tous les échantillons. Dans 32 % des échantillons, des résidus d'un des 20 pesticides ont été détectés à un niveau inférieur ou égal à la LMR, et les LMR étaient dépassées dans 2% des échantillons.

Dans ce programme coordonné, des résidus d'un des 20 pesticides ont été découverts le plus souvent dans les oranges, suivies par les pêches, les carottes et les épinards. Toutefois, les résidus excédant la LMR ont été détectés le plus souvent dans les épinards (7,3 %), puis dans les pêches (1,6 %), les carottes (1,2 %) et les oranges (0,7 %). Sur les 20 pesticides couverts par le programme coordonné, les résidus les plus fréquents étaient des résidus d'imazalil (19 %), suivi par le thiabendazole (10 %), le chlorpyriphos (7,6 %), le groupe maneb (7,6 %) et le méthidathion (6,6 %). Cependant, les résidus du groupe maneb dépassaient les LMR le plus souvent (2,1 %), suivis pas le groupe bénomyl (0,43 %) et le vinclozoline (0,41 %). La teneur en résidus la plus élevée enregistrée dans le cadre du programme coordonné s'élevait à 7,9 mg d'iprodione/kg d'épinards. Les évaluations de l'exposition démontrent que ni les DJA ni les doses de référence aiguës n'ont été dépassées pour ces combinaisons pesticide/produit.

Assurance de la qualité et prélèvement d'échantillons

Les échantillons destinés aux programmes nationaux et au programme communautaire coordonné ont été prélevés auprès de différentes sources telles que les détaillants, les grossistes, les marchés, les points d'entrée et les industries de transformation. Des plans nationaux de prélèvement d'échantillons existent dans la plupart des pays et prennent par exemple en considération les données de consommation, les chiffres de production, le rapport importations/exportations et les risques (résultats des années précédentes par exemple).

L'agrément des laboratoires est complètement terminé dans quelques pays seulement et est terminé pour une partie des laboratoires seulement dans d'autres pays. La plupart des pays ont participé régulièrement aux tests d'aptitude et ont entamé la mise en oeuvre des procédures de contrôle de la qualité. Des ateliers sur le développement ultérieur de ces procédures et l'organisation de nouveaux tests d'aptitude contribueront à améliorer la situation.



Inspection reports Food and Veterinary Office Food of non-animal origin Inspections Pesticides Monitoring Reports
FOOD SAFETY | PUBLIC HEALTH | CONSUMER PROTECTION | DIRECTORATE GENERAL "HEALTH & CONSUMER PROTECTION"

 

  printable version