Language selector

  • en
  • Current language:fr
 
left
  Communiqués de presseslide
right
transtrans
 

Luxembourg, le 19 juin 2001

Approbation d'importantes améliorations du bien-être des porcs

Le Conseil est parvenu à un accord sur la proposition de directive concernant le bien-être des porcs. David Byrne a remercié la présidence suédoise d'avoir assuré, dans un temps record, l'adoption de mesures de protection du bien-être des porcs.

Bien-être des porcs

Le Conseil a adopté une directive modifiant les dispositions légales actuelles sur la protection des porcs. Ces nouvelles dispositions apportent une solution aux principaux problèmes de bien-être identifiés dans un rapport scientifique de la Commission sur l'élevage intensif des porcs. Elles interdiront le confinement des truies gestantes dans des stalle individuelles et l'utilisation d'attaches pour les truies et les cochettes. La directive prévoit également des règles relatives à l'amélioration des conditions de vie des porcs et des porcelets, notamment des dimensions minimales pour les cases des truies et un accès permanent aux matières permettant le fouissement ainsi qu'à des aliments fibreux. Consulté sur le texte de cette directive du Conseil, le Parlement européen a pressé la Commission de poursuivre ses efforts pour traiter dans un avenir proche les problèmes en suspens concernant l'élevage intensif des porcs, lorsque d'autres études seront disponibles.

David Byrne, membre de la Commission en charge de la santé et de la protection des consommateurs a déclaré au sujet de cette proposition: "L'adoption, aujourd'hui, de ces mesures relatives au bien-être des porcs montre que les politiciens de l'Union européenne ont à présent une volonté politique commune d'agir sur la base de preuves scientifiques pour mieux protéger les animaux dans les systèmes d'élevage intensif. De nos jours, les citoyens et les consommateurs s'attendent à ce que les animaux soient bien traités, et les décideurs politiques ainsi que la communauté des éleveurs doivent répondre à leurs attentes. Ces nouvelles mesures donnent à l'industrie de la viande porcine l'occasion d'améliorer son image publique en veillant à ce qu'elles soient rapidement mises en ouvre. La présidence suédoise a été le moteur de l'adoption de ces mesures en un temps record de moins de six mois et je la remercie de ses efforts. Je suis particulièrement heureux que les initiatives que j'ai prises pour faire progresser la résolution des problèmes relatifs au bien-être des animaux aient bénéficié d'un soutien aussi large de la part des capitales des États membres et du Parlement européen."

Publié le 22/06/2001

 
lefttranspright

 

  Print  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs
   
   
requires javascript