Pêche

INSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable Fish

Recherche
Voir aussi
Actualité
After the European Commission had warned three countries - Curaçao, Ghana and Korea - that they were not doing enough to fight illegal fishing in November 2013, it will now grant each country an extra six months to improve the situation. The Commission will review their progress made at the end of this period.
The European Commission has expressed its disappointment with the outcomes of the 87th Annual meeting of the Inter American Tropical Tuna Commission (IATTC), which finished on 18 July in Lima, Peru.

La truite arc-en-ciel

La truite arc-en-ciel, qui doit son nom à ses couleurs chatoyantes, est le principal poisson d'eau douce élevé en Europe. Originaire de la côte est des États-Unis, elle a été introduite en Europe à la fin du XIXe siècle. Sa robustesse et sa vitesse de croissance la rendent particulièrement bien adaptée à l’aquaculture. La truite arc-en-ciel est élevée dans presque tous les pays européens, en particulier dans les pays côtiers au climat tempéré.

La truite arc-en-ciel © ScandFish
Nom latin: Oncorhynchus mykiss
Production (UE 27): 204 745 t (2007), 31 % de la production mondiale.
Valeur (UE 27): 539 millions € (2007).
Principaux pays producteurs UE: Italie, France, Danemark, Espagne, Allemagne.
Principaux pays producteurs mondiaux: Chili, Norvège, Turquie, Iran, USA.
Fiche pdf - 757 KB [757 KB] български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) Gaeilge (ga) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv)

Reproduction

La truite arc-en-ciel ne se reproduit pas naturellement en Europe.

Les fermes aquacoles conservent de nombreux spécimens de géniteurs afin de ne pas devoir importer des œufs. Les femelles sont rarement utilisées pour la reproduction avant l’âge de trois ou quatre ans. La fécondation à sec est la méthode la plus commune. Les gamètes sont prélevés par pressage manuel. La laitance de plusieurs mâles est mélangée aux ovocytes. Les œufs ainsi fécondés peuvent être transportés entre 20 minutes et 48 heures après la fécondation.

Les fermes aquacoles conservent de nombreux spécimens de géniteurs afin de ne pas devoir importer des œufs. Les femelles sont rarement utilisées pour la reproduction avant l’âge de trois ou quatre ans. La fécondation à sec est la méthode la plus commune. Les gamètes sont prélevés par pressage manuel. La laitance de plusieurs mâles est mélangée aux ovocytes. Les œufs ainsi fécondés peuvent être transportés entre 20 minutes et 48 heures après la fécondation.

Alevinage

Les larves sont élevées dans des bacs en fibre de verre ou en béton de forme circulaire afin de maintenir un courant régulier et une répartition uniforme de la population.

Elles naissent avec un sac vitellin dont elles se nourrissent pendant les premiers jours. Les alevins reçoivent une alimentation à base de protéines, de vitamines et d’huile, qu'on leur donne à la main afin d’éviter une suralimentation. Ils sont ensuite nourris avec des granulés jusqu’à ce qu’ils atteignent un poids de 50 g et une taille de 8 à 10 cm.

Elles naissent avec un sac vitellin dont elles se nourrissent pendant les premiers jours. Les alevins reçoivent une alimentation à base de protéines, de vitamines et d’huile, qu'on leur donne à la main afin d’éviter une suralimentation. Ils sont ensuite nourris avec des granulés jusqu’à ce qu’ils atteignent un poids de 50 g et une taille de 8 à 10 cm.

Engraissement

Les juvéniles sont ensuite transférés dans des cages flottantes immergées dans des lacs ou, le plus souvent, dans des viviers implantés le long d’une rivière.

De forme rectangulaire, généralement en béton, ces viviers fonctionnent selon deux techniques: l'écoulement continu, ou système ouvert, qui consiste à faire passer l’eau de la rivière par un bief, et la recirculation, ou système fermé, qui consiste à faire circuler l'eau dans les bassins en la recyclant. La recirculation permet de contrôler la température de l’eau et donc de maintenir une production hivernale dans les pays d’Europe centrale et septentrionale. Les truites, qui sont carnivores, ont besoin d’un régime alimentaire à haute teneur en protéines. Dans un environnement favorable, une truite atteindra 350 g en 10 à 12 mois et 3 kg en 2 ans. Il existe également des fermes d’engraissement en mer, en cages flottantes, dans les eaux peu salées de la Baltique ou dans celles, protégées, des fjords scandinaves. Les truites de mer reçoivent une alimentation similaire à celle du saumon, ce qui explique leur chair rosée dite «saumonée».

De forme rectangulaire, généralement en béton, ces viviers fonctionnent selon deux techniques: l'écoulement continu, ou système ouvert, qui consiste à faire passer l’eau de la rivière par un bief, et la recirculation, ou système fermé, qui consiste à faire circuler l'eau dans les bassins en la recyclant. La recirculation permet de contrôler la température de l’eau et donc de maintenir une production hivernale dans les pays d’Europe centrale et septentrionale. Les truites, qui sont carnivores, ont besoin d’un régime alimentaire à haute teneur en protéines. Dans un environnement favorable, une truite atteindra 350 g en 10 à 12 mois et 3 kg en 2 ans. Il existe également des fermes d’engraissement en mer, en cages flottantes, dans les eaux peu salées de la Baltique ou dans celles, protégées, des fjords scandinaves. Les truites de mer reçoivent une alimentation similaire à celle du saumon, ce qui explique leur chair rosée dite «saumonée».

Consommation

En Europe, la truite est disponible toute l’année.

Jusqu’à 400 g, elle peut être présentée blanche ou saumonée, entière ou en filet, fraîche ou fumée. À partir de 1,5 kg, elle est vendue – comme le saumon – fraîche (en filets ou en darnes) ou fumée (en tranches). Ses œufs sont consommés salés, notamment en Europe du Nord.

Jusqu’à 400 g, elle peut être présentée blanche ou saumonée, entière ou en filet, fraîche ou fumée. À partir de 1,5 kg, elle est vendue – comme le saumon – fraîche (en filets ou en darnes) ou fumée (en tranches). Ses œufs sont consommés salés, notamment en Europe du Nord.