Pêche

INSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable Fish

Recherche
Voir aussi
Actualité
The 19th meeting of the IOTC was held in Busan, Korea, from 24 April to 1 May 2015. The IOTC adopted six EU proposals (stand alone or co-sponsored), including improved reporting requirements, a reinsertion of the expired IOTC capacity management framework and a conservation measure on billfish with clear indications of depletion or overfishing (striped marlin, black marlin and blue marlin).
The European Commission welcomes the positive vote of the plenary of European Parliament on the multiannual Baltic Plan, a long-term management plan which establishes targets and conservation reference points for cod, sprat and herring stocks.
Today the European Parliament gave support to a legislative proposal that paves the way for effective and consistent implementation of the landing obligation under the new Common Fisheries Policy. With the vote, the Parliament has endorsed the political agreement reached earlier, in negotiations between the Parliament and the Council on the Commission proposal for a so-called Omnibus Regulation.

Le bar européen

Vivant à proximité des côtes et des estuaires riches en micro-organismes, le bar fait depuis longtemps l'objet d'une aquaculture extensive. La valliculture italienne et les esteros du sud de l’Espagne pratiquent toujours cette forme d'élevage: les bars sont emprisonnés dans des lagunes ou des bassins aménagés (souvent des salines). De février à mars, les barrières restent ouvertes afin de capturer des juvéniles. Dans les années 1960, la raréfaction des juvéniles et l'essor de l'élevage du saumon dans le nord de l'Europe ont stimulé l'élevage intensif. Ce type d'aquaculture met en œuvre des techniques d'écloserie très complexes et nécessite la production d'aliments adaptés.

Le bar européen © ScandFish
Nom latin: Dicentrarchus labrax
Production (UE 27): 57 893 t (2007); 92 % de la production mondiale.
Valeur (UE 27): 304 millions € (2007).
Principaux pays producteurs européens: Grèce, Espagne, Italie, France.
Principaux pays producteurs mondiaux: Grèce, Turquie, Espagne, Italie, France, Croatie.
Fiche pdf - 515 KB [515 KB] български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) Gaeilge (ga) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv)

Reproduction

La reproduction du bar est entièrement contrôlée en écloserie et s'opère avec des géniteurs sélectionnés dans les élevages.

Pour prolonger le cycle de reproduction du bar, on utilise la photomanipulation. Cette technique consiste à induire le comportement sexuel saisonnier en jouant sur la longueur de l'ensoleillement artificiel. Les œufs fécondés sont récoltés puis placés dans des bassins d’incubation, où ils éclosent 48 heures plus tard. Les larves sont ensuite transférées en bassins d’alevinage.

Pour prolonger le cycle de reproduction du bar, on utilise la photomanipulation. Cette technique consiste à induire le comportement sexuel saisonnier en jouant sur la longueur de l'ensoleillement artificiel. Les œufs fécondés sont récoltés puis placés dans des bassins d’incubation, où ils éclosent 48 heures plus tard. Les larves sont ensuite transférées en bassins d’alevinage.

Alevinage

L'alevinage du bar est un processus complexe qui a fait l'objet de longues recherches dans les années 1960 et 1970.

Les premières fermes aquacoles sont apparues en Méditerranée, dans les années 1980. Le bar européen est le premier poisson n'appartenant pas aux salmonidés à être commercialement cultivé en Europe. L'alevinage se déroule en trois étapes.

La culture larvaire: la larve perd son sac vitellin six jours après l'éclosion. À partir de ce moment, elle reçoit une alimentation à base d'algues et de rotifères (un zooplancton microscopique), puis d'artémies (un petit crustacé vivant dans les lagunes, les deltas et les estuaires). Cette nourriture vivante est toujours produite dans l'écloserie.

Le sevrage: après 40 à 50 jours, la larve est transférée dans une unité de sevrage, où elle est progressivement soumise à un régime hyperprotéiné. Ce régime, ainsi que la qualité de l'eau assurent la croissance et la survie des larves pendant les premiers mois.

L'élevage juvénile: trois à quatre semaines plus tard, les alevins sont déplacés dans l'unité d'élevage de juvéniles. Ils y resteront jusqu'à ce qu'ils pèsent 2 à 5 g, environ deux mois plus tard, avant d'être transférés dans une ferme de grossissement.

La culture larvaire: la larve perd son sac vitellin six jours après l'éclosion. À partir de ce moment, elle reçoit une alimentation à base d'algues et de rotifères (un zooplancton microscopique), puis d'artémies (un petit crustacé vivant dans les lagunes, les deltas et les estuaires). Cette nourriture vivante est toujours produite dans l'écloserie.

Le sevrage: après 40 à 50 jours, la larve est transférée dans une unité de sevrage, où elle est progressivement soumise à un régime hyperprotéiné. Ce régime, ainsi que la qualité de l'eau assurent la croissance et la survie des larves pendant les premiers mois.

L'élevage juvénile: trois à quatre semaines plus tard, les alevins sont déplacés dans l'unité d'élevage de juvéniles. Ils y resteront jusqu'à ce qu'ils pèsent 2 à 5 g, environ deux mois plus tard, avant d'être transférés dans une ferme de grossissement.

Engraissement

L'achat de juvéniles aux écloseries représente un des investissements les plus importants des fermes d'élevage.

L'engraissement se fait dans des cages flottantes généralement installées près des côtes (Méditerranée et îles Canaries). Les bars sont nourris avec des granulés composés principalement de farine, d'huile de poissons et d'extraits végétaux. Dans la nature, le bar peut atteindre 1 m et 12 kg, mais en élevage, il est récolté et abattu dès qu'il pèse 300 à 500 g, ce qui demande à peu près un an et demi à deux ans en fonction de la température de l'eau. Quelques élevages semi-intensifs existent encore: des lagunes et des étangs côtiers sont ensemencés avec des alevins d'écloseries et engraissés avec un complément de nourriture industrielle.

L'engraissement se fait dans des cages flottantes généralement installées près des côtes (Méditerranée et îles Canaries). Les bars sont nourris avec des granulés composés principalement de farine, d'huile de poissons et d'extraits végétaux. Dans la nature, le bar peut atteindre 1 m et 12 kg, mais en élevage, il est récolté et abattu dès qu'il pèse 300 à 500 g, ce qui demande à peu près un an et demi à deux ans en fonction de la température de l'eau. Quelques élevages semi-intensifs existent encore: des lagunes et des étangs côtiers sont ensemencés avec des alevins d'écloseries et engraissés avec un complément de nourriture industrielle.

Consommation

Le bar d'élevage est généralement vendu frais, principalement en grandes surfaces et dans les restaurants.