Pêche

INSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable FishINSEPARABLE - Eat, Buy and Sell Sustainable Fish

Recherche
Voir aussi
Actualité
EUMOFA has moved into a new phase, with the launch of a 24-language user-friendly website that brings updated, reliable and harmonized data on the EU fisheries sector to users, allowing them to browse and extract information on individual products but also by country or by week, month or year.
To manage our EU fisheries well, we need sound data, analysis and advice, both biological and economic. How do we make sure that the data on which we build our fisheries policies and management decisions are timely, accurate and indeed relevant? A European Commission conference, underway in Malta today and tomorrow, is addressing this question by looking into the issues surrounding economic advice in fisheries management.
In fixing the fishing opportunities for 2016 for the Atlantic, North Sea and Black Sea, the Council confirmed the gradual transition to sustainable fishing that the EU initiated years ago and then formalized in the now two-year-old Common Fisheries Policy.

La moule commune et la moule méditerranéenne

L'élevage de la moule, ou conchyliculture, est la première forme d'élevage organisée en Europe: une culture sur pieux de bois est mentionnée en France dès 1235. La conchyliculture s'est répandue depuis sur l'ensemble du littoral européen: la côte atlantique (moule commune), puis la côte ibérique et la Méditerranée (moule méditerranéenne). Les techniques d'élevage se sont perfectionnées à la fin du XIXe siècle, époque à laquelle la moule est devenue un mets très populaire en Europe occidentale.

Moule commune et moule méditerranéenne © ScandFish
Nom latin: Mytilus edulis (moule commune)
Production (UE 27): 175 934 t (2007); 86 % de la production mondiale.
Valeur (UE 27): 231 millions € (2007).
Principaux pays producteurs européens: France, Pays-Bas, Irlande, Royaume-Uni.
Principaux pays producteurs mondiaux: Idem.

Nom latin: Mytilus mytilus galloprovincialis (moule méditerranéenne)
Production (UE 27): 306 934 t (2007).
Valeur (UE 27): 86 265 000 € (2006).
Principaux pays producteurs européens: Espagne, Italie.
Principaux pays producteurs mondiaux: idem.
Fiche pdf - 2 MB [2 MB] български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) Gaeilge (ga) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv)

Captage

Les deux espèces européennes de moules sont cultivées dans leur milieu naturel. Entre mars et octobre – selon la latitude – la moule donne naissance à des larves qui sont emportées par les courants.

Les larves grossissent en moins de 72 heures. Ne pouvant plus se maintenir en flottaison, elles recherchent des points de fixation sur divers supports. Contrairement aux huîtres, les moules ne se fixent pas directement mais au moyen de filaments, les byssus. Le captage des naissains se fait généralement avec une corde placée en fonction des courants et de la richesse en micro-organismes. Entre mai et juillet, les cordes sont prélevées et transférées dans les élevages proprement dits. Le captage de naissains de moules ne peut pas se faire lorsque les eaux sont trop froides. Les juvéniles sont alors prélevés sur les gisements naturels.

Les larves grossissent en moins de 72 heures. Ne pouvant plus se maintenir en flottaison, elles recherchent des points de fixation sur divers supports. Contrairement aux huîtres, les moules ne se fixent pas directement mais au moyen de filaments, les byssus. Le captage des naissains se fait généralement avec une corde placée en fonction des courants et de la richesse en micro-organismes. Entre mai et juillet, les cordes sont prélevées et transférées dans les élevages proprement dits. Le captage de naissains de moules ne peut pas se faire lorsque les eaux sont trop froides. Les juvéniles sont alors prélevés sur les gisements naturels.

Élevage

Quelle que soit la méthode utilisée, l'élevage des moules se déroule toujours dans des zones riches en plancton.

La moule se nourrit de micro-organismes en filtrant l'eau de mer. l'élevage jusqu'à la récolte prend plus ou moins un an. Quatre méthodes sont utilisées sur le littoral européen :

Élevage au sol (à plat) (principalement aux Pays-Bas): les naissains sont répartis sur des bancs peu profonds, généralement dans des baies ou des endroits abrités, et ils se fixent sur le sol. La récolte s'effectue par dragage avec des bateaux spécialement adaptés.

Élevage sur pieux (ou «bouchots»: France): cette culture est réalisée sur des rangées de pieux de bois plantés dans la zone intertidale. Trois à cinq mètres de corde de captage ou de boudins remplis de naissains sont enroulés et fixés autour du pieu. Un filet recouvre l'ensemble afin d'éviter que les moules tombent au fur et à mesure de leur grossissement. La récolte se fait par grattage manuel ou mécanique, opération qui consiste à détacher la grappe de moules de son support en bois.

Élevage sur filières (Espagne et Méditerranée): l'élevage se fait au moyen d'une structure flottante installée au large. Les moules sont fixées sur des cordes immergées et maintenues en surface par des flotteurs. Cette technique est adaptée aux mers à faibles marées comme la Méditerranée, mais elle commence à se répandre dans l'océan Atlantique, en France, en Irlande et en Belgique. La récolte se fait par dégrappage, après avoir retiré les cordes de l'eau.

Élevage sur table: les moules sont placées dans des poches qui sont attachées à des tables fixées sur l'estran ou à même le sol.

La moule se nourrit de micro-organismes en filtrant l'eau de mer. l'élevage jusqu'à la récolte prend plus ou moins un an. Quatre méthodes sont utilisées sur le littoral européen :

Élevage au sol (à plat) (principalement aux Pays-Bas): les naissains sont répartis sur des bancs peu profonds, généralement dans des baies ou des endroits abrités, et ils se fixent sur le sol. La récolte s'effectue par dragage avec des bateaux spécialement adaptés.

Élevage sur pieux (ou «bouchots»: France): cette culture est réalisée sur des rangées de pieux de bois plantés dans la zone intertidale. Trois à cinq mètres de corde de captage ou de boudins remplis de naissains sont enroulés et fixés autour du pieu. Un filet recouvre l'ensemble afin d'éviter que les moules tombent au fur et à mesure de leur grossissement. La récolte se fait par grattage manuel ou mécanique, opération qui consiste à détacher la grappe de moules de son support en bois.

Élevage sur filières (Espagne et Méditerranée): l'élevage se fait au moyen d'une structure flottante installée au large. Les moules sont fixées sur des cordes immergées et maintenues en surface par des flotteurs. Cette technique est adaptée aux mers à faibles marées comme la Méditerranée, mais elle commence à se répandre dans l'océan Atlantique, en France, en Irlande et en Belgique. La récolte se fait par dégrappage, après avoir retiré les cordes de l'eau.

Élevage sur table: les moules sont placées dans des poches qui sont attachées à des tables fixées sur l'estran ou à même le sol.

Consommation

La moule est généralement consommée cuite, mais elle est aussi appréciée crue, comme l'huître. Elle est principalement vendue vivante, mais se commercialise également sous forme de produits transformés, en conserve ou en marinade.