Inséparables

Élevé dans l’UE - Aquaculture

Élevé dans l’UE - Aquaculture

Poisson élevé dans l'UE, ou comment manger sain, frais et local!

Tout le monde sait que le  poisson est bon pour la santé: il est riche en protéines, en vitamines et en nutriments, et préserve les artères. Mais on sait aussi que la surpêche menace la survie des stocks. 

La pisciculture (ou aquaculture) peut aider à alléger cette pression exercée sur les espèces naturelles en couvrant une partie de la demande croissante en produits de la mer dans l’Union européenne (UE) et dans le reste du monde. L’aquaculture est un des secteurs alimentaires qui croît le plus vite au monde. La moitié environ du poisson consommé tous les ans sur la planète provient de l'aquaculture, et ce chiffre est en augmentation. C'est bien simple: sans l’aquaculture, il n’y aurait pas assez de poissons pour nourrir la population mondiale. Il faudrait pêcher encore plus, au risque de compromettre la viabilité à long terme des stocks sauvages.

Le poisson d’élevage est un poisson local

Outre qu'ils nous apportent des  protéines de qualité, les produits issus de l’aquaculture sont locaux et peuvent donc contribuer à développer l'économie locale. À l'heure actuelle, 68 % des produits de la mer consommés par les Européens sont importés et seulement 10 % proviennent de l'UE. L’aquaculture représente plus de 80 000 emplois directs dans l'UE et ce chiffre devrait augmenter avec l'accroissement de la production locale. Grâce à sa nouvelle politique de la pêche et aux aides financières ciblées, l’UE va pouvoir soutenir la croissance du secteur, créer des emplois et continuer à préserver le niveau de qualité élevé de produits sains et cultivés de manière durable.

Aquaculture, mode d'emploi 

L’aquaculture produit des aliments issus de la mer. Elle consiste à élever des espèces marines et d'eau douce ainsi que, plus récemment, diverses sortes d’algues. Pratiquée dans toute l’Europe, elle englobe de nombreuses espèces de poissons, de mollusques, de crustacés et d'algues. Différentes méthodes de culture sont utilisées, des plus classiques (cordes, filets et bassins), aux plus perfectionnées (systèmes à recirculation d’eau, par exemple). La moitié environ de la production de l'UE est constituée de crustacés, moules et huîtres en tête. Les poissons de mer comme le saumon, le bar et la daurade représentent un quart de la production, contre un cinquième pour les poissons d’eau douce tels la truite et la carpe.

Comme pour l'agriculture, la production d’aliments sains, la protection du bien-être des animaux et le respect de l’environnement constituent les premières priorités de l'aquaculture. De l'eau potable et de bonnes conditions sanitaires sont indispensables à l'élevage aquacole. La plupart des poissons et des crustacés trouvent dans leur environnement les nutriments dont ils ont besoin, mais des apports supplémentaires peuvent être nécessaires pour équilibrer leur alimentation. Toutes ces opérations sont réalisées dans le respect des normes rigoureuses édictées par l'UE en matière d’environnement et de protection des consommateurs, afin de garantir une production durable, locale et aisément traçable de poissons bons pour le consommateur.