Chemin de navigation

Qui fait quoi à la DG Développement et coopération – EuropeAid

La direction générale (DG) Développement et coopération – EuropeAid est placée sous la direction du commissaire Andris Piebalgs, chargé du développement.

Organisation

Sur le plan organisationnel, EuropeAid se compose de neuf directions qui relèvent directement de la responsabilité du directeur général, Fernando Frutuoso de Melo, qui est responsable de la réussite globale de la mission d’EuropeAid. Il est assisté par deux directeurs généraux adjoints.

La direction générale du développement et de la coopération — EuropeAid travaille sous la direction du commissaire chargé du développement, Andris Piebalgs, qui est responsable de la politique globale de l’UE en matière de développement.

La Direction F, «Voisinage», est supervisée par le commissaire chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage, Štefan Füle. L’organigramme pdf - 141 KB [141 KB] Deutsch (de) English (en) et la mission de la direction générale du développement et de la coopération — EuropeAid ont été adoptés en juin 2011.

Les quatre premières directions, les directions A à D, couvrent la politique générale, la qualité et l’impact ainsi que les politiques sectorielles liées à la croissance durable et au développement humain et social. Elles sont suivies par quatre directions géographiques, de E à H. La neuvième direction, la direction R, porte sur l’organisation des ressources à la fois à Bruxelles et dans les délégations de l’UE.

Directions non géographiques

Coordination globale
Direction A — Politique de développement de l’UE
Cette direction analyse et formule des politiques au sein d’EuropeAid sur les questions relatives au développement, dont:

  • l’orientation générale;
  • l’analyse économique et le soutien budgétaire;
  • la cohérence des politiques en faveur du développement;
  • l’efficacité de l'aide;
  • le financement du développement;
  • la gestion de la fragilité et des crises.

La direction cherche à collaborer avec des groupes de réflexion et des chercheurs afin de formuler ses propositions politiques de manière judicieuse. Qui plus est, elle représente l’UE dans les instances internationales abordant les questions de développement, coordonne les relations avec les États membres et les États non-UE et est l'interface avec le SEAE sur les questions de gestion de crise.

Direction B — Qualité et impact
Elle contribue à la qualité et à l'impact de la coopération au développement de l’UE, tout en la rendant compréhensible et visible. Sa mission consiste, entre autres, à coordonner les relations interinstitutionnelles dans le domaine de la politique de développement de l'UE.

Directions thématiques
Direction C — Croissance et développement durables
Couvrant l'ensemble des politiques liées à la croissance et au développement, elle est à l’avant-garde des futurs travaux sur la croissance durable et la création d'emploi. De surcroît, elle élabore des politiques, fournit des indications sur la qualité et met en œuvre des lignes budgétaires thématiques de manière plus détaillée pour les secteurs suivants: développement rural, sécurité alimentaire, changement climatique, environnement et instruments financiers.

Direction D — Développement humain et social
Elle s’attache aux aspects plus traditionnels du développement, tels que la gouvernance, la démocratie, les droits de l'homme, la société civile, l'emploi et l'éducation. Pour tous ces secteurs, elle élabore des politiques, fournit des indications sur la qualité et met en œuvre des lignes budgétaires thématiques plus en détail.

Directions géographiques

Les quatre directions géographiques supervisent la mise en œuvre de l'aide par les délégations de l'UE. Elles gèrent également certains programmes directement.

Les quatre directions ont été réorganisées en vertu de la nouvelle structure d’EuropeAid. L'ancienne direction ACP (Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique) reflète aujourd’hui la priorité accordée par la Commission européenne à l'Afrique subsaharienne, en raison des besoins criants de la région en matière de développement. Les Caraïbes rejoignent l'Amérique latine et le Pacifique, dans le cadre de la direction H, qui comprend l'Asie. En effet, aux plans politique, économique et régional, les programmes économiques et politiques des pays de ces régions dépendent davantage de leurs voisinages.
 
Direction E : Afrique subsaharienne et questions horizontales relatives aux pays ACP
Direction F : Voisinage
Direction G : Amérique latine et Caraïbes
Direction H : Asie, Asie centrale, Moyen-Orient/Golfe et Pacifique

Organisation des ressources

Direction R – Ressources
La direction R gère les ressources humaines, financières et techniques d’EuropeAid, ce qui englobe la planification, le budget, l’audit, les matières juridiques et la gestion des ressources humaines.

La direction R est également responsable de la gestion des ressources humaines pour environ 3 000 personnes dans plus de 100 délégations de l'UE à travers le monde.

Coordination avec les autres intervenants

Le personnel d'EuropeAid est spécialement formé pour faire face à l'évolution rapide des circonstances et peut intervenir comme agent de liaison avec d'autres donateurs bilatéraux et multilatéraux tels que l'Organisation des Nations unies. EuropeAid travaille en partenariat étroit avec les agences de développement présentes dans les États membres ainsi qu'avec les institutions financières internationales comme la Banque mondiale. En outre, elle dialogue en permanence avec les ONG et d’autres acteurs non étatiques au sein de l'UE et dans les pays bénéficiaires. 

Dernière mise à jour : 05/11/2013 | Haut de la page