Chemin de navigation

Relations avec la société civile

L'Union européenne est déterminée à renforcer le rôle de la société civile

dans le secteur du développement. Elle s'y engage dans le Consensus européen pour le développement, ainsi que dans les accords de développement conclus avec des pays et des groupes de pays, tel que l'accord de Cotonou.

La politique et les programmes de développement sont en général plus efficaces lorsque les priorités des différents acteurs du secteur du développement sont en phase avec celles de la société civile, car les populationslocalesse sentent alors impliquées dans la politique nationale de développement.

La politique européenne de développement encourage les acteurs locaux non étatiques à jouer un rôle actif. En mettant l'accent récemment sur la participation de la société civile, l'UE a fait émerger de nombreuses innovations, comme une gestion plus décentralisée et l?implication d?une grande variété d'organisations de la société civile (ONG, syndicats, fondations politiques, entreprises privées, universités et médias).

La difficulté consiste à mettre en oeuvre concrètement les principes définis. Les principaux instruments pour y parvenir, et pour intégrer les priorités et les préoccupations des différents acteurs dans les stratégies et les programmes de développement, sont le dialogue et le soutien financier.

Dialogue entre la Commission et la société civile

La Commission consulte régulièrement la société civile, à la fois en Europe (questions de politique générale) et dans chaque pays bénéficiaire (programmation et définition des priorités politiques nationales).

En 2007, la Commission a institué un groupe consultatif des parties intéressées afin de mieux structurer le dialogue avec les organisations de la société civile européennes.

Au niveau national, les délégations de l'UE cherchent à faciliter/encourager le dialogue entre acteurs étatiques et non étatiques. Toutefois, il incombe principalement aux gouvernements nationaux de créer un climat favorable au développement de la société civile, d'un point du vue politique, économique et social.

La participation de la société civile dans les pays ACP s'est récemment révélée inégale , avec des écarts considérables entre pays. En réponse à cela, l'UE a élaboré un certain nombre de recommandations susceptibles d'améliorer cette participation.

Aide financière de l'UE à la société civile

Les programmes d'aide régionale constituent la principale source de financement des organisations de la société civile.

Il existe également toute une variété de programmes complémentaires spécifiques. Le programme destiné aux acteurs non étatiques et aux autorités locales du secteur du développement couvre le monde entier.

Une aide plus efficace

La société civile participera également aux discussions internationales sur le renforcement de l'efficacité de l'aide. Il est généralement admis que la société civile est le "chaînon manquant" de la déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide.

La société civile, qui surveille, met en ?uvre, donne et perçoit des fonds, est un acteur du développement à part entière, distinct des gouvernements et des donateurs. Afin que l'aide soit la plus efficace possible, ces trois groupes doivent analyser la façon dont leurs politiques et leurs activités se complètent et/ou se nuisent, et dont elles peuvent s'articuler pour garantir des résultats optimaux.

Dernière mise à jour : 17/02/2012 | Haut de la page