Chemin de navigation

Des mesures en faveur du développement durable

Les pays à l'est de la frontière avec l'Union européenne sont confrontés à un ensemble de défis environnementaux, qu'ils soient mondiaux, régionaux ou transfrontaliers. Il s'agit de la qualité de l'air, et de l'eau, de la gestion des déchets, de la conservation de la nature, de l'utilisation de l'énergie et des sols, de la pollution de la Baltique, de la mer de Barents, de la Caspienne et de la mer Noire. L'objectif de l'UE dans le cadre de la Politique Européenne de Voisinage est de réduire les risques environnementaux et la pollution tout en promouvant une utilisation durable des ressources naturelles.

Durant les dernières décennies, le Commission européenne a pris des mesures pour veiller à la mise en œuvre de la législation environnementale et des accords environnementaux multilatéraux. Elle a encouragé la planification stratégique et la mise en place de priorités en lien avec la rareté des ressources et les besoins multiples.

La Commission a soutenu la mise en place de "Centres régionaux pour l'environnement" dans le but d'accroître la participation du public à un niveau régional et de renforcer le rôle de la société civile dans la protection de l'environnement. De plus, l'implication des autorités locales a aussi été encouragée à travers des initiatives telles que CIUDAD qui a pour objectif de soutenir le développement durable et la bonne gouvernance au niveau municipal et régional.

Dans le domaine du changement climatique, un certain nombre de projets soutenus par la Commission fournissent aux pays de l'Est voisins de l'UE une assistance technique pour les aider à mettre en œuvre les engagements globaux et à participer à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique et aux mécanismes du protocole de Kyoto.

Protéger les ressources en eau

La plupart des projets en lien avec l'utilisation et la préservation des ressources en eau visent à soutenir les objectifs établis par l'Initiative pour l'Eau de l'UE. Un certain nombre de facilités d'aide à l'investissement ont été établies afin de lever des fonds pour des projets d'infrastructure pour la fourniture d'eau et son assainissement grâce à la préparation d'études de faisabilité.

Celles–ci ont été complétées par des enveloppes d'aides non remboursables destinées à limiter le coût des emprunts fournis par les institutions financières internationales. D'autres projets concernent l'amélioration de la gouvernance dans le secteur de l'eau, ou la gestion intégrée et transfrontalière des bassins fluviaux.

Concernant les forêts, la Commission et ses partenaires préparent un vaste programme sur l'application du cadre règlementaire et la bonne gouvernance. Ce projet couvrira tous les pays voisins de l'Est et s'appuiera sur les engagements pris lors de la conférence ministérielle de St Pétersbourg, consacrée à ce sujet.

 

 

Dernière mise à jour : 17/02/2012 | Haut de la page