Chemin de navigation

La coopération régionale dans la gestion des frontières et des flux migratoires

Une grande partie des pays situés à l'est des frontières de l'Union européenne sont des voies de transit importantes de la contrebande d'armes de petit calibre, d'armes légères et de drogues. La traite d'êtres humains est aussi un problème de taille pour la plupart de ces pays.

Nombre des frontières dans cette région sont mal régies et contrôlées, et certaines ne sont même pas légales. En outre, les gardes-frontière sont sous-équipés étant donné que les pays sont en pleine transition vers l'économie de marché et la démocratie.

Face à cela, la Commission européenne déploie de nombreux efforts pour résoudre les problèmes d'immigration légale et clandestine.EUBAM, la mission communautaire d'aide à la gestion des frontières entre l'Ukraine et la Moldova, a permis de réduire considérablement le trafic illicite de marchandises.

L'Union européenne fournit également une aide à la réforme douanière au niveau régional sous la forme de formations et à travers le partage de meilleures pratiques.

SCAD, qui vise à lutter contre le trafic de drogues dans le sud du Caucase, est un autre programme important dans ce domaine.Cofinancé dans le cadre de Tacis et du programme des Nations unies pour le développement, SCAD aide l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie à lutter contre la consommation et le trafic de drogues.

 

Dernière mise à jour : 17/02/2012 | Haut de la page