Chemin de navigation

Instrument européen de voisinage et de partenariat

PEV est l'abréviation de politique européenne de voisinage  et IEVP d' instrument européen de voisinage et de partenariat. La PEV est une vaste stratégie politique qui a pour objectif ambitieux de renforcer la prospérité, la stabilité et la sécurité du voisinage de l'Europe afin d'éviter l'apparition de lignes de fracture entre l’Union européenne élargie et ses voisins directs. L' IEVP est l'instrument financier qui soutient la PEV au moyen d’activités de soutien concrètes.

L’IEVP: un nouvel instrument de coopération unique pour les voisins orientaux et méridionaux de l'UE plus la Russie

L'instrument européen de voisinage et de partenariat pdf - 135 KB [135 KB] čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv)  (IEVP) est opérationnel depuis le 1er janvier 2007. Il s'agit de la principale source de financement pour les 17 pays partenaires (dix pays méditerranéens, six pays d'Europe orientale et la Russie). L'IEVP remplace les programmes de coopération Tacis (pour les pays d'Europe orientale) et MEDA (pour les pays méditerranéens). Dans ce contexte, il apparaît comme le successeur stratégique des anciens programmes Tacis et MEDA, avec des objectifs élargis. Son but principal est de créer un espace de valeurs communes, de promouvoir la stabilité et la prospérité et d’intensifier la coopération et l’intégration économique et régionale, en couvrant toute une série de domaines de coopération.

Le budget total alloué à l'IEVP s'élève à presque 12 milliards d'euros pour la période de sept ans entre 2007 et 2013, ce qui représente une augmentation de 32 % en termes réels de l’enveloppe consacrée aux programmes MEDA et Tacis entre 2000 et 2006.

Cadre de coopération spécifique avec la Russie

Les relations avec la Russie ne relèvent pas de la PEV, mais d’un partenariat stratégique, qui couvre ce que l’on appelle les quatre " espaces communs English (en) ". Toutefois, la Russie bénéficie de fonds de l'IEVP, d’où le terme de "partenariat".

L'IEVP permet de renforcer la coopération bilatérale, régionale et sectorielle.

Environ 90 % des fonds de l'IEVP seront consacrés à des actions bilatérales, c'est-à-dire des actions spécifiques à chaque pays, ainsi qu'à des actions régionales impliquant au moins deux pays partenaires. Les 10 % restants sont réservés à des nouveaux domaines spécifiques d'activités communes, à savoir la coopération transfrontalière, et à des initiatives spécifiques telles que la Facilité d'Investissement pour le Voisinage (FIV).

Trois fonctionnalités innovantes de l'IEVP méritent d'être soulignées. La première innovation est le programme de coopération transfrontalière dans le cadre duquel l'IEVP finance des programmes communs, rapprochant les régions d'États membres et de pays partenaires qui ont une frontière en commun. La deuxième innovation est un programme en faveur de la gouvernance, qui fournit des ressources à des partenaires créatifs qui démontrent leur volonté de mettre en œuvre des réformes essentielles liées à l'amélioration de la bonne gouvernance. La troisième innovation est le Jumelage Institutionnel, l' instrument TAIEX et le Programme SIGMA. Les premiers deux peuvent être définis comme des outils de coopération entre une administration publique dans un pays partenaire et une institution équivalente dans un Etat Membre de l'Union européenne. Le troisième, SIGMA, est une initiative conjointe de l'OECD et de l'UE. Ces instruments visent à améliorer et à moderniser les institutions des pays du voisinage de l'est et du sud qui sont bénéficiaires. Les trois instruments on été créés dans le cadre des pays candidats et ont été adaptés avec succès à la région du voisinage respectivement en 2004, 2006 et 2008.

En ce qui concerne la sûreté nucléaire, des projets mis en œuvre en Europe centrale et orientale dans le cadre de l'ancien programme Tacis sont désormais couverts par un nouvel instrument de sûreté nucléaire.

Dernière mise à jour : 21/09/2012 | Haut de la page