Chemin de navigation

Égypte

 

 
 

Entré en vigueur en juin 2004, l'Accord d'Association  (disponible seulement en anglais) constitue la base juridique des relations entre l'Union Européenne et l'Egypte. Il est à l'origine d'une coopération bilatérale approfondie couvrant un large spectre de secteurs. Le partenariat Egypte – Union Européenne a été renforcé davantage par le lancement de la Politique Européenne de Voisinage depuis 2007 ainsi que par l'adoption du Plan d'Action  en mars 2007. Ce dernier définit un ambitieux programme de réformes économiques, politiques et sociales destinées à promouvoir des valeurs partagées avec l'UE.

Programmes de coopération 2007-2013

L'Instrument européen de voisinage et de partenariat

A partir 2007, les priorités de la Commission en termes de coopération financière avec l'Egypte relèvent du nouvel instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP). Le cadre stratégique de  coopération de l’UE avec l'Egypte est établi dans le Document de Stratégie Pays qui couvre actuellement la période 2007-2013.

Dans ce cadre, deux Programmes indicatifs nationaux (PIN) définissent les priorités de la coopération financière pour les périodes 2007-2010 et 2011-2013  (disponible seulement en anglais). Ces priorités sont les suivantes:

  • Appui aux réformes de l’Égypte dans les domaines de la démocratie, des droits de l’homme et de la justice;
  • Développement de la compétitivité et de la productivité de l’économie égyptienne;
  • Assurer la viabilité du processus de développement.

L'allocation bilatérale pour l'Egypte provenant de la ligne budgétaire de l'IEVP couvrant la période 2011 – 2013 s'élève à 449 millions d'euros. Ceci correspond à une moyenne annuelle de 150 millions d'euros et représente un accroissement de plus de 5% par rapport à la précédente période de programmation 2007 – 2010 dont le montant total était de 558 millions d'euros pour une durée de quatre ans.

Domaines de coopération prioritaires dans les Programmes indicatifs nationaux (PIN):

€ millions2007-20102011-2013
Appui aux réformes de l’Égypte dans les domaines de la démocratie, des droits de l’homme et de la justice
40
50
Développement de la compétitivité et de la productivité de l’économie égyptienne
220
199
Assurer la viabilité du processus de développement
298
200
Total
558
449

Pour de plus amples informations concernant les programmes de la période 2007 -2011, veuillez cliquer sur les liens à droite sous le titre "Collaborer avec nous / Programmes annuels".

Les domaines couverts pour la période 2012-2013 sont l'appui à la réforme politique, la gouvernance, la modernisation de la justice, l'appui à l'amélioration du cadre institutionnel et législatif ainsi que le soutien aux réformes de l'éducation, de la formation professionnelle et des transports.

L'Egypte peut également bénéficier d'activités de coopération financées par l'IEVP au titre de programmes régionaux, multi-pays et de la coopération transfrontalière. Par ailleurs, l'Egypte bénéficiera du nouveau programme Erasmus Mundus (disponible seulement en anglais) ayant pour objectif de renforcer la mobilité et la coopération avec l'UE dans le domaine de l'éducation supérieure.

Jumelage

Un budget global de 62 millions d'euros est mis à disposition de l'Egypte sous l'instrument de jumelage qui soutient le développement d'institutions et de capacités par le biais d'experts d'états membres mis à la disposition de ministères de pays partenaires.

Les secteurs actuellement couverts par l'instrument de jumelage sont le tourisme, la sécurité maritime, les services postaux, les investissements et zones franches ainsi que la sécurité ferroviaire. Il est envisagé de couvrir d'autres domaines de l'accord d'association et du plan d'action UE-Egypte comme les statistiques, la santé au travail, la qualité de l'eau, le traitement des déchets, les télécommunications, les maladies animales, les normes et standards et la sécurité routière.

Programmes thématiques

En plus de l'instrument géographique bilatéral (IEVP), l'Egypte peut bénéficier de l'Instrument européen pour la démocratie et les droits de l'homme (IEDDH) et des programmes thématiques de l'Instrument de Coopération et de Développement (ICD). Ce dernier couvre entre autres les acteurs non étatiques et les autorités locales dans le développement (NSA & LA), le développement social et humain (Investing in People) et la migration.

En 2010, un budget de 1,9 millions d'euros a été alloué aux organisations de la société civile (0,9 millions d'euros au titre de l'IEDDH et 1,0 millions d'euros pour les acteurs non étatiques et autorités locales). En 2011, l'Egypte a bénéficié de l'IEDDH (2,0 millions d'euros) et d'un appui aux acteurs non étatiques et aux autorités locales (1,0 millions d'euros) ainsi que d'appels à propositions globaux au titre des programmes thématiques de l'ICD.

La coopération jusqu'en 2006

Le programme MEDA I (1996-1999) avait pour principal objectif d'appuyer la transition de l'Egypte vers l'économie de marché et de favoriser son intégration dans l'espace économique euro-méditerranéen. L'Egypte a bénéficié d'un budget total de 686 millions au titre de ce programme qui avait également une vocation socio-économique et de développement du secteur privé.

Entre 2000 et 2006, l'Égypte a bénéficié d'environ 600 millions d'euros dans le cadre du programme MEDA II. Les principaux objectifs et les principales priorités de coopération de l'Union européenne sont exposés dans le document de stratégie de la CE pour l'Égypte (2002-2006)  (disponible seulement en anglais).

Au cours de cette période, le budget de coopération de la Commission a permis de nouer un dialogue avec les autorités égyptiennes axé sur les grandes réformes dans plusieurs secteurs, tels que les finances, les douanes, le commerce, le développement social, la santé, l'enseignement et la formation.

En 2006, la priorité était l'amélioration du secteur de la santé, en particulier la réforme en cours du système national de santé publique. À cette fin, 88 millions d'euros ont été engagés en 2006. En outre, 20 millions d'euros ont été débloqués pour soutenir le développement social, 11 millions d'euros en faveur de la recherche, du développement et de l'innovation, et 10 millions d'euros au profit de bonifications de taux d'intérêt pour un projet de lutte contre la pollution de l'environnement.

Informations complémentaires

Pour des informations sur la politique de l'Union européenne et la politique de voisinage et de partenariat avec l'Egypte, veuillez consulter le site web du service européen pour l'action extérieure.

Pour en savoir plus sur les relations de l'Union européenne et de l'Egypte, veuillez consulter le site web de la Délégation de l'Union européenne en Egypte (disponible en anglais). Pour de plus amples informations sur les questions commerciales, veuillez consulter le site web de la Direction Générale du Commerce (disponible seulement en anglais).

Dernière mise à jour : 08/05/2012 | Haut de la page