Chemin de navigation

TEIN 3

Le réseau d'information Trans-Eurasie (TEIN) utilise les technologies de l'information et de la communication pour améliorer la coopération régionale avec les pays d'Asie afin de diminuer la fracture numérique avec les régions les moins développées. Il connecte les universités et les centres de recherche par une connection Internet de grande capacité afin d'améliorer les échanges de connaissance entre eux et de concrétiser des projets de recherche internationaux.

                

Qu'est-ce que TEIN3 ?

Le réseau d'information Trans-Eurasie (TEIN) permet l'échange de données à grande échelle en matière d'éducation et de recherche dans la région Asie-Pacifique. Il connecte les chercheurs asiatiques entre eux ainsi qu'avec leurs partenaires en Europe via un lien direct au réseau européen GÉANT2, ce qui permet la mise en place de projets collaboratifs. Opérant à une vitesse de 2.5 Gbps, il connecte actuellement 13 pays de la région et devrait s'ouvrir vers l'Asie du Sud.

TEIN3 constitue la troisième génération du réseau. Initialement TEIN correspondait à un projet bilatéral entre la France et la Corée. La Commission européenne a financé, avec un budget de 10 millions d'euros,  la phase 2 du projet (2004-2008) qui visait l'extension du réseau aux pays ASEM. A la fin de l'année 2008, le réseau comptait 11 partenaires: Chine, Indonésie, Honk-Hong, Japon, Corée, Malaisie, les Philippines, Singapour, Thailande, Vietnam et Australie (certains de ces pays finançant intégralement leur participation au projet). Au cours de l'année 2009, le Laos et le Cambodge ont également rejoint le réseau et il est attendu que d'ici la fin de l'année, 6 nouveaux pays d'Asie du Sud soient connectés: Bangladesh, Boutan, Inde, Népal, Pakistan et Sri Lanka.

TEIN3 s'appuie sur les réseaux de recherche et d'éducation existants dans d'autres régions du monde: GÉANT en Europe, Alice en Amérique latine, EUROMEDCONNECT dans les pays méditerrannéens, BIS dans le Caucase, et CAREN qui vient de débuter en Asie centrale.

Comment est financé TEIN?

TEIN3 est soutenu par la Commission européenne à hauteur de 11,4 milliond'euros, ce qui correspond à 63% des coûts du projet. Les fonds complémentaires sont apportés par les pays partenaires sur la base d'un modèle de partage des coûts.

Quelles sont les "success stories" de TEIN?

Grâce à TEIN les étudiants bénéficient d'un meilleur accès Internet, les chercheurs d"une plus grande vitesse et capacité du réseau, ce qui permet l'échange d'un nombre plus élevé de données et ce qui augmente le nombre de projets de recherche internationaux.

Les applications de TEIN3 sont nombreuses telles que le soutien aux systèmes de prévention des désastres naturels, la télémédecine, l'e-learning, la recherche en matière de récolte, l'observation de la terre et l'astronomie. Ainsi des médecins au Vietnam sont capables de faire des opérations de chirurgie en consultant en direct des experts australiens (télémédecine), des météorologistes philippins peuvent prédire les typhons avec l'aide de spécialistes allemands et un grand nombre d'étudiants reçoivent des enseignements internationaux par e-learning.

Ces success stories sont présentées dans ce memo pdf - 95 KB [95 KB] English (en) ainsi que dans les deux "case studies" suivants: TEIN 2 telemedicine ; TEIN 2 INWA grid .

Où puis-je trouver plus d'informations ?

Des informations complémentaires sont présentes sur le site internet du projet.

Vous pouvez également consulter le memo pdf - 95 KB [95 KB] English (en) suivant pour en savoir plus sur les "success stories" de TEIN.

 

Dernière mise à jour : 17/02/2012 | Haut de la page