Chemin de navigation

Sécurité Alimentaire - Asie

Le programme "Transfert technologique pour la sécurité alimentaire en Asie" est une démarche régionale du Programme thématique de sécurité alimentaire, visant à l'amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables du Sud et du Sud-Est de l'Asie. Le Programme vise à améliorer les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles qui possèdent peu de ressources et qui sont souvent marginalisés en raisons de leur pauvreté, leur genre, leur origine ethnique ou leur isolement. Ils auront accès aux technologies susceptibles d'améliorer leur existence telles que: l'amélioration des systèmes de culture, le contrôle des ravageurs, l'agriculture de conservation, le stockage, l'irrigation, etc. Le Programme comporte deux axes principaux, "L'amélioration durable de la productivité agricole et la promotion de liens effectifs avec les marchés" d'une part et "Le dialogue Sud-Sud et l'apprentissage intra-régional" de l'autre.  Les projets ont été sélectionnés à travers deux appels à propositions. La contribution de l'Union Européene est de 22 millions d'euros sur une période de 48 mois (2012-2016).paysan cultivant le riz

Nouvelles récentes!

Téléchargez la brochure pdf - 3 MB [3 MB] et la plaquette pdf - 5 MB [5 MB] .

7 projets ont débuté récemment. Les activités mises en œuvre à travers ce Programme se concentreront d'une part sur la facilitation de l'adoption de technologies agricoles productives et écologiquement durables, et d'autre part sur la création et la consolidation de liens avec le marché. L'un des objectifs clés de ce Programme est de réunir des fermiers et des chercheurs dans la région, afin de diffuser le savoir sur le terrain et encourager des changements politiques et institutionnels. Les activités principales seront mises en placedans les pays d'Asie connaissant une insécurité alimentaire élevée, notamment ceux dont la valeur de l'indice global de la faim était 19,0 ou plus en 2009, selon l'Institut International de Recherche sur les Politiques Alimentaires: l'Afghanistan, le Bangladesh, la Birmanie / Myanmar, le Cambodge, le Laos, le Népal, le Pakistan et plusieurs états de l'Inde.

Contexte régional

En dépit d'une croissance importante de la production alimentaire, les pays asiatiques en développement continuent d'abriter la majorité des populations pauvres de la planète et de présenter la proportion la plus élevée de personnes sous-alimentées. La crise récente des prix des denrées alimentaires n'a fait qu'aggraver le problème. Selon l'Évaluation internationale des sciences et technologies agricoles au service du développement, l'Asie du Sud devrait à elle seule compter plus de 48 % des enfants sous-alimentés de la planète d'ici à 2020. L'Asie du Sud et du Sud-Est comprend les pays où l'insécurité alimentaire est la plus élevée en Asie.

Les problèmes suivants ont encore aggravé la situation:

  • la taille des exploitations diminue,
  • les moyens de production s'amenuisent et, dans certains pays, la main d'œuvre agricole ne cesse de se féminiser et de vieillir,
  • les services de base, l'enseignement et les soins de santé mis à sa disposition sont souvent déficients,
  • l'accès limité de cette population aux moyens de production et aux services essentiels aggrave encore sa situation, qui se caractérise par un pourcentage élevé d'enfants qui travaillent pour leur famille sans être payés.


La culture à fort coefficient d'intrants pratiquée dans divers sous-secteurs agricoles est à l'origine de problèmes environnementaux en Asie. Plusieurs modes actuels de développement agricole entraînent une augmentation de la pollution et de la dégradation de l'environnement, y compris une perte de biodiversité, et font peser de graves menaces sur la production agricole et la réduction de la pauvreté à long terme. Malgré l'existence de technologies économes en ressources, la région risque de continuer à investir dans des technologies qui poursuivent ou augmentent la dégradation des ressources naturelles. Les dérèglements liés aux changements climatiques peuvent, en outre, aboutir à une diminution de la production et à une aggravation de la pauvreté dans les régions concernées.

Face à ces inquiétudes, il convient d'abandonner la maximisation de la production au profit de technologies qui assurent un équilibre entre le renforcement de la production et la conservation des ressources naturelles. Il est nécessaire de transférer les avancées technologiques actuelles aux agriculteurs afin de leur permettre une utilisation plus efficace des ressources dans la pratique.

Plus d'informations:

Dernière mise à jour : 15/11/2012 | Haut de la page