Chemin de navigation

Aperçu

L'Asie et l'Asie centrale sont des partenaires stratégiques de l'Union européenne, tant sur le plan économique que sur les plans politiques et culturels. Cette région abrite plus de la moitié de la population mondiale, un quart de la richesse économique produite chaque année dans le monde et des ressources énergétiques clés.

La pauvreté demeure un défi majeur dès lors que cette région héberge les deux tiers de la population la plus pauvre au monde. D'autres défis tels que le changement climatique, la dégradation de l'environnement, la grippe aviaire et le commerce illégal doivent être relevés dans bon nombre des pays de la région, où ils sont devenus des enjeux régionaux.

Règlement financier

En janvier 2007, l'Instrument de financement de la coopération au développement (ICD) est devenu la base juridique de la coopération au développement entre l'Union européenne et l'Asie. Il remplace le règlement ALA et le règlement Tacis pour l'Asie centrale. L'Asie bénéficie d'une enveloppe globale de 5187 millions d'euros pour les sept prochaines années (2007-2013). Le financement programmable est alloué comme suit: 81 % à l'aide au développement de chaque pays, 16 % à l'aide régionale et 3 % à titre de réserve.

Le principal objectif de l'ICD est de participer à la lutte contre la pauvreté dans les pays et les régions partenaires. Il vise également à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et à promouvoir la démocratie, la bonne gouvernance et le respect des droits de l'homme et de l'État de droit. En 2006, 40 % de l'aide fournie dans la région asiatique visait déjà un ou plusieurs des OMD et plus de deux milliards d'euros y seront alloués en Asie et en Asie centrale pour la période 2007-2010.

L'ICD prévoit des programmes géographiques pour l'Asie et l'Asie centrale complétés par cinq programmes thématiques internationaux: pour l'investissement dans les ressources humaines (maladies, santé, égalité entre les hommes et les femmes, éducation, culture, emploi et jeunesse), pour l'environnement et la gestion durable des ressources naturelles, dont l'énergie, pour les acteurs non étatiques et les autorités locales dans le développement, pour la sécurité alimentaire et pour les migrations et l'asile.

La stratégie de coopération avec l'Asie

La Commission européenne a élaboré une stratégie de coopération avec l'Asie sur la base d'un partenariat dans sa communication sur un cadre stratégique pour renforcer les relations de partenariat Europe-Asie . D'autres stratégies sous-régionales ou thématiques l'ont complétée en servant de base à l'élaboration d'une série de programmes d'aide régionaux, sous-régionaux et nationaux. Au cours de la période 2002-2006, la Commission a alloué un budget de 1,14 milliard d'euros à la coopération avec l'Asie dans le cadre des règlements ALA et Tacis. En 2007, un document de stratégie de coopération Europe-Asie pdf - 77 KB [77 KB] Deutsch (de) English (en) et un document de stratégie d'aide régionale en Asie centrale ont été publiés pour la période 2007-2013 et dotés d'un budget indicatif de 775 millions d'euros. En outre, les stratégies de coopération au développement avec les pays à titre individuel ont été présentées dans des documents de stratégie par pays (2007-2013).

La stratégie régionale prévoit le dialogue avec des partenaires sous-régionaux, tels que l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) et l'Association sud-asiatique de coopération régionale English (en) (ASACR), ainsi qu'avec des forums politiques tels que le sommet Asie-Europe (ASEM) et le forum régional de l'ANASE (ARF).

Le document de stratégie d'aide régionale en Asie centrale (2007-2013) vise à promouvoir la stabilité et la sécurité des pays d'Asie centrale, à les assister dans le développement économique durable et la lutte contre la pauvreté et à faciliter une coopération régionale plus étroite en Asie centrale, et entre l'Asie centrale et l'Union européenne. Il est doté d'un budget indicatif de 719 millions d'euros.

La coopération bilatérale entre l'Union européenne et chaque pays englobe la majeure partie de l'aide fournie et s'appuie sur les stratégies communautaires par pays, qui concordent avec les programmes nationaux de développement et de réduction de la pauvreté.

Programmation

Les stratégies régionales et par pays sont accompagnées de programmes indicatifs pluriannuels, qui fixent clairement les objectifs, les fonds disponibles et les domaines d'intervention des projets et des programmes pour les deux périodes suivantes: 2007-2010 et 2011-2013. Enfin, des plans d'action annuels sont élaborés chaque année, pour la région et pour chaque pays partenaire. Ils exposent en détail les projets et les programmes spécifiques à soutenir. Le programme d'action annuel est approuvé par les États membres de l'Union européenne, plus précisément par le Comité de l'ICD. Le Parlement européen bénéficie d'un droit de contrôle démocratique.

Outre l'aide présentée plus haut, attribuée directement en faveur de la coopération Europe-Asie, les programmes thématiques établis dans le cadre de l'ICD facilitent le financement à l'échelle internationale et sont dès lors à disposition des organisations actives en Asie.

 

Dernière mise à jour : 17/02/2012 | Haut de la page