Chemin de navigation

Échanges commerciaux

Les échanges commerciaux jouent un rôle essentiel pour soutenir la croissance économique dans les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). L’aide au commerce figure parmi les priorités de la coopération de l’UE avec la région dans son ensemble, dans le but de mieux intégrer les pays ACP entre eux et à l’économie mondiale.

Bananeraie à La Barbade, Caraïbes

L’UE encourage le commerce dans et avec les pays ACP en soutenant le renforcement des capacités de formulation et de négociation des politiques commerciales, de réglementation et de développement.

Dans l’accord de Cotonou révisé, l’UE et les pays ACP ont défini de nouvelles relations commerciales et réaffirmé le rôle des accords de partenariat économique dans le soutien au développement économique et à l’intégration dans l’économie mondiale.

Diverses initiatives sont en cours pour réaliser ces objectifs. Les pays sont aidés à participer aux négociations du commerce international et aux travaux des organismes de normalisation, ainsi qu’à accéder aux marchés internationaux, grâce à une mise en conformité avec les règles et normes sanitaires, phytosanitaires et techniques.

Les activités déjà réalisées dans ce domaine ont eu des résultats positifs: les capacités des pays à définir et concevoir des programmes de développement commercial ont été renforcées, et les questions commerciales sont désormais de mieux en mieux intégrées aux stratégies de développement nationales.

Programmes et projets

  • Programme ACP MTS English (en)
  • Ce programme vise à impliquer les pays ACP dans le système commercial multilatéral. Il les aide à développer leurs capacités de négociation, à mettre en œuvre des accords commerciaux multilatéraux et à intégrer le commerce dans leur processus de développement général.

  • Programme sur les obstacles techniques au commerce
  • Ce programme, qui sera lancé en 2013, vise à renforcer les capacités des pays ACP à lutter contre les obstacles techniques au commerce (OTC) sur les marchés extérieurs. Il aidera également les pays ACP à définir et mettre en œuvre des règlements techniques légitimes et harmonisées sur leurs marchés internes.

  • Fonds pour l'application des normes et le développement du commerce
  • L’UE participe à ce partenariat mondial en aidant les pays en développement à renforcer leurs capacités à mettre en œuvre des normes, directives et recommandations sanitaires et phytosanitaires internationales en vue d’améliorer leur situation sanitaire, zoosanitaire et phytosanitaire et d’améliorer leur accès aux marchés.

  • Consolidation du cadre d’action pour le partenariat UE-Afrique sur le coton
  • Ce partenariat est né en réponse aux conséquences de la baisse des prix du coton depuis les années quatre-vingt-dix. Il présente deux volets: développement et commerce. Ce dernier consiste à établir un commerce plus équitable dans le cadre du du cycle de Doha pour le développement English (en).

    L’UE contribue au cadre d’action de ce partenariat au profit des associations de producteurs de coton, des ministères de tutelle, des associations professionnelles et des organisations économiques régionales.

  • Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux (FLEGT)English (en)
  • Ce projet a pour objectif d’améliorer la gouvernance dans le secteur forestier, favorisant ainsi la réduction de la pauvreté et la gestion durable des ressources forestières. Dans ce cadre, le plan d'action FLEGT English (en)expose des mesures visant à prévenir l’importation de bois illégal dans l’UE, à améliorer l’approvisionnement en bois légal et à accroître la demande de bois issu de forêts gérées de manière responsable.

  • Programme tous ACP relatif aux produits de base agricoles (AAACP)

    Pour améliorer les revenus et les moyens d’existence des producteurs ACP de produits traditionnels ou d’autres produits de base agricoles et réduire la précarité de leurs revenus, ce programme vise à:

    • améliorer la productivité et la compétitivité des paysans;
    • augmenter la rentabilité du travail;
    • réduire les fluctuations des revenus;
    • ouvrir de nouveaux débouchés;
    • faciliter l’utilisation d’instruments de gestion des risques fondés sur le marché.
  • Facilité d’assistance technique (FAT) du Fonds africain pour l’agriculture (FAA)
  • Cette facilité a été mise en place pour permettre aux petites entreprises, aux petits exploitants agricoles et aux organisations et coopératives paysannes de bénéficier des fenêtres d’investissement du FAA en leur fournissant des subventions.

  • Programme initiative pesticides (PIP) – Deuxième phase du programme qualité et conformité fruits et légumes pdf - 2 MBEnglish (en)
  • La première phase de ce programme aidait les pays ACP à se conformer aux réglementations européennes relatives aux pesticides pour les fruits et légumes. Malgré les progrès réalisés, ces pays risquent toujours de perdre leurs parts de marché à cause de la concurrence internationale et des exigences plus strictes en matière d’accès aux marchés. La deuxième phase du programme s’efforce donc de faire avancer ce processus.

  • Renforcer les systèmes de sécurité alimentaire grâce à des mesures sanitaires et phytosanitaires (EDES)
  • Le programme EDES, financé par l’UE, aide les organisations de petits producteurs des pays ACP à produire des aliments sûrs pour les consommateurs locaux, régionaux et internationaux.

Dernière mise à jour : 17/12/2012 | Haut de la page