Chemin de navigation

Environnement

Faute de mesures adaptées, la dégradation de l’environnement à laquelle assistent la plupart des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) depuis quelques décennies pourrait les empêcher d’atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). C’est pourquoi la coopération entre l’UE et les pays ACP accorde la priorité à la protection de l’environnement et à la réduction des risques de catastrophes, en se concentrant sur les mesures protégeant les pays ACP contre les chocs environnementaux tels que les sécheresses et les inondations.

Éléphants dans la réserve naturelle de Nairobi

Protection des écosystèmes en Afrique centrale – video

Le but général de ces activités est de contribuer à une gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles. Les efforts se concentrent sur les actions en faveur de la biodiversité, la lutte contre la désertification, la déforestation et l’appauvrissement des ressources marines, ainsi que sur l’adaptation au changement climatique et la réduction des risques de catastrophes, conformément à l’approche de l’UE sur la résilience .

Étant donné que ces questions ne s’arrêtent pas aux frontières, des programmes couvrant toutes les régions ACP viennent compléter les programmes régionaux et nationaux afin d’apporter un soutien à une échelle géographique plus étendue. Les activités visent à mettre en œuvre les principaux accords multilatéraux sur l’environnement, à savoir:

L’UE œuvre à renforcer les capacités des pays ACP à remplir leurs obligations au titre de ces accords.

L’engagement de l’UE à atteindre les OMD prévoit également des activités dans le domaine de l’environnement, conformément à l’objectif 7, qui vise à préserver l’environnement.

Divers projets et programmes dans le domaine de la gestion durable de l’environnement sont en cours dans les régions ACP.

Outre ces mesures ciblées, des évaluations de l’impact sur l’environnement des activités stratégiques sont effectuées pour identifier les projets et les programmes susceptibles d’avoir des impacts négatifs sur l’environnement.

L’Afrique et l’UE se sont engagées à unir leurs efforts pour résoudre les difficultés environnementales et pour développer une «économie verte» dans le cadre du partenariat Afrique-UE sur le changement climatique et l’environnement, notamment pour appuyer la stratégie de réduction des risques de catastrophes de l’Union africaine . Les préoccupations environnementales font également l’objet du partenariat conjoint sur les OMD.

L’examen des points forts et des points faibles dans le domaine de l’environnement est l’un des trois volets de la stratégie de l’UE pour les Caraïbes.L’UE a augmenté le soutien qu’elle apporte à la gestion de l’environnement et à l’intégration de la prévention des catastrophes, en mettant l’accent sur l’adaptation au changement climatique et son atténuation, ainsi que sur les mesures préventives de réduction des risques de catastrophes: identification des risques, évaluation, gestion et financement, systèmes d’alerte précoce, communications, intégration de la RRC au relèvement.

La stratégie de l’UE pour le Pacifique cible la gestion durable des ressources naturelles et l’intégration de la réduction des risques de catastrophes. Les pays du Pacifique reçoivent une assistance pour gérer les conséquences des catastrophes naturelles, qu’elles soient de nature géologique ou liées au climat, de manière préventive, ainsi que pour faire face à l’élévation du niveau de la mer, à la diminution des ressources halieutiques, au blanchiment des coraux, aux pratiques d’exploitation forestière non durables, à la dégradation des sols et à l’augmentation de la pollution et des déchets, phénomènes qui sont tous amplifiés par les effets du changement climatique.

Programmes et projets

  • Facilité ACP-UE pour les catastrophes naturelles
  • Ce programme aide les pays et les organisations sous-régionales ACP à renforcer leurs capacités de gestion des risques de catastrophes, en répondant aux besoins identifiés en ce qui concerne les capacités institutionnelles des entités concernées, la gestion  des connaissances et le partage des informations, et les cadres réglementaires et juridiques, les politiques sectorielles et les plans d’action régionaux et nationaux en matière de RRC.

  • Programme ACP-UE de prévention des risques liés aux catastrophes naturelles
  • Ce programme porte sur la prévention, l’atténuation et la préparation aux catastrophes naturelles dans les pays ACP. Il vise à améliorer la résilience et la préparation des pays en intégrant la réduction des risques de catastrophes: identification et évaluation des risques, systèmes d’alerte précoce et communications, transfert des risques et intégration de la RRC au relèvement.

  • Programme de gestion de la biodiversité et des aires protégées (BIOPAMA)
  • Mis en œuvre par l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), le Centre commun de recherche (CCR) et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, ce programme vise à améliorer les capacités de gestion  pour assurer une bonne gestion de la biodiversité et des aires protégées, ainsi qu’un partage juste et équitable des avantages tirés de l’utilisation des ressources génétiques et des savoirs traditionnels qui y sont associés, notamment grâce à un accès approprié aux ressources génétiques (APA). L’UE apporte son soutien financier à la mise en œuvre du BIOPAMA dans les pays ACP.

  • Mécanisme mondial d’assurance basé sur un indice
  • Les solutions en matière d’assurance sont de plus en plus reconnues comme des instruments efficaces pour réduire les risques liés aux catastrophes naturelles. En couvrant une partie des risques financiers liés à ces «chocs externes», l’assurance peut aider à préserver des moyens d’existence, prévenant ainsi la paupérisation de la population. L’objectif de ce projet est d’étendre l’utilisation de l’assurance basée sur un indice comme outil de gestion des risques dans les pays ACP.

  • Renforcement des capacités liées aux accords multilatéraux sur l’environnement
  • Ce programme a pour objet de renforcer les capacités des pays ACP à respecter les accords multilatéraux sur l’environnement et les engagements qui y sont liés, améliorant ainsi la façon dont ils gèrent leurs ressources naturelles et environnementales. La réduction de la pauvreté est donc abordée du point de vue du développement durable.

  • Initiative du bassin du Nil
  • Cette initiative vise à parvenir à un développement socioéconomique durable grâce à l’utilisation équitable des ressources en eau communes du bassin du Nil. Son objet est de permettre la coopération et une action conjointe entre les pays du bassin du Nil, de promouvoir l’intégration économique et, à terme, d’éradiquer la pauvreté.

  • Surveillance de l’environnement et de la sécurité pour l’Afrique (MESA)
  • Le programme africain de surveillance de l’environnement pour un développement durable (AMESD) arrivera à terme en juin 2013. Le programme MESA assurera la transition entre l’AMESD et l’initiative qui lui succèdera, intitulée «Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité (GMES) et l’Afrique».

  • Système de suivi de l’abattage illégal d’éléphants (MIKE)
  • MIKE est un système de suivi mis en place pour fournir des informations permettant de prendre des décisions de gestion et d’application appropriées. Il vise également à renforcer les capacités institutionnelles de gestion à long terme des populations d’éléphants.

  • Établissement d’un réseau de recherche forestière pour les pays ACP (ACP FORENET)
  • ACP FORENET cherche à faciliter la collaboration entre les organisations de recherche forestière de certains pays ACP afin de contribuer à la conservation et à l’exploitation durable de leurs forêts tropicales et ainsi satisfaire les exigences environnementales, sociales et économiques aux niveaux local, national et mondial.

  • Gouvernance, gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l’écorégion marine ouest-africaine (WAMER)
  • Ce projet a pour objectif de contribuer à réduire la pauvreté et à renforcer la sécurité alimentaire dans les communautés côtières de l’écorégion marine ouest-africaine, en améliorant la gouvernance et en promouvant les bonnes pratiques d’exploitation durable des ressources marines.

  • Améliorer la gestion de la pêche
  • Basé sur une initiative précédente visant à améliorer la gestion de la biodiversité et de la pêche dans les pays ACP, ce programme favorise la gestion durable et équitable de la pêche dans les régions ACP, permettant ainsi de réduire la pauvreté et d’améliorer la sécurité alimentaire.

Dernière mise à jour : 17/12/2012 | Haut de la page