Chemin de navigation

Changement climatique

Les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) sont parmi les pays les plus lourdement touchés par le changement climatique. Ce problème mondial compromet fortement la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Ses conséquences ne s’arrêtant pas aux frontières régionales ou nationales, l’UE a pris des mesures pour lutter efficacement contre ce problème dans tous les pays ACP.

Protection de la forêt de Gola, Sierra Leone, Afrique

Le changement climatique conduit à une aggravation des sécheresses, de la désertification, des inondations, du stress thermique et des problèmes de gestion de l’eau dans les pays ACP, qui se répercutent ensuite sur l’agriculture et le bétail, ainsi que sur la santé et les migrations.

La vulnérabilité de ces pays est liée à la fois à des facteurs géographiques et à leurs capacités d’adaptation insuffisantes et c’est dans ce domaine que l’UE peut apporter un appui ciblé.

Les activités visent spécifiquement à aider les États ACP à se protéger contre les chocs exogènes liés au changement climatique.

L’adaptation au changement climatique et son atténuation figurent parmi les priorités de la stratégie de l’UE pour les Caraïbes et le Pacifique. Le partenariat Afrique-UE sur le changement climatique fournit un cadre intégré de coopération et de dialogue en la matière.

Programmes et projets

  • Soutien à l’Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC)

    L’AMCC est une plateforme de dialogue entre l’UE et les pays en développement qui soutient les stratégies d’adaptation, le renforcement des capacités et la participation au marché mondial du carbone dans le but de réduire la pauvreté. Elle apporte un soutien financier pour l’atténuation du changement climatique et l’adaptation à ses effets négatifs.

  • Intégration de la convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) en Afrique

    La CNULD a été mise en place pour lutter contre la désertification dans les pays confrontés à de graves problèmes de sécheresse ou de désertification, plus particulièrement en Afrique. La Commission soutient cette initiative et œuvre à intégrer ses principes dans divers instruments thématiques et géographiques.

  • TerrAfrica

    Cette plateforme, financée par l’UE, la Norvège et les Pays-Bas, vise à favoriser les pratiques intelligentes de gestion de l’eau et des terres face au changement climatique, afin de prévenir la dégradation des terres et d’aider à combler le déficit d’adaptation climatique de l’Afrique.

    L’objectif général du fonds de fiducie TerrAfrica, financé par l’UE, la Norvège et les Pays-Bas, est de fournir un soutien financier flexible et stratégiquement ciblé pour:

    • renforcer la sensibilisation, l’harmonisation, les orientations stratégiques sur les possibilités et les modalités permettant une gestion durable des terres améliorée et étendue;
    • améliorer et partager les bases analytiques pour appuyer le dialogue politique et la prise de décisions;
    • catalyser les financements au niveau national.

  • Renforcement des capacités liées aux accords multilatéraux sur l’environnement

    Le Centre Risø du PNUE (CRP) est attaché aux principes d’atténuation et d’adaptation au changement climatique, d’utilisation efficace de sources d’énergie plus vertes, etc. Dans le cadre du programme de la Commission européenne pour le renforcement des capacités liées aux accords multilatéraux sur l’environnement (AME) dans les pays ACP, le projet ACP-CD4CDM mis en œuvre par le CRP permet aux pays ACP ciblés de participer pleinement au marché du carbone par le biais du mécanisme de développement propre.

Dernière mise à jour : 17/12/2012 | Haut de la page