Chemin de navigation

Commission Européenne - Developpement - L'accord de Cotonou

Relever les principaux défis du développement

L?accord de partenariat de Cotonou est l'instrument conjoint de l'UE et des pays ACP en matière de lutte contre la pauvreté. Une crise économique et financière majeure sévit depuis 2005, hypothéquant les progrès accomplis par de nombreux pays en matière de développement. La crise alimentaire a durement frappé les populations des pays ACP, faisant de la sécurité alimentaire une préoccupation majeure. Le réchauffement climatique a été reconnu comme une pressante réalité à laquelle les Etats ACP doivent s'adapter au plus vite. La deuxième révision de l'accord de Cotonou offre un cadre exhaustif pour la gestion du développement dans ses multiples dimensions. Elle renforce les engagements de l'UE et des pays ACP en faveur des objectifs du millénaire pour le développement ainsi que les instruments permettant de les atteindre et met l'accent sur la sécurité alimentaire et les politiques agricoles, l'atténuation des effets du changement climatique, la santé et l'éducation.

  • Les pays ACP et l'UE réitèrent leurs engagements et conviennent de conjuguer leurs efforts pour accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Au vu des multiples dimensions de la coopération au développement, les OMD feront l'objet d'une approche intégrée (article 1). Ils forment par ailleurs, au titre de la deuxième révision, un critère clé de l'évaluation des besoins et des performances servant à déterminer les ressources indicatives des pays ACP (article 3, paragraphe 1, de l'annexe IV).
  • La deuxième révision de l'accord de Cotonou témoigne d'une solide volonté politique de traiter le changement climatique comme un défi planétaire majeur pour le développement, qui compromet la réalisation des OMD (article 32 a). L'accord révisé définit les objectifs et les activités à soutenir pour atténuer les effets du changement climatique et s'adapter à ce dernier.
  • L?accord de Cotonou révisé propose une politique intégrée de développement agricole. Il souligne l'importance des politiques agricoles pour la sécurité alimentaire et considère l'agriculture comme un secteur économique à développer. La recherche et les investissements seront soutenus, tout comme les initiatives qui visent à renforcer la compétitivité des exportations de produits de base des Etats ACP dans un environnement commercial en pleine évolution. Le soutien à l'agriculture doit également contribuer à la gestion des ressources naturelles et au fonctionnement des marchés agricoles.
  • Dans le même esprit, l'UE et les pays ACP accordent une attention particulière à la pêche dans l'accord de partenariat révisé. La pêche contribue de manière significative à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire. Elle doit dès lors être soutenue par un renforcement des capacités et par des stratégies de développement spécifiques (article 23 a).
  • Concernant la santé, l'accord révisé insiste sur la nécessité, pour la coopération, de favoriser un accès équitable à des services de soins complets et de qualité. Le nouvel article 31 a promeut une approche mondiale de la question du VIH/SIDA pour empêcher ce dernier d'entraver le développement. La coopération doit aider les Etats ACP à élaborer et à mettre en oeuvre des stratégies multisectorielles complètes, à renforcer les systèmes de santé nationaux et à garantir un accès universel et fiable aux traitements.

Haut

Dernière mise à jour : 17/02/2012 | Haut de la page