Chemin de navigation

Vanuatu

 

 
 

Archipel de 83 îles situé dans le Pacifique Sud, la République de Vanuatu fait partie des pays les moins avancés du monde (PMA). Ce petit état insulaire est l'un des pays de la région les plus exposés aux catastrophes naturelles telles que les cyclones, les inondations, les tremblements de terre, les glissements de terrain, les tsunamis et les éruptions volcaniques, phénomènes qui seront pour la plupart aggravés par le changement climatique. Le développement du Vanuatu est freiné par un taux d'exportation relativement faible. L'économie du pays repose en grande partie sur le secteur primaire (agriculture, exploitation forestière et pêche), qui fait vivre la majorité des habitants. Le secteur tertiaire, notamment le tourisme, représente 40 % du PIB et constitue avec l'immobilier et le commerce de gros et de détail, la source de revenus la plus importante du pays. Ces secteurs ont été le principal moteur de la croissance ces dernières années. Le pays investit massivement dans les services sociaux, notamment dans l'éducation, et a considérablement amélioré certains indicateurs sociaux comme l'espérance de vie et la mortalité infantile.

Programmes d'aide

Au Vanuatu, la priorité principale est d'accompagner le plan d'actions prioritaires du gouvernement afin d'aider le pays à progresser vers la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. Pour ce faire, la Commission européenne entend, entre autres, aider le pays à mettre en place des conditions favorables à une croissance économique induite par le secteur privé et à créer des perspectives économiques et d'emploi, pour les hommes comme pour les femmes, grâce au développement des ressources humaines. C’est pourquoi la coopération entre la Commission européenne (CE) et le Vanuatu dans le cadre du 10ème Fonds européen de développement (FED) a été axée sur la croissance économique et la création d'emplois, y compris le développement des ressources humaines, en mettant un accent particulier sur la formation professionnelle et le renforcement des capacités. Cette orientation est d'ailleurs définie dans le document de stratégie pour le Vanuatu (2008-2013).

L'enveloppe budgétaire initialement prévue par la Commission pour le Vanuatu au titre du 10e FED s'élève à 23,2 millions d'euros. Environ 40 % des fonds programmables ont été affectés à l' appui budgétaire général. Dans ce contexte, la mise en œuvre d'une approche sectorielle pour l'éducation fera l'objet d'une attention particulière. La Commission débloquera des fonds supplémentaires en faveur de projets d'acteurs non étatiques et d'activités de renforcement des capacités.

Dans ses interventions au Vanuatu, la Commission européenne tient également compte de questions transversales, notamment la bonne gouvernance, l’égalité entre les hommes et les femmes, la viabilité environnementale et la prévention du VIH/SIDA.

Assistance récente

Le document stratégique pour le Vanuatu (2002-2007) dans le cadre du 9e FED visait essentiellement à soutenir le développement des ressources humaines. Doté d'un budget de 4,5 millions d'euros, le programme d'éducation et de formation EDUTRAIN est le deuxième programme le plus important: il vise à élargir l'accès à l'enseignement secondaire et à améliorer la qualité de l'éducation. Les secteurs de l'éducation et de la santé ont également bénéficié d'une partie (4,75 millions d'euros) des fonds prévus pour l'appui budgétaire général.

Le projet d'éducation et de formation dans le domaine du tourisme (VATET) et son successeur, le projet de croissance économique et touristique du Vanuatu (VTEG), ont apporté une contribution précieuse au secteur essentiel qu'est le tourisme. Ils visent à développer les capacités et les services des secteurs du tourisme et de l'hôtellerie et de la restauration afin de se conformer aux normes internationales et à promouvoir un tourisme durable au niveau régional. Les principaux éléments de ces projets sont la construction et la gestion d'un nouveau centre de formation au tourisme et à l'hôtellerie et à la restauration, la mise en place d'un programme de formation de haut niveau et l'octroi d'une aide aux régions pour qu'elles élaborent et mettent en œuvre des plans d'exploitation touristique. Ces éléments contribuent à la formation d'un personnel qualifié pour le secteur et, à terme, au développement durable de l'économie nationale et à la réduction de la pauvreté. Pour plus de détails sur les projets et les programmes financés au Vanuatu dans le cadre du Fonds européen de développement et du budget général de l’UE, veuillez consulter la section projets du site web de la Délégation de l'Union européenne au Vanuatu.

Autres sources d'information

La direction générale du développement est chargée d'élaborer la stratégie de coopération avec le Vanuatu.

De plus amples informations sur les relations de l’UE avec le Vanuatu sont disponibles sur les pages de la Délégation de l'Union européenne au Vanuatu, qui est responsable des activités de coopération dans le pays.

Vous trouverez des informations sur les relations commerciales dans la région ACP sur le site web de la direction générale du commerce.

Dernière mise à jour : 17/02/2012 | Haut de la page