Chemin de navigation

Afrique du Sud

 

 
 

Depuis la fin de l'apartheid en 1994, la situation macro-économique de l'Afrique du Sud est stable, le PIB affiche une forte croissance et les dépenses sociales ont augmenté. Il n'en subsiste pas moins d'importantes disparités socio-économiques, le niveau de vie variant fortement entre les différents groupes de population, ainsi qu'entre les communautés urbaines et rurales. Ainsi, près de 50 % de la population noire vit en-dessous du seuil de pauvreté, contre seulement 2 % de la population blanche. Le gouvernement a entrepris de combler ce fossé en prenant une série de mesures en faveur de la création d'emplois, de l'émancipation économique de la population noire, du développement des compétences et des allocations sociales. Il n'est cependant pas encore parvenu à redresser la situation, ce qui risque d'exposer le pays au mécontentement croissant de la part des plus démunis et de menacer la stabilité politique du pays.

Programmes d'aide

La coopération entre la Commission européenne (CE) et l'Afrique du Sud a principalement pour but de réduire la pauvreté et les inégalités. Dans ce contexte, le document de stratégie par pays pour l'Afrique du Sud (2007-2013) , qui présente le cadre stratégique de la coopération entre la CE et l'Afrique du Sud, sera axé sur la création d'emplois afin de réduire les inégalités, de lutter contre l'exclusion sociale, de renforcer les capacités dans le secteur des services et d'améliorer la cohésion sociale en aidant au développement des ressources humaines et des systèmes. Pour atteindre ces objectifs, l' approche par projet traditionnelle sera progressivement remplacée par une aide budgétaire sectorielle. Les autres activités prévues porteront sur la gouvernance, par exemple la lutte contre la criminalité et la corruption, ainsi que sur la sécurité, la sûreté, l'État de droit et la consolidation de la démocratie. Des mesures seront également prises en faveur des droits de l'homme. Elles consisteront notamment à renforcer la société civile, dont les ONG et les partenaires sociaux. L'aide de la CE servira en outre à renforcer la coopération régionale et les efforts d'intégration au sein de l'Union douanière de l'Afrique australe (UDAA) et de la Communauté de développement de l'Afrique australe (CDAA), afin de promouvoir la paix, la sécurité et un développement socio-économique durable sur tout le continent africain.

Pour couvrir ces priorités, le programme indicatif pluriannuel pour l'Afrique du Sud s'élève à 980 millions d'euros.

Certaines questions transversales comme l'égalité des sexes, l'environnement, le renforcement des capacités, la collaboration avec des acteurs non étatiques, une bonne gouvernance, l'innovation et, surtout, le VIH/SIDA, ont été intégrées dans la plupart des principaux programmes financés par la CE.

Assistance récente

Avant 1994, la CE et certains États membres de l'Union européenne (UE) ont soutenu le mouvement anti-apartheid et aidé les populations pauvres. La transition vers un gouvernement démocratique, en 1994, a intensifié cette coopération. Aujourd'hui, l'UE est le principal partenaire de développement de l'Afrique du Sud, puisqu'elle fournit 70 % de la totalité des fonds alloués à l'aide extérieure, soit 25 % en provenance de la CE, 20 % de la Banque européenne d'investissement (BEI) et 25 % des États membres de l'Union. Toutefois, l'aide extérieure ne représentant que 1,3 % du budget gouvernemental et 0,3 % du PNB, l'Afrique du Sud est loin de dépendre des fonds internationaux.

Le document de stratégie par pays pour l'Afrique du Sud (2003-2006) porte principalement sur l'amélioration de l'accès aux services sociaux et de leur utilisation, notamment en ce qui concerne les services de santé, comme la prévention et le traitement du VIH/SIDA, mais également le développement des ressources humaines, l'eau et l'assainissement. Des fonds supplémentaires ont été alloués à des actions visant à promouvoir une croissance économique durable et équitable, et à renforcer la démocratie et la coopération régionale.

En 2001, le gouvernement sud-africain, en coopération avec la CE et certains États membres, a mis sur pied un vaste programme d'appui au secteur de l'eau. Ce programme a pour objectif d'améliorer notablement les services d'approvisionnement en eau et d'assainissement grâce à un certain nombre de mesures. Entre 2004 et 2007, l'Union a contribué à la seconde phase de ce programme en allouant 50 millions d'euros sous forme d'aide budgétaire sectorielle. Cette aide a servi à fournir des services d'approvisionnement en eau et d'assainissement à des communautés rurales pauvres sélectionnées dans trois provinces (Limpopo, KwaZulu-Natal et Cap oriental).

Pour plus de détails sur les projets et programmes financés en Afrique du Sud au titre du budget général de l’UE, veuillez visiter la section projets du site web de la Délégation de l'Union européenne en Afrique du Sud.

Autres sources d'information

Des informations supplémentaires sur les relations entre l'UE et l'Afrique du Sud sont disponibles sur les pages de la Délégation de l'Union européenne en Afrique du Sud, également responsable des activités de coopération dans ce pays.

Vous trouverez des informations relatives aux relations commerciales et extérieures avec la région ACP sur les sites web de la direction générale du commerce et du Service Européen pour l'Action Extérieure.

Dernière mise à jour : 26/10/2012 | Haut de la page