Chemin de navigation

Guinée-Bissau

 

 
 

La Guinée-Bissau est un petit pays lusophone d'Afrique de l'ouest qui couvre 36.000 km² et compte environ 1,3 millions d'habitants. Le pays est indépendant depuis 1974, à la suite d'une guerre de libération de 12 ans et a été depuis marqué par l'instabilité politique. Dès 2003, il a entrepris une phase de normalisation démocratique culminant avec des élections législatives en 2004 et une élection présidentielle en 2005. Malgré de nombreux atouts tels ses ressources naturelles et un énorme potentiel agricole, la Guinée-Bissau a une économie détruite et doit faire face à une crise sociale qui dure depuis 8 ans. Ce pays fragile, en situation de post-crise est actuellement un des pays les plus pauvres du monde.

L'Union européenne considère que la mutinerie du 1er avril 2010 et la nomination ultérieure de ses principaux instigateurs à des positions de la haute hiérarchie militaire constituent une violation particulièrement grave des éléments essentiels repris dans l’article 9 de l’accord de partenariat ACP-UE. Après des consultations avec le gouvernement, le Conseil a adopté en juillet 2011 des mesures appropriées (décision 2011/492/EU). Suite au coup d'Etat du 12 avril 2012 par les forces armées, le Conseil a prolongé la période d'application des mesures appropriées jusqu'au 19 juillet 2013.

A présent, l’Union européenne continue à financer des contrats en cours d’exécution et des actions à caractère humanitaire d’urgence, en appui direct aux populations, ayant trait à la lutte contre la criminalité transnationale et d’appui à la consolidation de la démocratie. Le programme d'appui budgétaire a été suspendu. Par ailleurs, la Guinée-Bissau est éligible à l’initiative OMD du FED, avec un programme de santé maternelle et infantile de 5,5 millions d'euros en cours de formulation.

 

Programmes d'aide

Le Document de stratégie pays pour le Guinée-Bissau (2008-2013) présente le cadre stratégique de l'assistance de la Commission européenne (CE) au titre du 10ème Fonds européen de développement (FED). La coopération de la CE en Guinée-Bissau se concentre sur trois domaines d'intervention: la prévention des conflits dans les Etats fragiles, l'eau et l'énergie ainsi que l' appui budgétaire direct. L'appui de la CE en Guinée-Bissau contribuera à renforcer ses structures étatiques, à améliorer sa gouvernance, à prévenir tout type de conflits et encourager la continuation de la réconciliation nationale. Dans les domaines de l'eau et de l'énergie, les actions concourront à promouvoir l'utilisation de l'énergie hydroélectrique et solaire et à garantir sa distribution dans les centres urbains. La CE, dans le cadre de l'appui budgétaire direct, contribuera également à la stabilité macro-économique du pays.

Un appui supplémentaire sera accordé pour des actions d'appui à la mise en œuvre de l'Accord de Partenariat Economiques (APE) ainsi qu'à la gestion du secteur routier et plus spécifiquement à la consolidation de son système d'entretien.

Le programme indicatif pluriannuel en Guinée-Bissau au titre du 10ème FED prévoit une enveloppe programmable de 102,8 millions d'euros pour aborder ces priorités.

Les interventions de la CE en Guinée-Bissau prennent également en compte des aspects transversaux tels le genre, la protection des enfants, l'environnement, le renforcement des capacités des acteurs non étatiques (ANE).

Assistance récente

Le Document de stratégie pays pour la Guinée-Bissau au titre du 9ème FED a adopté comme secteurs prioritaires de financement pour la période 2001-2007: la réhabilitation des infrastructures, l'appui à la consolidation de l'Etat de droit et du processus démocratique et l'appui budgétaire (stabilisation macro-économique et intégration régionale).

A titre d'exemple, le financement de la construction des ponts de Joao Landim et de Sao Vicente ($60 millions), toujours en cours, permettra de réduire sensiblement le temps de transit sur la section de la route trans-côtière de Bissau à la frontière du Sénégal.

Les programmes d'appui à l'Etat de droit, PAOSED, et d'appui à l'administration publique, PARAP, et plus particulièrement à sa composante genre ont permis de mettre en place des activités de révision de lois qui allaient à l'encontre de l'équité de genre ainsi que de renforcer les capacités des institutions publiques qui se chargent des questions de la femme tels que l'"Instituto da Muhler e Criança".

Pour de plus amples informations sur les projets et programmes en Guinée-Bissau financés par le Fonds européen de développement et le Budget général de l'UE, veuillez visiter la section projet du site de la Délégation de l'Union européenne en Guinée-Bissau.

Autres sources d'information

Vous trouverez de plus amples informations sur les relations entre l'UE et la Guinée-Bissau sur le site de la Délégation de l'Union européenne en Guinée-Bissau. Celle-ci est également responsable des activités de coopération dans le pays.

Vous trouverez des informations sur les relations commerciales et extérierues avec la région ACP sur les sites internet de la Direction générale Commerce extérieur et du Service Européen pour l'Action Extérieure.

Dernière mise à jour : 07/11/2012 | Haut de la page