Chemin de navigation

L'UE et les Objectifs du millénaire pour le développement

L’UE s’est jointe aux dirigeants mondiaux dans leur engagement à éradiquer la pauvreté et à sauver des millions de vies à l'horizon 2015, dans le cadre de huit Objectifs du millénaire pour le développement. Ce partenariat mondial a fait bien du chemin depuis son adoption en 2000. Le rapport de l'ONU 2011 sur les Objectifs du millénaire confirme les progrès significatifs réalisés en faveur de plusieurs de ces objectifs. La Commission contribue largement à ce processus. Les résultats clés des programmes de l'UE ont été résumés dans la brochure "Contribution de l'UE aux objectifs du millénaire pour le développement " – disponible dans toutes les langues via le EU Bookshop.


L’objectif de réduire de moitié la proportion de personnes privées d’un accès durable à l’eau potable a déjà été atteint English (en) . Les estimations préliminaires de la Banque mondiale pour 2010 indiquent que le taux de pauvreté est tombé à moins de la moitié de son niveau de 1990. Les décès dus au paludisme et au VIH sont en déclin et la disponibilité de traitements antirétroviraux contre le VIH/SIDA a largement augmenté. De grands progrès en faveur de l’éducation primaire pour tous ont également été obtenus.

Il reste cependant beaucoup à faire. Les progrès sont inégaux entre les pays et les régions, et certains objectifs sont toujours loin d’être atteints. L’engagement de la Commission visant à faire en sorte que les OMD soient atteints d'ici 2015 demeure ferme et se manifeste à travers des financements ciblés en faveur de ces objectifs.

En 2013, les Nations unies se pencheront plus avant sur les progrès en faveur des OMD et commenceront à envisager un cadre de développement post-2015. En 2012, l'UE s'emploie à renforcer sa contribution à ce processus international. Pour ce faire, une consultation publiqueaura lieu en été 2012.

Initiatives transversales

La Commission a adopté plusieurs mesures générales visant à accélérer les progrès en faveur des objectifs et à refocaliser le cas échéant sa stratégie. Citons notamment:

  • L’initiative OMD: Lancée en 2010 lors du Sommet pour les OMD à New-York, elle se focalise sur les objectifs les moins avancés. Un soutien supplémentaire est fourni à 36 pays dans les domaines de la lutte contre la famine et la mortalité infantile, ainsi que de la santé maternelle et de l’accès à l’eau.
  • Le contrat OMD: Ce mécanisme de financement novateur renforce le soutien budgétaire général avec des indicateurs de résultats relatifs à l’éducation, à la santé et à d’autres domaines liés aux OMD.
  • Le plan d’action OMD: En prévision du Sommet de l’ONU sur les OMD de septembre 2010, la Commission a réaffirmé son engagement en adoptant un plan d'action ambitieux en 12 points afin de renforcer l'impact de sa contribution.
  • L’Agenda pour le changement (2011), nouvelle politique phare de l’UE en matière de développement, a été conçu afin d'améliorer l’aide au développement de l’UE pour renforcer son impact sur la pauvreté et accélérer les progrès vers les OMD.

Principaux résultats par objectif

Objectif 1: Réduire l’extrême pauvreté et la faim

Les efforts visant à éradiquer la pauvreté et la faim sont au cœur du soutien de la Commission aux pays en développement. Les chiffres préliminaires publiés par la Banque mondiale indiquent qu’en 2010, le taux de pauvreté avait chuté à moins de la moitié de sa valeur de 1990. Les efforts sont donc en train de payer.

Parmi les résultats majeurs obtenus par la Commission, citons:

  • la fourniture de semences et d’outils ainsi que le transfert direct de fonds et de nourriture à 24 millions de gens vivant dans la pauvreté extrême entre 2002 et 2009;
  • la création d’une facilité alimentaire de l’UE en 2008, qui a débloqué 1 milliard d’euros sur trois ans afin d’améliorer la productivité agricole et l’approvisionnement alimentaire.

En savoir plus sur l’action de la Commission pour lutter contre la faim

Objectif 2: assurer l’éducation primaire pour tous

Plus de 9 millions d'enfants sont entrés à l'école primaire et plus de 720 000 instituteurs d'école primaire ont été formés (2004-2009). Ces résultats sont le fruit de l’action de la Commission en soutien à l’éducation dans plus de 100 pays. Parmi les activités dans ce domaine, citons la construction d‘écoles, la formation d’enseignants et le développement des capacités d’amélioration des politiques d’éducation.  

En savoir plus sur l’action de la Commission pour améliorer l’accès à l’éducation

Objectif 3: promouvoir l’égalité des sexes

La Commission intègre les questions de genre dans tous les aspects des programmes de développement. Il s’agit notamment de soutenir des législations et des stratégies gouvernementales en faveur de l’égalité des sexes et de l’éducation, ainsi que de lutter contre la violence domestique, les mutilations génitales féminines et le trafic. La Commission a soutenu la scolarisation d’environ 85 000 étudiantes dans l’enseignement secondaire dans 10 pays d’Afrique subsaharienne entre 2005 et 2010. L’UE protège également des milliers de filles des mutilations génitales féminines, de l’excision, ainsi que du mariage des enfants.

En savoir plus sur l’action de la Commission pour améliorer les droits des femmes

Objectif 4: réduire la mortalité infantile

La Commission s’efforce de garantir les services sanitaires de base via des programmes de financement, le dialogue politique et des contributions financières à des initiatives sanitaires internationales. Cela a contribué à immuniser plus de 5 millions d’enfants contre la rougeole entre 2005 et 2010. L’Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation, à laquelle la Commission a contribué, a permis d’éviter 5,4 millions de décès prématurés grâce à son programme de vaccination.

Objectif 5: améliorer la santé maternelle

La Commission contribue à l’amélioration de la santé maternelle en aidant les pays à renforcer leurs politiques et leurs systèmes sanitaires ainsi qu’à inclure des services de planning familial et de santé reproductive de qualité. Elle coopère également avec les gouvernements, les ONG et les agences de l’ONU afin de renforcer le droit des femmes de faire des choix informés.
Ce soutien a permis d’organiser plus de 10 millions de consultations sur la santé reproductive et plus de 4 millions de naissances assistées par des professionnels de la santé depuis 2004.

Objectif 6: combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d'autres maladies

À travers sa contribution au Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, la Commission a permis à plus de 750 000 personnes séropositives de bénéficier d’une une thérapie antirétrovirale et a donné accès à 7,7 millions de personnes à des moustiquaires traitées aux insecticides depuis 2002, entravant ainsi la propagation du paludisme.

En plus de la contribution au fonds, elle apporte un soutien bilatéral et régional afin de renforcer les systèmes de santé des pays en développement.

En savoir plus sur l’action de la Commission pour améliorer les conditions sanitaires

Objectif 7: préserver l’environnement

L’objectif visant à augmenter le nombre de personnes ayant accès à l’eau potable English (en) a été atteint avant l’échéance prévue.
Les programmes de la Commission en faveur de l’eau et des installations sanitaires représentent presque 400 millions d’euros par an. Ils permettent de développer les infrastructures d’eau potable et résiduaire ainsi que d'assurer des installations sanitaires et une hygiène de base. Ces efforts portent leurs fruits: plus de 31 millions d’individus ont eu accès à l’eau potable et 9 millions à des infrastructures sanitaires entre 2004 et 2010.

Depuis 1990, plus de 2 milliards de personnes ont eu accès à de meilleures sources d’eau potable grâce aux efforts conjoints des partenaires internationaux et nationaux.

En savoir plus sur l’action de la Commission pour préserver l’environnement

Objectif 8: mettre en place un partenariat pour le développement

Afin d'entretenir des liens mondiaux permettant d'atteindre l’ensemble des OMD, la Commission s'efforce, en tant que donateur individuel, au niveau de l'UE et à l’échelle internationale, d'améliorer l'efficacité de l'aide. L’agenda d’aide au commerce, conçu pour aider les pays en développement à exporter, apporte 2 milliards d’euros d’aide commerciale par an.
La prévention, la gestion et la résolution des conflits jouent également un rôle central dans le développement. La facilité de soutien à la paix pour l'Afrique s’est vue allouer 300 millions d’euros pour la période 2009-2011.

En savoir plus sur l’action de la Commission pour améliorer l’efficacité de l’aide

Contexte

L’UE a participé, avec les dirigeants mondiaux, au Sommet du millénaire des Nations unies en 2000 afin de «libérer nos semblables - hommes, femmes et enfants - des conditions abjectes et déshumanisantes de l'extrême pauvreté». Les dirigeants de 189 pays ont engagé leur nation dans un nouveau partenariat mondial focalisé sur huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), afin de réduire la pauvreté extrême à l’horizon 2015, via une série d’objectifs assortis de délais.

Fournissant plus de la moitié de l’aide internationale au développement, l’UE est le plus grand donateur d’aide au monde. À elle seule, la Commission représente 13 % des flux d’aide totaux via des programmes de promotion des OMD et de soutien aux secteurs essentiels au développement.

Fact sheets

Fact sheet OMD – Eau et assainissement pdf - 130 KB [130 KB] English (en)

Fact sheet OMD - Combattre la faim pdf - 333 KB [333 KB] English (en)

Fact sheet OMD - Santé pdf - 249 KB [249 KB] English (en)

Documents clés


 

Liens utiles


Dernière mise à jour : 03/02/2014 | Haut de la page