Chemin de navigation

Plan d'action de l'UE pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement

Afin de réorienter sa stratégie visant à réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et d'apporter un soutien ciblé aux pays en développement confrontés à la crise financière mondiale, la Commission européenne a présenté un plan d'action de l'UE en douze points à l'appui des OMD (avril 2010).

Le plan d'action sert de base à une contribution cohérente et uniforme de l'UE aux mesures prises dans les enceintes et institutions internationales et entre dans la stratégie de croissance d'Europe 2020.

Le plan d'action propose des moyens pour garantir une augmentation de l'aide fournie par les États membres et reconnaît la nécessité de recourir à des sources de financement innovantes. Il aborde également la qualité de l'aide. La Commission européenne veut améliorer l'efficacité de l'aide en partageant les tâches et responsabilités au sein de l'UE et en s'assurant qu'il n'y a pas de pays «orphelins de l'aide».

La Commission veillera également à ce que toutes ses politiques soient cohérentes avec les objectifs de développement.

Le plan d'action présente douze actions concrètes pour mettre ces objectifs en pratique:

  • demander aux États membres de l'UE d'établir des plans d'action afin d'atteindre leurs objectifs respectifs, et appeler aussi à plus de partage des charges, au niveau international, avec les autres donateurs pour relever le niveau d'ambition général;
  • chercher à augmenter l'efficacité de l'aide grâce à une meilleure coordination des programmes d'aide nationaux au niveau de l'UE. Il convient aussi de promouvoir l'efficacité de l'aide à l'échelon international;
  • cibler les pays qui ont le plus besoin d'aide;
  • cibler les OMD les plus négligés en prenant des mesures sectorielles en matière d'égalité hommes-femmes, de santé, d'éducation et de sécurité alimentaire;
  • viser à promouvoir l'appropriation des OMD par les pays en développement en travaillant dans le cadre de partenariats tels que la stratégie commune UE-Afrique;
  • faire en sorte que d'autres politiques de l'UE telles que la sécurité, le commerce, l'immigration, la sécurité alimentaire et le changement climatique contribuent aux OMD;
  • mobiliser les ressources nationales au moyen d'une meilleure fiscalité dans les pays en développement et promouvoir parallèlement les principes de la bonne gouvernance en matière fiscale, et soutenir la lutte contre la fraude fiscale;
  • renforcer l'intégration régionale et le commerce régional pour favoriser la croissance et l'emploi;
  • soutenir les initiatives en matière de financements novateurs à haut revenu potentiel et faire en sorte qu'elles profitent aux plus démunis;
  • appliquer l'engagement pris par l'UE de fournir un financement à mise en œuvre rapide de 2,4 milliards d'euros par an, de 2010 à 2012, en faveur des pays en développement, et veiller à ce que ces fonds soient programmés et décaissés conformément au programme sur l'efficacité de l'aide;
  • soutenir le plan d'action de l'UE pour les situations de fragilité et de conflit afin de faire face à ces situations de manière complète et intégrée, et de mieux inclure les objectifs de développement dans des opérations de maintien de la paix et de stabilité;
  • viser à donner aux pays en développement davantage de poids dans l'architecture de la gouvernance internationale;
Le plan d'action a été adopté avant le sommet des Nations unies sur les OMD de septembre 2010, lors du lancement de l'initiative OMD, qui s'appuyait sur l'approche exposée dans le plan d'action. 
Dernière mise à jour : 19/07/2012 | Haut de la page