Chemin de navigation

Commerce et intégration régionale

Commerce et intégration régionaleEuropeaid joue un rôle central dans les questions de développement et de commerce. Elle travaille en étroite collaboration avec la direction générale du commerce pour définir les relations commerciales de l'UE avec les pays en développement. DEVCO est aussi chargé de mettre en oeuvre les programmes d'aide dans le domaine du commerce et de l'intégration régionale .

Le rôle du commerce comme facteur de croissance et de développement apparaît de plus en plus clairement. La réussite de pays du Sud-Est asiatique comme la Corée du Sud et Taïwan démontre que les mesures en faveur du commerce, si elles sont utilisées correctement et assorties de politiques d'accompagnement appropriées, peuvent contribuer à promouvoir le développement économique et à lutter contre la pauvreté.

En tant que plus grand marché unique au monde et premier importateur de produits en provenance des pays ACP, l'Union européenne se doit d'aider ces pays à utiliser au mieux les échanges commerciaux pour favoriser leur développement.

L'accord de partenariat dit "de Cotonou" énonce les principes régissant les relations entre l'UE et les pays ACP.

L'UE utilise ses instruments de politique commerciale au bénéfice des pays en développement. Depuis des années, elle applique le système de préférences généralisées (SPG), qui offre à tous les pays en développement un accès préférentiel au marché de l'UE, en vertu duquel la grande majorité de leurs exportations peuvent entrer dans l'UE en franchise de droit et sans contingent.

Le régime SPG Plus accorde des préférences supplémentaires aux pays en développement vulnérables qui ont ratifié et mettent en oeuvre un ensemble de conventions internationales fondamentales dans le domaine des droits humains, des droits des travailleurs, de la bonne gouvernance et de la protection de l'environnement.

En outre, depuis 2001, l'initiative Tout sauf les armes a éliminé tous les droits et contingents pour tous les produits, exceptés les armes, provenant des pays les moins avancés (soit 39 pays ACP sur 79). L'Union européenne a été le premier bloc commercial du monde industrialisé à prendre une telle initiative.

Il est essentiel d'aider les pays en développement à tirer profit des possibilités offertes par les mécanismes d'aide au commerce. Si, pendant longtemps, l'aide au commerce a été limitée à une assistance technique à l'élaboration et la mise en oeuvre de la politique commerciale et à la promotion des exportations, il apparaît de plus en plus clairement qu'une approche plus globale est nécessaire. Cette approche, qui englobe les infrastructures et l'assistance liées au commerce, ainsi que le développement du secteur privé, est exposée par la Commission et les Etats membres dans la stratégie de l'UE en matière d'aide au commerce adoptée en octobre 2007.

Dans ce contexte, la politique de développement de l'UE met l'accent sur le développement du secteur privé. Compte tenu de l'ouverture progressive des marchés, il est encore plus vital de renforcer la compétitivité des entreprises, afin de leur permettre de résister à la pression concurrentielle exercée par les marchés mondiaux, mais aussi de tirer parti de cette ouverture.

Les pays ACP doivent s'intégrer de façon progressive et harmonieuse à l'économie mondiale. C'est la raison pour laquelle l'intégration régionale et les accords de partenariat économique (APE) sont des aspects aussi importants de la coopération UE-ACP. Les APE, négociés avec les régions ACP depuis 2002, ne sont pas de simples accords de libre-échange. Ce sont des instruments destinés à améliorer l'environnement commercial, à développer des marchés régionaux et à encourager la bonne gouvernance économique par le renforcement de la coopération régionale dans un ensemble de domaines liés au commerce.

Enfin, notre politique visant à mettre le commerce au service du développement met l'accent sur les produits de base. Ceux-ci sont depuis longtemps la spécialisation principale des pays ACP dans le commerce mondial. La coopération entre l'UE et les pays ACP dans ce domaine vise à stabiliser les recettes générées par ces produits tout en diversifiant les économies de ces pays.

Dernière mise à jour : 17/02/2012 | Haut de la page