Chemin de navigation

Les changements climatiques dans les pays en développement


SkyLes changements climatiques sont en marche et que l'homme en est la cause. Des analyses économiques récentes, telles que le rapport Stern, et des analyses scientifiques, comme le quatrième rapport d'évaluation du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), plaident sans détour en faveur d'une action immédiate contre les changements climatiques, et l'Union européenne (UE) assume un rôle de meneur en proposant des mesures ambitieuses pour atteindre l'objectif à long terme de limiter à 2 °C la hausse globale de la température. Cette proposition présente la position que défendra l'UE lors des prochaines négociations sur un accord multilatéral concernant la réduction des émissions de gaz à effet serre pour l'après-2012 (qui verra la fin du Protocole de Kyoto dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC)

Les habitants des pays en développement, souvent largement tributaires de leur environnement naturel, seront durement touchés par les effets des changements climatiques:

  • baisse des rendements agricoles;
  • difficulté croissante d'approvisionnement en eau;
  • inondation des terres de faible altitude;
  • propagation de maladies infectieuses vers de nouvelles zones plus chaudes.

Plan d'action de l'UE en matière de changements climatiques et de développement

Le plan d'action de l'UE en matière de changements climatiques et de développement veille à intégrer la question du climat à tous les aspects de la politique de développement de l'UE

Il aidera également les pays en développement à mettre en œuvre la(CCNUCC) le protocole de Kyoto , et à soutenir davantage de travaux de recherche en matière de lutte contre les changements climatiques.

Ses quatre priorités sont les suivantes:

  • améliorer la visibilité politique des changements climatiques;
  • contribuer à l'adaptation des pays en développement;
  • atténuer les effets néfastes des changements climatiques et favoriser le développement durable;
  • développer les capacités administratives dans les pays vulnérables.

Le plan d'action est financé par les programmes géographiques de la Commission pour les pays et les régions, et par son programme pour l'environnement et la gestion durable des ressources naturelles.

Comment l'UE aide les pays en développement à affronter les changements climatiques

Stratégie de l'UE pour le soutien à la réduction des risques de catastrophes

Plan d'action de l'UE pour le soutien à la réduction des risques de catastrophes 2011- 2014

Alliance mondiale contre le changement climatique

L'alliance mondiale contre le changement climatiqueconsacrera 60 millions d'euros entre 2008 et 2010 à des activités de sensibilisation et de collaboration entre l'UE et les pays en développement les plus vulnérables (généralement les pays les moins développés et les petits États insulaires en développement).

Cette alliance repose sur:

  • un dialogue renforcé en ce qui concerne les changements climatiques, alimentant les discussions autour d'un accord pour l'après-2012 dans le cadre de la CCNUCC;
  • un soutien concret aux mesures d'adaptation et d'atténuation, ainsi qu'à l'intégration du problème des changements climatiques dans les stratégies et les programmes de développement.

Cinq priorités seront soutenues:

  • l'adaptation aux changements climatiques;
  • la réduction des émissions dues à la déforestation, tout en préservant les moyens de subsistance et les écosystèmes;
  • le renforcement de la participation au marché mondial du CO 2 par le biais du mécanisme de développement propre ;
  • la réduction des risques de catastrophe;
  • la prise en compte des changements climatiques dans les programmes de réduction de la pauvreté.

Les fonds consacrés actuellement à la question des changements climatiques et aux problèmes environnementaux contribueront également aux objectifs de l'alliance. Les États membres ont par ailleurs été invités à augmenter leur participation financière.

Coordination avec les autres donateurs

La Commission participe activement au Groupe sur la vulnérabilité et l'adaptation des ressources .

Composé d'un noyau de donateurs bilatéraux et multilatéraux, ce forum de débat s'ouvre, en fonction du sujet abordé, à un éventail plus large de groupes: universitaires, instituts de recherche, autres groupements d'intérêts, …

Haut

Dernière mise à jour : 02/07/2012 | Haut de la page