Chemin de navigation

Programme pour le changement

Le 13 octobre 2011, la Commission a présenté son programme pour le changement pdf - 57 KB [57 KB] български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) ainsi que des propositions de réforme de l’appui budgétaire de l’UE, établissant par là une approche européenne plus stratégique de réduction de la pauvreté, prévoyant notamment une répartition des fonds mieux ciblée.


Get the Flash Player to see this player.


L’Union européenne prise dans son ensemble (fonds gérés par les États membres et la Commission confondus) est le plus grand donateur d’aide publique au développement dans le monde. En 2010, elle a déboursé 53,8 milliards d’euros, soit plus de 50 % de l’aide mondiale. La Commission européenne octroie à elle seule 11 milliards d’euros d’aide par an, ce qui la place en deuxième position parmi les bailleurs de fonds mondiaux.

Les futures dépenses de l’UE en matière d’aide au développement devraient cibler en priorité les pays ayant le plus besoin d’un soutien extérieur et où l’aide est le plus susceptible de déboucher sur un réel changement, y compris les États fragiles. La coopération devrait prendre différentes formes pour les pays qui connaissent déjà une croissance soutenue ou qui disposent de ressources propres en suffisance.

L’aide de l’UE suivra deux axes prioritaires:

  1. les droits de l’homme, la démocratie ainsi que d’autres aspects clés de la bonne gouvernance; et
  2. une croissance inclusive et durable au service du développement humain.

L’objectif de l’UE est d’aider à créer une croissance dans les pays en développement, de façon à ce qu’ils soient en mesure de se sortir eux-mêmes de la pauvreté. Dans ce cadre, l’aide ciblera en particulier:

  • la protection sociale, la santé, l’éducation et l’emploi,
  • l’environnement des entreprises, l’intégration régionale et les marchés mondiaux, et
  • une agriculture et une énergie durables.

L’UE devrait également tenter d’améliorer encore l’efficacité de l’aide qu’elle fournit. Pour ce faire, elle doit s’assurer que les États membres et la Commission européenne préparent leurs stratégies et programmes en concertation et se répartissent mieux le travail.

En outre, l’UE étudiera des méthodes de financement du développement innovantes, telles que la combinaison de subventions et de prêts. Elle travaillera également à l’amélioration de la cohérence de ses politiques internes et externes. En effet, l’action européenne a un impact important au niveau des pays en développement dans de nombreux domaines tels l’environnement, le commerce, le climat, etc. Les répercutions globales de la politique de développement de l’UE en la matière peuvent être encore améliorées.

L’appui budgétaire constitue une part importante de l’aide apportée par l’UE: des contributions financières aux budgets gouvernementaux dans les pays en développement, couplées à un dialogue politique, une évaluation des résultats et un renforcement des capacités. La Commission propose de rendre son appui budgétaire plus efficient et efficace en renforçant les partenariats contractuels avec les pays en développement, ce qui permettra d’obtenir des résultats en matière de développement.

Contexte et étapes à venir

Durant l’automne 2010, la Commission européenne a publié deux livres verts. L’un porte sur l’avenir de la politique de développement et l’autre sur le rôle de l’appui budgétaire en tant qu’instrument, dans le but de débattre de la voie à suivre avec les parties prenantes et celles intéressées. Les propositions d’aujourd’hui se fondent sur une analyse approfondie des différents retours des partenaires mondiaux, des gouvernements, des ONG et du secteur privé, entre autres, sur ces documents.

Ces propositions ont été présentées sous la forme de deux communications:

  • Accroître l’impact de la politique de développement de l’UE: un programme pour le changement;
  • La future approche de l’appui budgétaire de l’UE en faveur des pays tiers.

Les principes clés du programme pour le changement en 12 points seront progressivement pris en compte dans le reste du cycle de programmation en cours et par la suite dans de futurs documents de programmation. Au printemps 2012, la Commission demandera aux ministres européens chargés du développement d’approuver le programme pour le changement ainsi que la nouvelle approche d’appui budgétaire de l’UE qui cherche à rendre l’appui budgétaire plus efficace et efficient en vue d’obtenir des résultats en matière de développement et propose une meilleure coordination au niveau de l’UE.

Pour plus d'informations:

  • Consultez la communication «Programme pour le changement pdf - 57 KB [57 KB] български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) »
    • Évaluation des résultats pdf - 475 KB [475 KB] English (en)
    • Synthèse de l’évaluation des résultats pdf - 32 KB [32 KB] English (en)
  • Consultez la communication «Appui budgétaire pdf - 51 KB [51 KB] български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) »
Dernière mise à jour : 20/07/2012 | Haut de la page