Chemin de navigation

Journée mondiale de l’eau
l’UE aide plus de 32 millions de personnes à accéder à une eau potable sûre

Pour célébrer la journée mondiale de l’eau 2012, la Commission européenne publie la vidéo «More than Water», qui montre les résultats concrets de la facilité ACP-UE pour l’eau en matière d’accès à l’eau potable dans les villages himbas du nord de la Namibie.

Get the Flash Player to see this player.

Le projet pour la Namibie fait partie des 272 projets soutenus par la facilité ACP-UE pour l’eau entre 2004 et 2012. Il s’agit d’un dispositif créé par l’UE pour cofinancer des projets relatifs à l’eau, l’hygiène et la gouvernance de l’eau dans les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. La Commission européenne a alloué 700 millions d’euros à la facilité, le gouvernement espagnol apportant une contribution de 12 millions d’euros.

Vidéo «More Than Water», facilité ACP-UE pour l’eau

Les habitants des villages himbas au nord de la Namibie n’avaient pas accès à une eau potable propre et sûre, mais le programme de la facilité ACP-UE pour l’eau a permis d’améliorer leur situation. Mme  Jakurama Tjiposa du village d’Umuangete est l’une des bénéficiaires de ce projet. Elle raconte: «Auparavant, nous ne savions pas pourquoi nous tombions malades, nous ne faisions pas le lien entre la maladie et ce que nous mangions ou buvions. Maintenant, nous tombons malades moins souvent et les enfants souffrent moins de diarrhées». La facilité ACP-UE pour l’eau a fourni l’accès à l’eau potable, a amélioré l’assainissement et les habitudes en matière d’hygiène de millions de personnes dans le monde entier.

La facilité ACP-UE pour l’eau représente l’un des premiers résultats de l’initiative européenne pour l’eau (IEE). Cette initiative, qui fête son dixième anniversaire cette année, est un partenariat international qui contribue à améliorer l’accès à l’eau dans le monde et à placer l’eau au centre des stratégies de développement. La carte interactive de la facilité ACP-UE pour l’eau montre quelques-uns des projets financés par la facilité pour permettre l’accès à une eau potable saine et améliorer les pratiques en matière d’assainissement et d’hygiène.

Carte interactive 

Globalement, depuis 2004, la Commission européenne a déjà aidé plus de 32 millions de personnes à accéder à un système d’approvisionnement en eau amélioré et plus de 9 millions à disposer d’installations sanitaires. Dans le prolongement des réalisations de l’initiative pour l’eau et de la facilité ACP-UE pour l’eau, l’UE va continuer de soutenir la coopération internationale et d’encourager les approches innovantes renforçant le lien entre l’eau et d’autres secteurs tels que l’agriculture et l’énergie.

Le 10e anniversaire de l’initiative européenne pour l’eau coïncide avec la célébration par la communauté internationale de la réalisation de l’objectif du Millénaire pour le développement sur l’accès durable à l’eau potable, qui a été atteint cinq ans avant l’échéance de 2015. Cependant, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) restants, notamment en matière d’assainissement, accusent du retard. L’UE va intensifier ses efforts pour atteindre ces objectifs dans les temps.

Andris Piebalgs, commissaire chargé du développement, a présenté les résultats de l’initiative européenne pour l’eau lors du forum mondial de l’eau, qui s’est tenu à Marseille le 15 mars 2012. À cette occasion, il a déclaré: «Fournir un accès à l’eau et mieux gérer cette ressource rare constituent des étapes essentielles pour réduire la pauvreté et parvenir au développement durable. Je suis heureux de voir que, notamment grâce à l’appui de l’UE, nous sommes parvenus à atteindre l’un des premiers OMD. Cependant, sachant que plus de 3 000 enfants meurent chaque jour parce qu’ils boivent de l’eau sale, beaucoup de travail reste à accomplir, et nous sommes déterminés à maintenir nos efforts sur les OMD pour l’accès à l’eau, dans le prolongement des réalisations de l’initiative européenne pour l’eau».

Contexte

Dans le monde, environ 780 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable, dont 330 millions en Afrique sub-saharienne. Plus de 2,5 milliards de personnes vivent sans installations d’assainissement adéquates. Plus de 4 000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque jour de maladies en raison d’un accès insuffisant à une eau potable propre.

La situation s’est néanmoins améliorée. L’objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié, d’ici à 2015, la proportion de la population qui n’est pas durablement approvisionnée en eau potable, a été atteint. Toutefois, l’autre partie de l’objectif, relatif à l’accès aux installations sanitaires, accuse un sérieux retard, surtout en Afrique.

Le rapport 2012 sur l’eau potable et les services sanitaires du programme commun OMS/UNICEF de surveillance de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement, indique que, fin 2010, 89 % de la population mondiale, soit 6,1 milliards de personnes, avaient accès à une source d’eau potable. Ce résultat dépasse l’objectif de 88 % établi par les OMD. Cependant, l’OMD concernant l’accès aux installations sanitaires est loin d’être atteint, puisqu’il se situe à 63 %, alors que l’objectif est de 75 %.

Actions de l’UE concernant l’eau

Depuis 2000, l’UE s’est engagée à atteindre l’objectif du Millénaire pour le développement relatif à un meilleur accès à l’eau potable et aux installations sanitaires de base.

L’initiative européenne pour l’eau a été lancée en septembre 2002 lors du sommet mondial sur le développement durable à Johannesburg. Elle implique l’UE et les régions partenaires (bailleurs de fonds, gouvernements, société civile et secteur privé). L’UE, en sa qualité de plus grand donateur à l’échelle mondiale, montre la voie à suivre pour permettre aux personnes les plus vulnérables de bénéficier d’installations sanitaires.

Dans son récent «programme pour le changement» portant sur la politique de développement, la Commission souligne que les nouvelles politiques doivent réduire les inégalités et donner aux personnes ayant les revenus les plus faibles un meilleur accès à la terre, l’eau et l’énergie tout en garantissant le respect de l’environnement. Entre 2003 et 2010, la Commission européenne a alloué environ 3 milliards d’euros à des projets relatifs à l’eau et aux installations sanitaires. Au cours de cette période, l’aide au développement de l’UE consacrée au secteur de l’eau et de l’assainissement a quasiment triplé.

Pour plus d’informations

Dernière mise à jour : 22/03/2012 | Haut de la page