Chemin de navigation

Visite du commissaire Piebalgs en Haïti
«L'UE a promis d'aider les Haïtiens à bâtir un avenir meilleur et elle tient ses promesses»

En visite en Haïti, le Commissaire européen chargé du développement  M. Andris Piebalgs a annoncé un dispositif d'aides devant permettre aux Haïtiens d'accéder plus facilement à des services de base opérationnels, comme la santé, l'éducation et la sécurité. Ce dispositif a aussi pour but d'investir dans le développement économique du pays en améliorant les infrastructures haïtiennes, tout en aidant l'État à se doter à nouveau de capacités d'offre de services à sa population.

Agenda for change

M. Piebalgs s'est exprimé en ces termes: «L'Union européenne a tenu ses promesses en fournissant à Haïti une aide à long terme en plus d'une aide destinée à assurer la survie, le redressement de ce pays demeurant l'une de nos priorités principales». Et d’ajouter: «Nous avons à présent pour ambition d'accélérer le processus de reconstruction et de développement. Des obstacles de taille demeurent toutefois. Il conviendra mettre en place trois éléments capitaux: une bonne gouvernance, la stabilité politique et une planification efficace. À cette fin, l'UE conjointement avec les autorités haïtiennes, présente, pour les deux années à venir, un plan visant à apporter une aide accrue aux plus nécessiteux.»

Lors de sa visite, M. Piebalgs a inauguré aussi le tronçon routier reliant Mirebalais à Hinche et posera la première pierre du tronçon entre Hinche et Cap Haïtien, qui fait partie des 200 km de la nouvelle route Port-au-Prince - Cap Haïtien (deuxième ville du pays). Grâce à cette route, le trajet entre les deux villes passera de huit heures à trois heures.

À Hinche, le commissaire a inauguré également le tribunal, exemple concret de la coopération judiciaire, mais aussi une école primaire et un centre pédagogique (EFACAP) – dont la vocation est de former des enseignants.

Contexte 

Au cours des deux années écoulées, depuis le séisme qui a ravagé Haïti le 12 Janvier 2010,  l'Union européenne a fourni à la fois une aide humanitaire et une aide au développement pour la reconstruction du pays. L'UE est le principal donateur d'aide à ce pays: elle s'est engagée à verser 1,2 milliard € pour aider le gouvernement haïtien dans tous les domaines à court et à long terme.

À l'heure actuelle, la Commission européenne axe son soutien sur l'établissement de liens solides entre l'aide d'urgence, la réhabilitation et le développement, en particulier en veillant au bon fonctionnement de l'État, en améliorant les services éducatifs et de santé ainsi que la sécurité civile, en reconstruisant routes, abris et autres infrastructures essentielles et en cherchant à dynamiser l'économie locale.

À la veille du deuxième anniversaire, la Commission européenne a lancé un nouveau programme portant sur la réhabilitation et la reconstruction de logements sûrs, dont bénéficieront plus de 60 000 personnes déplacées. Ce nouveau programme d'un montant de 23 millions € sera mis en œuvre en collaboration avec les communautés locales, les municipalités et le ministère haïtien des travaux publics. Il fait partie des mesures prises par la Commission européenne pour aider le pays à se relever après la catastrophe qui a fait plus de 220 000 victimes et touché par ailleurs 3 millions de personnes.

La Commission européenne va désormais tenter d’assurer une transition fluide entre secours, réhabilitation et développement. Elle concentrera ses actions vers la relance de l’économie et à la prévention des crises.


 Europe Assistance - Des résultats substantiels:

  • 5 millions de personnes ont reçu une assistance humanitaire, notamment des abris d'urgence, services de santé et des accès à l'eau propre.
  • Continuité des services sociaux de base: écoles et hôpitaux ont été remis en fonctionnement, la sécurité civile et l’administration ont été assurées.
  • Les routes principales et les infrastructures ont été rapidement reconstruites: réhabilitation à grande échelle des routes, y compris la Route Nationale 3 entre Port-au-Prince et Cap Haïtien (deuxième ville d’Haïti).
  • Renforcer la protection civile haïtienne en augmentant la résilience de la population grâce à des initiatives communautaires de préparation aux catastrophes.

Chiffres globaux

  • 222 750 morts 
  • 1.7 million de personnes devenues sans-abri 
  • 60% des hôpitaux détruits 
  • Environ 5 000 d’écoles détruites (23% du total en Haïti) 
  • 3 millions de personnes touchées (presqu’un tiers de la population) 
  • Prix total de l’impact environ de 5.9 milliards d'euros (7,8 milliards USD)

More information:

  Plus d'informations:

Dernière mise à jour : 08/03/2012 | Haut de la page