IMPORTANT LEGAL NOTICE - The information on this site is subject todisclaimercopyright notice
Evaluation
  EUROPA > Commission européenne > EuropeAid > Evaluation > Méthodologie > Bases méthodologiques > Comment
Last updated: 15/12/2005
EuropeAid

Bases méthodologiques
Processus d'évaluation (comment ?)
Jugement

EuropeAid
 

Conclusions et leçons




Méthodologie
• Guide d'évaluation
• Bases méthodologiques
• Outils d'évaluation
• Exemples
• Glossaire
• Sitemap

Méthodes
• Quoi
• Quand
• Pourquoi
• Qui
• Comment

Comment
• Vue d'ensemble
• Stratégie
• Questions
• Références
• Conception
• Collecte
d'information

• Analyse
• Jugement
• Assurance
qualité

Jugement
• Vue d'ensemble
• Conclusions et
leçons

• Ethique
• Recommandations

 
 

Qu'est-ce que c'est ?

Les conclusions apportent des réponses claires aux questions d'évaluation. Elles intègrent des jugements de valeur.
Les leçons sont des conclusions transférables aux prochains cycles de la même intervention ou à d'autres interventions.



Pourquoi s'en préoccuper ?

  • Pour s'assurer que le rapport apporte de véritables réponses aux questions posées
  • Pour bien identifier les moments où l'évaluation implique un jugement de valeur et pour éviter que ces jugements soient implicites ou mal justifiés, ce qui serait une faiblesse.


Comment les élaborer ?

Les conclusions et leçons découlent des étapes précédentes de la façon suivante

Les conclusions répondent aux questions

Les questions posées au début de l'évaluation trouvent leur réponse à travers les conclusions. Une conclusion peut répondre à plusieurs questions et plusieurs conclusions peuvent répondre à une seule question.
A condition que toutes les questions posées aient trouvé leur réponse, l'équipe d'évaluation peut présenter des conclusions additionnelles pour prendre en compte des informations et des résultats inattendus et importants.

Les conclusions découlent des données et des constats

Au moment de la rédaction d'une conclusion, ce qui est jugé est un aspect de l'intervention, par exemple : une orientation stratégique (est-elle pertinente ?) une pratique (est-elle efficiente ?), un effet attendu (a-t-il été obtenu ?), un effet inattendu (est-il positif ?).
Les conclusions dérivent donc des données et éléments de preuves collectés, des analyses et interprétations effectués, des constats et connaissances nouvelles générées.

Les conclusions sont basées sur des critères de jugement

Pour formuler ses conclusions, l'équipe d'évaluation fait référence aux critères de jugement (également appelés critères d'appréciation raisonnée ) convenus lors de la première phase de l'évaluation (desk). La collecte et l'analyse des données sont structurées selon ces critères. Lorsque cela est possible, les constats sont comparés avec des niveaux cibles (targets).

  • Exemple : l'aide a contribué à accroître le nombre de professeurs qualifies et expérimentés de 30% dans les zones où les minorities éthniques X sont concentrées (constats), ce qui a permis de rattraper la moyenne du pays (niveau cible).

Au stade du rapport final provisoire, l'équipe d'évaluation peut être amenée à affiner les critères de jugement et les niveaux cibles. Dans ce cas, il clonvient d'en discuter avec le groupe de référence.

Une leçon est une conclusion transférable

Une leçon est une conclusion transférable aux prochains cycles de la même intervention ou à d'autres interventions.

  • Exemple : En connectant ses paiements avec des indicateurs de performance appropriés, la C.E. peut contribuer avec succès à améliorer la capacité d'accueil des élèves appartenant à des groupes défavorisés.

Top

Comment les présenter ?

Un chapitre du rapport présente les conclusions relatives à chaque question ainsi que les conclusions émergeant de points non soulevés par les questions. Le chapitre organise les conclusions par groupes homogènes (clusters) pour donner une vision globale du sujet évalué. Il ne suit pas l'ordre des questions ni celui des critères d'évaluation (efficacité, efficience, cohérence, etc.)
Le chapitre comporte des références aux sections du rapport ou aux annexes qui montrent comment les conclusions dérivent des informations, des interprétations, des analyses et des critères de jugement. Le rapport contient une auto-appréciation des limites méthodologiques qui peuvent restreindre la portée ou l'utilisation de certaines conclusions.
Un paragraphe ou un sous-chapitre reprend, en évitant toute répétition, les 3 à 4 conclusions majeures organisées par ordre d'importance. Cet exercice permet de mieux faire ressortir les messages de l'évaluation qui s'adressent aux responsables politiques au sein de la Commission.
Le chapitre de conclusions présente aussi bien les réussites constatées que les sujets pour lesquels il est nécessaire de réfléchir à des modifications ou à des réorientations.

Suggestions

  • Rédiger une conclusion de bonne qualité nécessite un effort important de clarification et de justification du jugement. Il est donc préférable de concentrer cet effort sur quelques conclusions clés plutôt que de le disperser sur une multitude de jugements peu justifiés. L'équipe d'évaluation et les personnes en charge de l'assurance qualité ont donc intérêt à relire attentivement le rapport final pour éliminer tous les jugements de valeur non indispensables ou involontaires.
  • Il est difficile de discuter sereinement des critères de jugement et des niveaux cibles avec le groupe de référence à la fin de l'évaluation car chacun voit alors immédiatement l'influence de la discussion sur les conclusions. C'est pourquoi il est préférable d'aller aussi loin que possible dans l'explicitation des critères au cours de l'étape de démarrage.
  • Autant que possible, le rapport d'évaluation énonce séparément les constats (qui découlent uniquement des faits et des analyses), puis les conclusions (qui impliquent un jugement de valeur). Cette démarche oblige à expliciter les critères de jugement et renforce la qualité.
  • L'équipe d'évaluation expose ses conclusions de façon balancée, sans privilégier de façon systématique les conclusions positives ou négatives.
  • Si possible, le rapport d'évaluation identifie une ou plusieurs leçons transférables. Celles ci sont mises en avant dans le résumé et présentées dans des séminaires appropriés ou des réunions de façon à être capitalisées et transférées.

Top