AA+A++Version imprimablePlan du siteRSSRSS

Europe 2020 en France

Situation et perspectives économiques

En France, la croissance devrait rester modérée, l'investissement ne devant redémarrer que progressivement et les exportations nettes devant continuer de la freiner. Après trois ans de faible activité, la croissance du PIB a augmenté pour atteindre 1,1 % en 2015, soutenue par des facteurs exogènes favorables. Elle a en particulier bénéficié de la baisse des prix du pétrole, de la dépréciation de l'euro et des mesures prises par les autorités pour réduire le coût du travail et renforcer la compétitivité. L’économie française devrait connaître progressivement une nouvelle accélération, tirée par la consommation privée portée par le dynamisme du pouvoir d’achat des ménages. Le taux de croissance de la France reste toutefois inférieur à la moyenne de la zone euro. Ces dernières années, la croissance du PIB a été freinée par les investissements. La reprise de l’investissement ne devrait se faire sentir qu'en 2017 car les mesures prises par les autorités pour réduire le coût du travail et stimuler la compétitivité ne devraient pas permettre de renforcer immédiatement la confiance des entreprises. L’inflation est tombée à 0,1 % en 2015 et ne devrait augmenter que légèrement pour atteindre 0,6 % en 2016. En outre, le ralentissement de l'activité sur les marchés émergents et les récents remous sur les marchés financiers pourraient assombrir les perspectives économiques.

 


 

Analyse économique approfondie pour 2016

La France connaît des déséquilibres macroéconomiques excessifs. L'ampleur de la dette publique, s'ajoutant au tassement de la croissance de la productivité et de la compétitivité, pourrait présenter des risques pour l'avenir et son incidence dépasser les frontières nationales. Tandis que la dette publique continue d’augmenter, l'évolution récente ne laisse pas entrevoir de redressement clair de la compétitivité ni de la productivité. Bien que les marges bénéficiaires se soient accrues, aucune reprise de l’investissement n'est attendue avant 2017. Des mesures ont été prises pour réduire la pression fiscale sur le travail et les promesses d'action ont été plus nombreuses récemment. Toutefois, la mise en Ĺ“uvre efficace des réformes structurelles reste essentielle, notamment en ce qui concerne le système de formation des salaires et les obstacles réglementaires à la croissance des entreprises, tandis que les revues des dépenses doivent devenir plus exigeantes.

Analyse complète de l'économie française dans le rapport 2016 pour la France pdf - 2 MB [2 MB] English (en)

Domaines clés: comparer les performances de la France à celles des autres États membres de l'UE English (en)

 


 

Recommandations pour 2015 – Résumé

La Commission a adressé six recommandations à la France pour l'aider à améliorer sa situation économique. Ces recommandations concernent les domaines suivants: finances publiques; finances publiques et retraites des collectivités locales; marché du travail et fixation des salaires; PME; fiscalité; marché du travail et temps de travail.

 


 

Documents relatifs au semestre européen pour la France