AA+A++Version imprimablePlan du siteRSSRSS

Europe 2020 en Belgique

Les recommandations par pays sont des documents élaborés par la Commission européenne pour chaque État membre: elles analysent la situation économique et suggèrent des mesures à prendre au cours des 18 mois suivants. Adaptées aux problèmes particuliers de chaque pays, les recommandations couvrent un large éventail de thèmes: état des finances publiques, réforme des systèmes de retraite, mesures visant à créer des emplois et à lutter contre le chômage, enjeux en matière d'éducation et d'innovation, etc. Les recommandations élaborées par la Commission sont adoptées au plus haut niveau par les dirigeants nationaux réunis lors du Conseil européen.

Situation du pays

La faible croissance dans la zone euro et la crise des dettes souveraines ont eu de sérieuses conséquences sur la croissance et l'emploi dans une économie belge ouverte. En outre, la Belgique est l'un des 13 pays dans lesquels la Commission a constaté l'existence de déséquilibres macroéconomiques, notamment en ce qui concerne la perte de parts de marchés à l'exportation consécutive à une diminution des parts d'exportation de produits, qui peut être attribuée entre autres aux coûts salariaux du pays et au niveau élevé de sa dette publique.

La Belgique a progressé dans la mise en œuvre de réformes liées aux recommandations spécifiques de 2012 la concernant, même si la portée et l'ambition de ces réformes sont variables. En dépit des efforts d'assainissement accomplis, la Belgique n'a pas atteint ses objectifs budgétaires. Elle a réalisé une réforme des pensions, mais la viabilité à long terme des finances publiques est toujours compromise. Des réformes sont en cours pour renforcer la compétitivité-coûts et la concurrence et relever les niveaux d'emploi et d'éducation, mais le pays devra consentir des efforts plus soutenus pour garantir leur succès. La Belgique a pris des mesures efficaces pour stabiliser son secteur bancaire.

Les défis auxquels la Belgique est confrontée restent globalement les mêmes que ceux qui avaient été mis en évidence l'an dernier et des efforts supplémentaires seront nécessaires dans les domaines des finances publiques, de la compétitivité, du marché du travail et des marchés de produits, ainsi que des émissions de gaz à effet de serre. D'une manière générale, il est crucial de renforcer la coordination entre les autorités régionales et nationales.

Recommandations adressées par la Commission à la Belgique pour 2013 – Résumé

La Commission a adressé à la Belgique sept recommandations destinées à l'aider à améliorer ses performances économiques. Ces recommandations concernent les domaines suivants:

  1. Viabilité des finances publiques
    Les efforts budgétaires de la Belgique n'ont pas été suffisants pour mettre fin à une situation de déficit excessif et, selon les estimations de la Commission, la transition prévue vers la réduction de la dette ne sera pas respectée en 2014, cette dette s'élevant à 102,1 % du PIB. La Belgique doit poursuivre ses réformes structurelles de consolidation de la croissance et coordonner les adaptations nécessaires à tous les niveaux de pouvoir.
  2. Sécurité sociale pour les personnes âgées
    La Belgique doit préserver la viabilité à long terme et l'adéquation des systèmes de sécurité sociale liés à la vieillesse. Cependant, elle va devoir faire face, entre 2010 et 2020, à une hausse très significative des dépenses publiques totales liées au vieillissement en pourcentage du PIB, surtout en ce qui concerne les soins de longue durée et les retraites. La Belgique doit combiner la poursuite de la réforme des retraites à des mesures de soutien à l'emploi en faveur des travailleurs plus âgés et à une amélioration de l'efficacité des soins de longue durée.
  3. Compétitivité-coûts et fixation des salaires
    En tant qu'économie ouverte, la Belgique doit restaurer sa compétitivité en agissant en même temps sur tous les éléments de cette compétitivité, y compris la fixation des salaires. Le mécanisme d’indexation salariale, qui n'a pas toujours rempli son rôle, doit être complètement réformé. Parallèlement, la transition vers une économie fondée davantage sur la connaissance doit être accélérée.
  4. Concurrence dans les secteurs des réseaux et des services
    En Belgique, les prix dans les secteurs de la vente au détail et de l'énergie sont largement supérieurs à la moyenne de l'UE. La Belgique doit renforcer la concurrence pour contribuer à maintenir des prix bas pour les consommateurs et gérer le niveau général des prix qui sont pris en considération dans le système d'indexation. Le bon fonctionnement des marchés est également fondamental pour la compétitivité belge, alors que de nouveaux débouchés dans le marché des services sont susceptibles de stimuler la croissance.
  5. Réorientation de la charge fiscale du travail
    La Belgique enregistre le taux de taxation implicite du travail le plus élevé de l'UE pour la plupart des catégories de travailleurs, alors qu'elle figure parmi les pays dans lesquels la part de la fiscalité environnementale dans les recettes fiscales totales est la plus faible. Elle a la possibilité de réorienter la charge fiscale du travail vers des taxes ayant un effet de distorsion moins important sur la croissance. Le gouvernement belge doit aussi simplifier le système fiscal et améliorer son efficacité.
  6. Marché du travail
    La Belgique souffre d'un taux de participation au marché du travail inférieur à la moyenne et stagnant, ainsi que d'importantes disparités en matière d'emploi et de chômage entre les régions et entre les sous-groupes de population, y compris les personnes d'origine immigrée, les personnes plus âgées et les jeunes peu qualifiés. La mobilité interrégionale de la main-d’œuvre est faible. La Belgique doit agir pour limiter les contre-incitations au travail, améliorer la mobilité interrégionale de la main-d’œuvre et élaborer des stratégies d’inclusion sociale en faveur des personnes d'origine immigrée.
  7. Émissions de gaz à effet de serre
    La Belgique manquera son objectif de réduction de 15 % des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020, tandis que les encombrements font peser une charge parmi les plus lourdes de l'UE sur l’économie belge. La Belgique doit intensifier ses efforts pour respecter ses objectifs en matière d'émissions de gaz à effet de serre, notamment en veillant à une répartition claire des compétences entre les régions.

Domaines clés: comparer les performances de la Belgique à celles des autres États membres de l'UE


Documents relatifs au semestre européen