Navigation path

Evolution de carrières

La mondialisation fait du changement une réalité de la vie et les travailleurs de l’UE doivent améliorer leur capacité d’adaptation et s’ouvrir au changement, dans le but d’améliorer leur aptitude à l’emploi. Avec l’aide du FSE, les employeurs s’efforcent également d’anticiper les besoins futurs en compétences et d’offrir aux travailleurs les possibilités de développement dont ils ont besoin pour s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouveaux marchés.

Les travailleurs et les entreprises font face à de nouveaux défis et à des changements dans les conditions de travail. Afin de tirer parti de ces évolutions, les travailleurs et les entreprises doivent devenir plus flexibles et apprendre à vivre avec le changement, à l’anticiper et à le gérer.

  • Afin d’aider la main-d’œuvre européenne à réagir aux changements avec davantage de flexibilité, le FSE soutient des projets comprenant diverses mesures. Les travailleurs se voient offrir des possibilités de formation leur permettant d’acquérir les compétences recherchées sur le marché du travail moderne. Lorsque le chômage menace, la formation permet de réorienter les personnes concernées vers des industries dynamiques où leurs compétences sont recherchées.
Istockphoto/16749998
  • Les citoyens sont également encouragés à gérer leur carrière de manière plus active, à identifier leurs besoins futurs et à y répondre, souvent au moyen de programmes de formation tout au long de la vie. Le FSE soutient également les programmes de mobilité des travailleurs qui incitent ces derniers à se déplacer là où se trouvent les emplois.
  • Mais les travailleurs ne sont pas les seuls à devoir apprendre à s’adapter. Les gouvernements, les autorités locales et régionales, les syndicats, les services de l’emploi et les entreprises de toutes tailles doivent également participer à la mise en œuvre de mesures actives en faveur de l’emploi. Cela implique de moderniser les institutions actives dans le domaine de l’emploi et de changer leur manière de fonctionner de façon à ce que celles-ci ne se limitent pas seulement à réagir aux fermetures d’entreprises et aux pertes d’emploi mais privilégient une planification à long terme visant à anticiper les changements.

Par ailleurs, plusieurs projets du FSE visent à promouvoir le «vieillissement actif» chez les travailleurs et les demandeurs d’emploi plus âgés. Ces projets les encouragent à actualiser leurs connaissances actuelles (qui peuvent être dépassées), à se former pour acquérir de nouvelles compétences si nécessaires, à se familiariser avec l’informatique et les nouvelles technologies, ainsi qu’à discuter des changements de pratiques de travail avec leurs employeurs. Le FSE propose des approches sur mesure pour inciter les personnes âgées à travailler plus longtemps et à continuer à apporter leur précieuse contribution – un facteur essentiel pour atténuer les effets d’une main-d’œuvre vieillissante –ainsi que des initiatives spécifiques destinées à encourager les entreprises à engager des demandeurs d’emploi âgés.