Navigation path

Un accès élargi à l'enseignement supérieur

La proportion d’emplois hautement qualifiés dans l’économie ne cesse de croître et l’Europe a de plus en plus besoin de personnes diplômées de l’enseignement supérieur. Le FSE finance des projets innovants visant à améliorer la qualité de cet enseignement, à encourager l’établissement de partenariats avec l’industrie et à renforcer la participation de certains groupes habituellement sous-représentés dans l’enseignement supérieur.

La mise à disposition d’une importante main d’œuvre hautement qualifiée  est vital pour le bien-être économique de l’Europe toute entière. Ce sont en grande partie les diplômés des universités et autres établissements d’enseignement supérieur qui apporteront les compétences en gestion, le talent scientifique et artistique, ainsi que le savoir-faire technique nécessaires pour faire avancer l’Europe vers l’économie numérique grandissante.

  • C’est pourquoi le FSE soutient des initiatives visant à élargir l’accès aux universités et aux autres établissements d’enseignement supérieur, ainsi que des activités cherchant à améliorer la qualité de l’enseignement qui y est dispensé. Les étudiants issus de groupes vulnérables et sous-représentés, tels que les minorités ethniques, peuvent bénéficier d’une assistance en vue d’accéder à l’enseignement supérieur. Il en va de même pour les apprenants adultes.
  • Les établissements d’enseignement supérieur sont encouragés à développer de nouveaux programmes et des méthodes pédagogiques innovantes, s’appuyant, par exemple, sur les technologies informatiques. Ces dernières permettent un accès facilité à des ressources didactiques, offrant de nouvelles possibilités d’éducation et de formation tout au long de la vie aux travailleurs et aux demandeurs d’emploi désireux d’actualiser leurs compétences.
Shutterstock/41035354
  • La création de partenariats et de réseaux entre les universités, les établissements de formation professionnelle et les employeurs locaux et régionaux est vivement encouragée, non seulement pour permettre aux étudiants de rencontrer des employeurs potentiels mais aussi pour impliquer les entreprises dans l’élaboration des programmes et veiller à ce que les qualifications des diplômés correspondent aux emplois et carrières disponibles sur le marché. 
  • Certains projets financés par le FSE offrent aux étudiants des formations visant à développer l’esprit d’entreprise, la créativité et les compétences en matière de résolution de problèmes pour compléter leurs études et les aider à mieux s’intégrer dans le monde du travail. Les centres de recherche universitaires bénéficient de financements leur permettant d’accueillir un plus grand nombre de diplômés et sont encouragés à mettre en place des réseaux transeuropéens avec d’autres groupes de recherche.

Dans l’ensemble, le FSE s’est fixé pour priorité d’élargir l’accès à l’enseignement supérieur et de soutenir les universités et les autres établissements qui dispensent cet enseignement. Cela implique d’encourager les femmes à s’intéresser aux disciplines techniques, où elles sont actuellement sous-représentées (par exemple, en encourageant la mise en réseau et en invitant des universitaires renommées qui puissent servir de modèles). Cela suppose également d’améliorer la participation des groupes défavorisés, grâce à des initiatives visant à encourager les immigrés, les personnes handicapées et les jeunes Roms à poursuivre des études supérieures et à développer leurs talents.