Navigation path

Le FSE au Luxembourg

Le FSE soutient une série d’initiatives visant à accroître le taux d’emploi et à aider le Grand-duché à mieux exploiter ses ressources humaines, autrement dit sa main-d’œuvre. Encourager une culture de l’innovation, améliorer la productivité et stimuler l’emploi dans l’économie numérique: voici quelques-unes des nombreuses mesures envisagées pour créer des emplois de meilleure qualité et former suffisamment de travailleurs pour les occuper.

Améliorer l’accès à l’emploi

Pour les personnes éprouvant des difficultés à trouver un emploi, le FSE offre de nombreuses possibilités de formation aux nouvelles compétences les plus recherchées actuellement. Par exemple, des services de garde d’enfants et des horaires de travail plus souples sont proposés aux mères qui souhaitent réintégrer le marché du travail. Les employeurs sont encouragés à recruter et à maintenir en activité des travailleurs âgés, qui peuvent également suivre une formation en vue d’acquérir de nouvelles compétences. Les personnes sans emploi ayant précédemment travaillé dans le secteur financier peuvent bénéficier d’une formation et d’un encadrement dans le cadre de l’initiative Fit4Job.

Les jeunes constituent un autre groupe prioritaire. Plusieurs projets ont été mis en place afin d’aider les jeunes à acquérir les compétences et les qualifications dont ils ont besoin pour réussir la transition entre l’école et le marché du travail. Les jeunes adultes souffrant d’un handicap peuvent bénéficier d’un soutien afin de trouver un emploi adapté – notamment dans le secteur des technologies de l’information.
Enfin, l’initiative pilote Youth4Work, menée en coopération avec les employeurs, aide les jeunes demandeurs d’emploi peu qualifiés à trouver des contrats d’apprentissage et à acquérir des qualifications. Cette initiative s’efforce de faciliter leur intégration dans le monde du travail grâce à des programmes d’accompagnement innovants et personnalisés.

Accroître l’adaptabilité des travailleurs

Le FSE a soutenu la création d’un Observatoire de l’emploi et du marché du travail, qui permet aux autorités d’avoir une vision plus précise des développements sur le marché du travail et des nouvelles compétences que les travailleurs doivent acquérir pour tirer parti de ces changements. Un exemple est le projet Fit4Commerce, dont l’objectif est d’analyser les besoins du secteur du commerce de détail et de ses travailleurs pour ensuite offrir des programmes de formation adaptés visant à mettre à niveau les compétences et à améliorer les perspectives d’emploi. Un autre projet vise à doter le personnel hospitalier des compétences de gestion dont il a besoin pour répondre aux missions de plus en plus complexes qui lui sont confiées.

Le FSE travaille en coopération avec des entreprises et des PME afin d’inciter les travailleurs à s’investir dans une formation tout au long de la vie pour renforcer leurs compétences et améliorer leur efficacité. Dans le même temps, les organisations de travailleurs encouragent leurs membres à tirer parti des possibilités de formation professionnelle offertes, avec l’appui du FSE, dans des domaines tels que les services financiers ou les technologies de l’information. Ce type de projets permet aux travailleurs d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler dans les nouveaux secteurs industriels porteurs de développement pour l’économie luxembourgeoise.

Contacts au Luxembourg


Le FSE au Luxembourg: Faits et chiffres

Budget

€25,243,666
(2007-2013)

Bénéficiaires

Voir la liste des bénéficiaires

Participants

5,554 personnes
(2013)